Selection albums métal Mai 2021

Chers Urniens,

avec l'arrivée du mois de Mai, les espoirs de retrouver une vraie vie sociale et des concerts se concrétisent un peu plus. Espérons qu'il en soit vraiment le cas.

En attendant, voici notre sélection du mois de Mai avec bien entendu le sublissime nouvel album de Gojira, le superbe album blues rock de Gary Moore, le magique rock metal progressif de Vokonis, le chef d'oeuvre sludge de Bongzilla, le tech-death de Hideous Divinity et l'ovni rock des Western Machine.

Prenez soin de vous.
Marc (Rédacteur en Chef)

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Fortitude

Gojira
Label Roadrunner

Gojira divise. Le fait que le groupe connaisse un succès croissant, depuis sa création en 1996, n'y est sûrement pas étranger. Au vue de la grande qualité des nombreux extraits proposés, l'eau nous avant été mis à la bouche bien avant sa sortie : 'Another World', avec son refrain accrocheur, et son pont enivrant à (02:15), fut une belle surprise, 'Born for One Thing' possède une intro majestueuse et 'Amazonia', quant à lui, rappelle les plus belles heures de Sepultura, avec l'utilisation d'instruments folkloriques indigènes.

Pour la suite, il est évident, dès la première écoute, que certains titres, tout comme 'The Chant', sonnent plus accessibles que par le passé. Je pense à 'Hold On' (notamment son intro) ou 'The Trails'. Cela dit, les arrangements sont subtils et apportent de la grâce à l’œuvre.

Rassurez-vous, le côté agressif est une nouvelle fois à l'honneur avec des titres comme 'New Found', 'Sphinx' ou 'Grind', mais toujours avec une pointe de raffinement, qui caractérise ce nouvel opus.

Pour conclure, je dirais que Gojira poursuit sa route, de la manière qui lui convient, c'est à dire en innovant, et le résultat final est encore une fois une réussite, qui sera sans nul doute couronnée de succès, et lui donnera accès à un public encore plus large. N'en déplaise à certains...

Carmziofa
Rédacteur en Chef

How Blue Can You Get

Gary Moore
Label Mascot Label Group

10 ans après le décès de Gary Moore, le guitariste irlandais continue d'être présent dans nos mémoires grâce à son touché unique. Après une période hard/heavy jusqu'à la fin des années 80, Gary Moore a entrepris dès le début des années 90, une carrière orientée blues. Et c'est avec plaisir que Mascot Label Group publie un nouvel album contenant 4 reprises et 4 titres originaux.

Et comme d'habitude, les solos de guitare de Gary Moore sont toujours aussi magiques. A commencer par 'I'm Tore Down' (1961 Freddy King), l'instrumental 'Steppin' Out' (1959 Memphis Slim) ou le sublime slow blues de 'How Blue Can You Get' (1964 BB King).

Côté composition, l'album nous délecte d'une nouvelle version de 'Love Can Make A Fool Of You' (la version originale date de l'album ''Corridors Of Power'' 1982), du classique 'In My Dreams' (dans le pur esprit de 'Parisienne Walkways') et d'un sublime slow blues 'Living With The Blues'.

Bref ! ''How Blue Can You get'', nous conforte dans l'idée que Gary Moore reste et restera toujours un des plus grand guitaristes au Monde.

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Odyssey

Vokonis
Label The Sign Records

Le groupe suédois VOKONIS nous présente son quatrième album studio intitulé "Odyssey". Véritablement ancré dans le metal progressif, l’opus se distingue clairement des productions passées. Les six paysages sonores proposés sont oniriques et plus avant-gardistes que jamais. Ils sont dans la continuité des excellents titres introduits par "Grasping Time’’ en 2019, un album plus qu’apprécié !

À l’image d’une belle et grande odyssée, l’album nous emmène dans une aventure sonore captivante. Au programme, des motifs rythmiques saisissants, des guitares claires et agressives, des basses grondantes, des tambours détonants, des instruments originaux (mellotron et orgues) ainsi qu’une harmonie à deux voix désormais complètement adoptée. Nous sommes tels des navigateurs voguant sur une mer tantôt calme, tantôt sans pitié.

VOKONIS a réalisé un album sublime et tout en nuances. Le jeu instrumental admirable du quatuor nous plonge instantanément dans l’univers du groupe. La touche prog se ressent jusqu’aux entrailles, les mélodies sont époustouflantes, et les riffs sont jouissifs. Le groupe s’affirme totalement grâce à ‘’Odyssey’’ et ça fait plaisir à entendre.

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Weedsconsin

Bongzilla
Label Heavy Psych Sounds

Seize ans que les princes du sludge, les adorateurs de la weed n'avaient pas fait parler d'eux ! Avec "Weedsconsin", on reprend la recette qui a fort bien marché en 2005, on la peaufine, on la parfaire, on recentre l'idolâtrie du cannabis sur l'Etat d'où est originaire le trio inchangé depuis la formation du groupe en 1995, à savoir le Wisconsin, et vous avez la tuerie sludge de l'année !

Avec "Weedconsin", inutile de balancer une dizaine de titres pour déployer une galette aboutie et qualitative ! En effet, pour ce cinquième opus, Bongzilla sort l'artillerie lourde avec tout juste six missiles ! 43 minutes de son bien gras, épais à souhait qui ferait pâlir une huile de vidange d'un diesel des 80's ! Hormis le très court et surprenant interlude de 35 secondes 'The Weedeater', les compositions de Bongzilla offrent en moyenne une dizaine de minutes de sonorité à faire exploser les cages thoraciques du public situé dans les premiers rangs du pit lorsque ce bijou sera interprété sur scène !

Avec ce cinquième album, Bongzilla élève son niveau de jeu tout en élevant le niveau du sludge ! Avec plus de 25 ans de pratique dans ce sous-genre du Rock/Metal, le trio américain se surpasse et offre très certainement l'une des oeuvres les plus abouties du style.

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Short Cuts

Western Machine
Label Bullit Records

Le trio français de garage rock Western Machine est de retour avec un nouvel album intitulé ''Short Cuts''. Seb Le Bison (chant / guitares), Taga (basse) et François François (batterie) excellent dans le mélange des styles les plus improbables : du rock brut, du rockabilly, du punk et un soupçon de latino et de jazz amené par la trompette (Andrew Crocker) et le saxophone (Mat le Rouge). Personne n'est capable d'assurer un tel melting pot culturel aussi audacieux et efficace.

Tandis que de nombreux groupes restent dans leur zone de confort et ne se renouvellent pas, Western Machine démontre tout l'inverse. "Short Cuts" est un concentré brut de rock, de punk, de latino, de jazz aux influences parfois US ou UK ! Bref ! Un melting pot musical décapant et efficace !

Anibal BERITH
Journaliste

LV-426

Hideous Divinity
Label Century Media

Fin avril, le groupe de tech-death italien dévoile un ep de 16 minutes dont le concept est un sous-récit du deuxième film Alien, réalisé par James Cameron.

"LV-426", aussi connue sous le nom d’Acheron, est la planète où les xénomorphes sont découverts. Pour faire court, le chanteur/auteur du groupe, Enrico "H." Di Lorenzo, est un gros fan de SF et particulièrement celle des 80's/90's. C'est donc tout naturel pour lui de s'intéresser à l'univers initialement scénarisé par Dan O'Bannon et Walter Hill et réalisé par Ridley Scott, avec "Alien, le 8ème passager".

Deux nouveaux titres agrémentent cette courte galette de 16 minutes mettant en avant le jeu hyper technique du quintette italien et produit au 16th Cellar Studio par Stefano Marabito tout comme le précédent opus "Simulacrum" (https://www.unitedrocknations.com/chronique-hideous-divinity-simulacrum-3137). Le son est massif, le jeu rapide et brutal et la voix du frontman très caverneuse. Les italiens ont su se faire une place de choix au sein de la scène tech-death en proposant du stuff novateur tout en conservant les racines death et ainsi ne pas tomber dans une démonstration ostensible de leur capacité musicale.

Un troisième titre clôture ce nouveau matériel. Il s'agit de la cover "tech-death" du titre "Delirium Trigger" du groupe de rock progressif américain Coheed and Cambria qui délivre quelques surprises dans son interprétation.

La sélection du mois Avril 2021 de la rédaction 1347 vuesLa sélection du mois Mars 2021 de la rédaction 2864 vuesLa sélection du mois Février 2021 de la rédaction 4389 vuesLa sélection du mois Janvier 2021 de la rédaction 8236 vuesLa sélection du mois Décembre 2020 de la rédaction 450 vuesLa sélection du mois Novembre 2020 de la rédaction 863 vuesLa sélection du mois Octobre 2020 de la rédaction 1385 vuesLa sélection du mois Septembre 2020 de la rédaction 1844 vuesLa sélection du mois Août 2020 de la rédaction 2245 vuesLa sélection du mois Juillet 2020 de la rédaction 3006 vuesLa sélection du mois Juin 2020 de la rédaction 3677 vuesLa sélection du mois Mai 2020 de la rédaction 4959 vuesLa sélection du mois Avril 2020 de la rédaction 5956 vues