Selection albums métal Novembre 2020

Chers Urniens,

depuis le mois de mars, les professionnels du spectacle et de la musique sont à l'arrêt et au moment où nous rentrons dans le deuxième confinement, nous souhaitons leur apporter toute notre solidarité. Alors, à défaut de pouvoir vivre la musique en direct, seules les nouvelles sorties comblent notre frustration et ce mois-ci notre rédaction vous a sélectionné 6 coups de coeur.

Le Death Metal est à l'honneur avec Incinerate, Puteraeon et Toxaemia. En sus, posez vos oreilles sur le superbe Stoner Doom Sludge instrumental de Qilin, notre coup de coeur du mois, mais aussi sur le hard-rock old school de Speed Rock Machine et le rock blues sauvage de Uncut !

Portez vous bien et prenez soin de vous !
Marc (Rédacteur en Chef)

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Petrichor

Qilin
Label Autoproduction

Ce qui surprend à la première écoute c'est cette extraordinaire capacité du groupe à conserver l'attention de l'auditeur tout au long de morceaux longs (entre 6 et 11 minutes). En effet, difficile de rester concentrer autant sans chant. Et c'est ce que Qilin sait faire à la perfection.

Nous en avons été convaincus dés le premier titre 'Through The Fire' qui mixe à la perfection les codes du stoner et ses riffs fuzzy et lourds avec des parties plus aériennes de pure beauté. Nous sommes séduits par la puissance dégagée par 'Sun Strokes The Wall' (notre coup de coeur). Les alternances clean guitars/heavy guitars, la lourdeur de la rythmique, la progression et le solo en mode wah wah / flangé confèrent à ce titre un vraie signature artistique. La Qilin touch ! Il en va de même pour 'Myrmidon's Big Jam', un titre monstre de plus de 10 minutes absolument gargantuesque en solo et riffs décapant.

En conclusion, Qilin nous délecte d'un excellent premier opus. Le Stoner / Doom Sludge instrumental déployé sur ''Petrichor'' est lourd, gras et puissant.

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Speed Rock Machine

Speed Rock Machine
Label M&O Music

Avec Speed Rock Machine, pas de surprises ! Tu aimes AC/DC, Vardis et The Cult ? Speed Rock Machine est fait pour toi ! Des riffs assassins, taillés pour le live ! Çà déboite ! On headbangue ! On est heureux !

C'est à se demander pourquoi Speed Rock Machine n'a pas sorti cet EP plus tôt ! C'est à se demander pourquoi on a droit seulement à 5 titres. La puissance des riffs de Speed Rock Machine est une tempête hard-rock dévastatrice digne des plus grands du genre ! We are Speed Rock Machine and we play fuckin heavy Rock'n'Roll.

Anibal BERITH
Journaliste

Sacrilegivm

Incinerate
Label Comatose Records

Le quintette américain évoluant dans un brutal death technique mais pas démonstratif délivre une quatrième galette très concluante. Sans être novatrices, les compositions sont bien pensées et suffisamment variées pour ne pas rendre le disque trop répétitif.

Bien que le tempo soit rapide et assommant, le chant est évolutif tout comme les riffs si bien que le matériel oscille entre brutal tech death et slamming brutal death.

Vivement conseillé aux fans de Disgorge, Suffocation ou Cannibal Corpse.

Anibal BERITH
Journaliste

The Cthulhian Pulse: Call From The Dead City

Puteraeon
Label Emanzipation Productions

Faisant parti des meilleurs groupes de death metal old-school suédois, Puteraeon se destine aux fans de Nihilist, Grave ou Dismember. Portant la tradition de tout ce qui est obscur, ce quatrième album plonge davantage dans l'univers de l'incontournable H.P. Lovecraft.

Avec «The Cthulhian Pulse: Call From The Dead City», le quatuor propose dix titres de death old school très aboutis. Mixé et masterisé par Dan Swano¨, ce dernier est très enthousiaste en précisant que c'est l'un des meilleurs albums de Death Metal qu'il n'ait jamais mixé.

Effectivement, à l'écoute, l'auditeur sera emporté par les arrangements musicaux mystérieux et plus audacieux qu'à l'accoutumée, tout en conservant l'ambiance brute et traditionnelle du death suédois.

Anibal BERITH
Journaliste

Where Paths Divide

Toxaemia
Label Emanzipation Productions

Après plus de trois décennies d'attente, le groupe culte de death metal suédois, Toxaemia, dévoile enfin son premier album. Intitulé "Where Paths Divide", ce matériel est une succession de morceaux plus ténébreux les uns que les autres aux racines clairement old school.

Avec 11 titres et une quarantaine de minutes, le quintette surprend par une approche moderne de leur musique ancrées dans les racines de leurs premiers essais durant les 90s.

Clairement encourageant, ce premier opus montre l'aboutissement et la ténacité du groupe, qui, on l'espère aura une carrière musicale qui perdurera !

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Blue

Uncut
Label Klonosphere

Le trio nous délecte de brulots explosifs à l'instar de 'Highway To Cagne' voire du très fuzzy 'Snake Boogie'. Les guitares saturées et le chant hargneux confèrent à Uncut une vraie personnalité musicale à cheval entre Frank Marino et Rory Gallagher. Le titre final, 'Trap', long de près de 8'28 est un long moment d'improvisation dans lequel le trio s’enflamme à coup de solo de guitares explosif est rythmique puissante.

Uncut, c'est l’énergie du rock brut, sauvage et puissant avec la teinte de blues qui va bien ! Un excellent premier album !

La sélection du mois Février 2020 de la rédaction 5563 vuesLa sélection du mois Mars 2020 de la rédaction 5501 vuesLa sélection du mois Avril 2020 de la rédaction 5470 vuesLa sélection du mois Mai 2020 de la rédaction 4435 vuesLa sélection du mois Juin 2020 de la rédaction 3266 vuesLa sélection du mois Juillet 2020 de la rédaction 2527 vuesLa sélection du mois Juillet 2020 de la rédaction 2505 vuesLa sélection du mois Août 2020 de la rédaction 1818 vuesLa sélection du mois Septembre 2020 de la rédaction 1422 vuesLa sélection du mois Octobre 2020 de la rédaction 904 vues