Selection albums métal Août 2021

Chers Urniens,

vous qui passez des vacances au soleil ou pas, vaccinés ou pas, dans la foule (retrouvée) ou pas des concerts, comme tous les mois, notre rédaction vous propose nos pépites qui brillent de tout feu pour la qualité de leur teneur en carat.

A commencer par le sublissime album heavy metal de Dee Snider qui revient en pleine forme, tout comme la compil de reprises "Metal Queens" de Marta Gabriel, le chef d'oeuvre de Powerwolf et le live de Paradise Lost !

Passez de bonne vacances.
Prenez soin de vous.
Sortez couvert.

Marc
Rédacteur en Chef

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Leave A Scar

Dee Snider
Label Napalm Records (HM)

Le constat, dès la première écoute, c’est que CA DECHIRE TOUT !!! Du riff entraînant, en veux-tu en voilà, du qui te fait taper du pied, du qui te renvoie aux fondamentaux du Heavy Metal à l’amerloque…bref, du TRES BON !!! C’est puissant, c’est groovy, ça va à l’essentiel. On reste dans le classique -l’originalité est souvent mise de côté- mais l’essentiel est là : ça touche au but !!!

Pour couronner le tout, le son de cet opus est à l’avenant des compositions : E-NOR-ME !!! C’est puissant, moderne, équilibré…bref, tout l’opposé d’un « And Justice for All » (parce que là, on l’entend bien, la basse)

Au final, on est devant un album vraiment emballant. Pas ennuyeux, parfois original dans ses associations stylistiques, « LEAVE A SCAR » permet à Dee SNIDER de rappeler qu’il faudra encore compter avec lui sur la scène Metal…et pas que… (Tipper GORE, si tu nous regardes…). Ce disque déchire tout, POINT BARRE !!!

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Metal Queens

Marta Gabriel
Label Listenable Records

La chanteuse lead de Crystal Viper, Marta Gabriel, profite du confinement pour rendre hommage aux voix féminines du métal et enregistre un album solo entière composé de reprises. L'exercice des reprises relève parfois de l'équilibrisme tant les comparatifs avec les versions originales sont possibles. D'ores et déjà, nous pouvons vous confirmer que Marta réussit haut la main l'exercice.

Le premier titre, la reprise de Acid, 'Max Overload', déboule comme un canon avec sa rythmique heavy speed absolument endiablée. Les règles sont immédiatement fixées. Alors bien sur, nos oreilles sont tout de suite rivées sur la célébrissime reprise de 'Metal Queen' de Lee Aaron et le résultat est probant. Avec des guitares plus heavy et un chant de haut vol, Marta arrache tout sur son passage. Et malgré le côté mid-tempo de la rythmique, le résultant est percutant.

Nos coups de coeur vont à 'Rebel Ladies' avec ses riffs parfaitement ancrés dans le heavy des années 80 (et le superbe chant de Marta) mais aussi à 'Reencarnacion' chanté en espagnol, sans compter la superbe reprise du 'Mr. Gold de Warlock'.

Bref ! Si vous aimez les gros riffs heavy et le chant puissant de Marta, cet album de reprises constitue sans aucun doute la bande sonore de votre été musical !

Carmziofa
Rédacteur en Chef

At The Mill

Paradise Lost
Label Nuclear Blast

A l’évidence, avec plus de trois décennies de carrière et seize disques studios aux compteurs, impossible pour nos lascars de tout proposer dans un seul concert (soit environ 74 minutes de show). Donc, point de titres issus de « Lost Paradise » (le premier méfait de 1990), « Believe In Nothing », « Symbol Of Life », « Paradise Lost », ou « Tragic Idol ». En revanche, les onze autres efforts sont tous représentés. Rien que ça.

Aux travers de nombreux « classiques » venus de plusieurs périodes, cette très bonne compilation permet de montrer les différentes facettes de Paradise Lost. Même si rien ne remplacera jamais les sensations d’un « vrai concert » en live, ce « At the Mill » mérite d’être dans toute bonne discothèque metal qui se respecte.

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Call of the Wild

Powerwolf
Label Napalm Records (HM)

Powerwolf, c'est ce qui se fait de mieux actuellement, en terme de Power Métal, avec Sabaton. Pour ce nouvel opus, Powerwolf nous a délivré deux nouveaux hymnes, pour nous mettre l'eau à la bouche, sous forme de clips très théâtraux, comme à l'accoutumé.

Tout d'abord, on a eu droit à 'Beast of Gévaudan', puis 'Dancing with the Dead', tous deux très réussis et cochant tous les codes du groupe, à savoir une musique grandiloquente faite pour mettre en avant le charismatique Attila Dorn. Mention spéciale au deuxième extrait, qui est ma chanson préférée de l'album et tout simplement, un des tout meilleur single de l'année, en terme d'efficacité. Le refrain est carrément génial et reste en tête dès la première écoute.

Que l'on aime ou pas le style de Metal que propose Powerwolf, force est de constater que la qualité est toujours au rendez-vous. Certains reprocherons aux Allemands de ne pas évoluer, les fans eux, savourons comme il se doit cette nouvelle offrande.

La sélection du mois Juillet 2021 de la rédaction 1239 vuesLa sélection du mois Juillet 2021 de la rédaction 1304 vuesLa sélection du mois Juin 2021 de la rédaction 1795 vuesLa sélection du mois Mai 2021 de la rédaction 2665 vuesLa sélection du mois Avril 2021 de la rédaction 3559 vuesLa sélection du mois Mars 2021 de la rédaction 5326 vuesLa sélection du mois Février 2021 de la rédaction 6670 vuesLa sélection du mois Janvier 2021 de la rédaction 10478 vuesLa sélection du mois Décembre 2020 de la rédaction 510 vuesLa sélection du mois Novembre 2020 de la rédaction 971 vuesLa sélection du mois Octobre 2020 de la rédaction 1514 vuesLa sélection du mois Septembre 2020 de la rédaction 1922 vuesLa sélection du mois Août 2020 de la rédaction 2335 vues