Selection albums métal Juin 2021

Chers Urniens,

enfin ! le live semble enfin reprendre ses lettres de noblesse dans notre quotidien ! Alors, même si tout n'est pas encore possible, retrouver la sensation d'entendre un groupe pousser les Marshall à fond, les growls et les riffs assassins en face à face......et bien c'est jouissif !

Tout comme notre sélection du mois de juin : Amorphis revient avec un live tonitruant, Monster Magnet avec un album de reprises aux gros riffs, Rozedale dévoile sa nouvelle orientation rock, Ungfell nous livre un des meilleurs albums black métal de l'année, Nordjevel nous délecte d'un opus entre mélodies épiques et bestialité et enfin Dirty Black Summer nous ramène dans le grunge des années 90 avec magie.

Profitez de vos premières bières et mojitos en terrasse (boire avec modération !), de ces premiers instants de liberté et des concerts !

Enjoy life on United Rock Nations !

Marc (Rédacteur en Chef)

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Rozedale

Rozedale
Label Autoproduction (Rep)

Rozedale a fait sa réputation dans l'univers du Blues-Rock. Mené par le duo de la chanteuse Amandyn et le guitariste Charlie Fabert, le combo a écumé de nombreuses scènes prestigieuses. Dans ce nouvel opus, orienté pop-rock, la voix d'Amandyn est toujours aussi magique et la précision millimétriques des riffs et arpèges de Charlie sont toujours à l'ordre du jour, avec en sus, l'art de doser intelligemment intensité et mélodie.

Le premier single témoigne de ce talent. Derrière les arpèges initiaux de 'Ghost For You', un refrain puissant vous restera graver à tout jamais. Nous sommes sous le charme du seul titre en français de l'album. Coté douceur, les acoustiques 'Can't Get Enough' et 'Somewhere In The Mess' sont parfaits.

Pour autant, il faut avouer que je trouve le groupe absolument séduisant quand la puissance est mise en avant. Et c'est le cas sur l'intense 'At The End Of The Day' et 'Shine', ce dernier avec un refrain absolument superbe.

le talent du duo s'exprime encore et encore à travers des compositions magiques, un chant superbe et des guitares puissantes. Ne passez pas à côté de cet opus qui dose à merveille intensité et mélodie.

Lire la chronique complète ici : https://www.unitedrocknations.com/chronique-rozedale-rozedale-3720

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Live at Helsinki Ice Hall

Amorphis
Label Nuclear Blast

Amorphis a dorénavant 30 ans d'existence et présente une discographie riche et variée. Pour ma part, je reviens souvent sur le cultissime ''Tales From The Thousand Lakes'', sur les tubes de l'ère Tomi Jousten et surtout les deux derniers albums, qui voient le growl revenir en force. Quand j'ai découvert la setlist de ce live, je ne vous cache pas que j'étais aux anges : Six extraits de ''Queen of Time'', deux de ''Under The Red Cloud'', deux de ''Tales From The Thousand Lakes'' ainsi que la plupart des tubes du groupe. Une setlist idéale en somme, de quoi ravir tous les fans du groupe.

Amorphis dégage une énergie impressionnante sur scène. Tomi Joutsen alterne la voix claire et le growl à la perfection et les musiciens (Esa Holopainen et Tomi Koivusaari aux guitares, Santeri Kallio aux claviers, Olli-Pekka Laine à la basse et Jan Rechberger à la batterie) font preuve d'une grande virtuosité. Tous les titres sont sublimés, ce qui en fait un live incontournable pour tout métalleux qui se respecte. Pour les plus jeunes ou pour ceux qui auraient vécu dans une grotte ces trente dernières années, ce live est idéal pour découvrir le groupe.

Découvrez la chronique complète ici : https://www.unitedrocknations.com/chronique-live-at-helsinki-ice-hall-amorphis-3716

Carmziofa
Rédacteur en Chef

A Better Dystopia

Monster Magnet
Label Napalm Records (HM)

Pressentant qu’ils allaient rapidement s’emmerder en mode « confinés », nos stoner rockers américain sont partis sur l’idée d’un album de reprises façon « bunker » (comprendre goupillé de A à Z par le groupe seul et enregistré-mixé-produit dans les petits Freak Shop Studios du batteur Bob Pantella dans le New Jersey).

Pour le choix des titres, le chanteur Dave Wyndorf est allé puiser dans une « playlist de la quatrième dimension » (comme il la qualifie) qui l’accompagne depuis son adolescence (fin 60’s début 70’s) et qu’il écoute encore parfois avant les gigs. Ces morceaux et ces combos (pour beaucoup sous-estimés et parfois en marge) ont d’une manière ou d’une autre inspirés, influencés, nourris, et forgés le Monster Magnet que nous connaissons. Ce « A Better Dystopia » (dystopie = fiction qui décrit un monde utopique sombre) rend autant hommage à tous ces gangs et qu’à cette période.

Ce « A Better Dystopia » n’est pas là pour dire « c’était mieux avant ». Somme toute, en se réappropriant quelques plutôt chouettes pépites méconnues du passé, Monster Magnet fait le pont entre plusieurs décennies musicales. Malin et redoutable.

Lire la chronique complète ici : https://www.unitedrocknations.com/chronique-a-better-dystopia-monster-magnet-3719

Julien Pingenot
Journaliste

Es Grauet

Ungfell
Label Eisenwald Records

Avec son troisième album, le duo suisse nous donne à écouter un album de black/folk mélodique d'une ambition folle et d'une richesse immense. La force d'Ungfell est de nous proposer des morceaux très mélodiques avec de somptueuses parties folk tout en restant dans un esprit et une tradition black la plus rigoureuse possible. L'album est une réussite totale, musicalement comme esthétiquement et est tout simplement un des meilleurs album black de l'année !

Lire la chronique complète ici : https://www.unitedrocknations.com/chronique-ungfell-es-grauet-3708

Anibal BERITH
Journaliste

Fenriir

Nordjevel
Label Indie Recordings

"Fenriir" est le second Ep du quintette norvégien. Mis en valeur par le terrible loup que l'on retrouve dans la mythologie nordique, ce disque prend naissance grâce à des morceaux qui ne correspondaient pas à l'univers du prochain album.

Par sa conception, il montre toutes les facettes de Nordjevel depuis sa formation en 2015 jusqu'à aujourd'hui. C'est sur ce postulat que les titres "Fenriir" et "Rovdyr" sont exclusivement destinés à la tracklist de cet Ep. Impossible de ne pas remarquer les influences des deux disques des scandinaves lors de l'écoute de ces deux morceaux.

Se rajoutent la cover de "Fallen Angel" de Possessed en hommage au groupe culte ayant créé le Death Metal pour lequel Nordejevel ouvrait lors de la tournée européenne des américains en 2019, et la version de " Det Ror Og Ror " enregistrée au Brutal Assault en 2019 par Hugo Alvarstein. Afin de rendre la sortie encore plus spéciale, le groupe norvégien a décidé de mettre "Gnawing The Bones" qui est l'une des nouvelles chansons du prochain opus !

Entre mélodies épiques et bestiales, "Fenriir" permet de patienter en attendant la sortie du troisième album prévu pour avril 2022 !

Track list:
1. Fenriir
2. Gnawing The Bones
3. Rovdyr
4. Fallen Angel (Possessed Cover)
5. Det Ror og Ror (Live At Brutal Assault 2019)



Carmziofa
Rédacteur en Chef

Great Deception

Dirty Black Summer
Label Nova Lux Production

Dirty Black Summer est un side-project formé par cinq musiciens œuvrant parmi les formations les plus abrasives de la Baie des Anges (Svart Crown, ex-In Other Climes, Wormsand).

Le quintette manie plutôt assez bien les codes du grunge. Et le premier titre témoigne de cet esprit. L'intro de 49' de 'Your Great Deception' est absolument jouissive. Ça monte, ça monte et ça déboule sur un riff stoner meurtrier, une rythmique endiablée et un chant de haut vol qui nous rappelle par instant Chris Cornell. Bref ! Superbe démarrage.

On apprécie le côté rock fougueux des Foo Fighters sur 'The Descent' tout comme la puissance de 'Forget My Name' et son air Nirvana. En revanche, ce qui surprend le plus c'est la reprise du tube de Britney Spears, 'Womanizer'. Enfin ! Plus que reprise, je dirai plutôt réinterprétation déstructurée. Lente, sombre, intrigante le 'Womanizer' de Briney prend toute une nouvelle dimension absolument magique avec une deuxième partie emballée comme il se doit. Magique !

Ce premier EP de Dirty Black Summer contient des brulots rock grunge stoner explosifs ! A écouter sans modération et à plein volume !

Lire la chronique complète ici : https://www.unitedrocknations.com/chronique-dirty-black-summer-great-deception-3721

La sélection du mois Mai 2021 de la rédaction 1190 vuesLa sélection du mois Avril 2021 de la rédaction 2100 vuesLa sélection du mois Mars 2021 de la rédaction 3743 vuesLa sélection du mois Février 2021 de la rédaction 5211 vuesLa sélection du mois Janvier 2021 de la rédaction 8989 vuesLa sélection du mois Décembre 2020 de la rédaction 467 vuesLa sélection du mois Novembre 2020 de la rédaction 896 vuesLa sélection du mois Octobre 2020 de la rédaction 1432 vuesLa sélection du mois Septembre 2020 de la rédaction 1866 vuesLa sélection du mois Août 2020 de la rédaction 2274 vuesLa sélection du mois Juillet 2020 de la rédaction 3037 vuesLa sélection du mois Juin 2020 de la rédaction 3696 vuesLa sélection du mois Mai 2020 de la rédaction 5004 vues