Selection albums métal Septembre 2022

Amis URNiens,

c'est la rentrée des classes ! Avez-vous pensé à votre cartable jonché de nombreux patchs de vos groupes préférés, de votre cahier de texte métal et de vos smartphones avec la playlist métal de vos rêves ? De notre côté, toute la rédaction vous souhaite une excellente rentrée métal avec de nombreux concerts, festivals et albums.

Et à ce sujet, nous avons pensé à vous pendant l'été et sélectionné votre bande sonore de la rentrée. Alors bien sur, si on y retrouve les sorties de groupes connus comme Machine Head, Five Finger Death Punch, Journey ou Fallujah mais aussi, nous vous laissons découvrir notre coup de coeur heavy metal du mois avec les anglais de Desolation Angels (une tuerie cet album !), le black métal japonais de Sigh et le rock à l'influence du Pourpre Profond, Purpendicular.

Prêts pour la rentrée ? Restez connectés avec nous car nous aurons de nombreuses invitations de concert à vous offrir dans les prochains jours.

Stay metal !

Marc
(Rédacteur en Chef)

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Burning Black

Desolation Angels
Label SKOL Records

Soyons clair ! Cet album est une tuerie heavy metal de haut vol à la fois sur le plan des titres, de leur interprétation et de la production. Le groupe qui s'est reformé en 2012 avait déjà sorti un album en 2017, 'King' mais ce dernier passe au niveau supérieur. Imaginez-vous Saxon, Priest et Maiden réunis sur un seul album. Et bien, tel est le cas sur ce nouvel opus 'Burning Black'.

Tous les titres sont dans la pure veine de la NWOBHM avec des riffs puissants comme dans 'Stand Your Ground' ou 'Living A Lie' ou 'Eye of the Assassin', de vrais brulots absolument jouissifs ! Headbanging assuré ! Retenons également l'entrainant mid-tempo 'Mother Earth', 'Burning Black' et ses riffs finaux absolument sublimes ainsi que l'envoutante ballade 'She Walks in Starlight'.

Avec ''Burning Black'', Desolation Angels nous livre un chef d'oeuvre puissant dans la pure veine de la NWOBHM ! Riffs et headbanging assuré !

Chronique complète ici : https://www.unitedrocknations.com/chronique-burning-black-desolation-angels-4005
Journaliste : Carmziofa

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Freedom

Journey
Label Frontiers Music (FR)

Si vous êtes fan du groupe, on vous rassure ! La patte rock FM qui a fait le succès de Journey est toujours présente tant sur le plan des mélodies que des reconnaissables soli de guitare de Neal Schon. Certains nouveaux titres s'inspirent d'ailleurs d'anciens tubes. C'est par exemple le cas de 'Don't Give Up On Us', copie conforme de 'Separate Ways' ou 'Live To Love Again' une ballade comme toutes celles que l'on retrouve dans les albums de Journey.

Comme dans tous les albums de Journey, Neal Schon nous a concocté des titres plus pêchus et d'autres plus mélodiques. Dans la première catégorie notons 'You Got The Best Of Me', 'The WayWe Used To Be" à l'allure bluesy, le tonitruant 'Come Away With Me', le mid-tempo 'Let It Rain' et 'Don'Go'

Dans la seconde catégorie, nous sommes sous le charme de la magnifique ballade 'Live To Love Again', 'Beautiful As You Are', 'Still Believe In Love' et le titre final de près de 7 minutes 'Beautiful As You Are'.

Chronique complète ici : https://www.unitedrocknations.com/chronique-freedom-journey-4002
Journaliste : Carmziofa

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Empyrean

Fallujah
Label Nuclear Blast

"Empyrean" est un opus d’excellente qualité pour Fallujah qui ré-affirme sa place au sein du Progressive/Tech Death Metal. L’arrivée d’Evan Brewer à la basse et de Kyle Schaefer au chant ajoutent de solides atouts au talent que la formation avait déjà démontré sur ses précédentes créations. A l’intelligence des compositions répond leur sensibilité et leur profondeur, prouvant que ces genres musicaux sont loin d’être de simples prouesses techniques dénuées d’âme mais renferment en vérité des univers d’une immense richesse.

Chronique complète ici : https://www.unitedrocknations.com/chronique-empyrean-fallujah-4001
Journaliste : Enora

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Shiki

Sigh
Label Peaceville

Comme pour chaque album des japonais, il va être difficile d’en faire une synthèse digeste tant ce nouvel album est d’une richesse folle. Bien qu’étiqueté black metal, le spectre musical de Sigh est d’une diversité sans limite, sur un album de Sigh on passe très facilement du Black au heavy en passant par de l’ambient ou encore de la musique traditionnelle et bien plus que ça encore.

Sigh opère un retour aux sources pour nous donner une œuvre beaucoup sincère et frontale sur ses multiples angoisses. C’est d’ailleurs pour cela que le chant est entièrement en japonais car cela donnait à Mirai une liberté totale de ton pour retranscrire au mieux ses émotions sans se prendre la tête à les traduire en anglais.

Pour conclure, ce nouvel album des japonais est une nouvelle fois une expérience qui vaut le détour. Mirai est toujours aussi inspiré et nous délivre un album fantastique aux nombreux niveaux de lecture.

Chronique complète ici : https://www.unitedrocknations.com/chronique-shiki-sigh-3999
Journaliste : Julien Pingenot

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Of Kingdom And Crown

Machine Head
Label Nuclear Blast

Machine Head est de retour avec un dixième effort baptisé « Of Kingdom And Crown ». Il s’agit là d’un album concept (leur 1er) inspiré par la série animée japonaise futuriste « Attack on Titan ». On suit l’histoire d’Ares qui se lance dans une traque meurtrière contre un certain Eros (dont la mère a trépassée suite à une overdose) qui est responsable de la mort de l’aimée du protagoniste principal. Chacun d’eux est persuadé que ses actes (souvent atroces) sont tout de même justifiés.

Malgré les départs de deux membres qui avaient participés aux succès du groupe, Robb Flynn et ses dernières recrues balayent tous les doutes quant à leur capacité à rebondir. « Of Kingdom and Crown » est une très bonne surprise. Un retour en force pour Machine « Fucking » Head. Grand cru.

Chronique complète ici : https://www.unitedrocknations.com/chronique-of-kingdom-and-crown-machine-head-3997
Journaliste : Fred H

Carmziofa
Rédacteur en Chef

AfterLife

Five Finger Death Punch
Label Better Noise Records

Comme l'expliquait le guitariste rythmique Zoltan Bathory dans une interview accordée au magazine Forbes : "When it comes to this ninth studio album, I guess I would say the pressure goes away because it’s our ninth album, and with nine albums people know who you are. (...) in fact it opens a little bit of a wider door with 'well, I don’t have to prove anything now, I don’t have to establish anything because it’s already been established.'". C'est bien la mission que remplit "AfterLife" puisque Five Finger Death Punch signe un album complet qui met à l'honneur le talent qu'on leur connaît mais dans une version renouvelée et rafraîchissante qui ne perd ni en puissance ni en émotion. Leur plus grand point fort, comme souligné dans cette chronique, est leur capacité à parler à tout le monde sans prétendre qu'ils sont autre chose que des personnes normales faisant face à la vie ; ce qui crée forcément une certaine connivence avec ceux qui les écoutent !

Chronique complète ici : https://www.unitedrocknations.com/chronique-afterlife-five-finger-death-punch-3993
Journaliste : Enora

Carmziofa
Rédacteur en Chef

Human Mechanic

Purpendicular
Label Metalville

Si vous aimez Deep Purple vous avez certainement entendu parler de Purpendicular. Au delà de la création du groupe, fondé en octobre 2007 par le chanteur irlandais Robby Thomas Walch, Purpendical a longtemps été adoubé par Ian Paice, le batteur de Deep Purple. Il a d'ailleurs plusieurs fois participé à leurs tournées ainsi qu'à l’enregistrement de certains albums. Et tel est le cas avec ce nouvel opus 'Human Mechanic', enregistré bien avant le confinement et mis de côté jusqu'à ce jour.

Alors oui ! L'esprit général des compositions de Purpendicular navigue dans la sphère Deep Purple. Le chant est proche de celui de Ian Gillan et les arrangements aux claviers ressemblent à ceux de Jon Lord. Pour autant, réduire Purpendicular a un clone du Pourpre Profond serait une erreur. Le combo est assez expérimenté pour apporter sa touche personnelle.

Par exemple, sur 'The Nothing Box', Purpendicular développe un esprit progressif qui pourrait parfois rappeler le Genesis des années 70 tandis que 'TV Stars -Internet Freaks' arbore un côté funky groovy très intéressant. De même, la ballade 'Soul to Soul' apporte une touche de romantisme et de simplicité, très éloigné de l'univers de Deep Purple.

Chronique complète ici : https://www.unitedrocknations.com/chronique-human-mechanic-purpendicular-4006
Journaliste : Carmziofa

La sélection du mois Juillet 2022 de la rédaction 1597 vuesLa sélection du mois Juin 2022 de la rédaction 2041 vuesLa sélection du mois Mai 2022 de la rédaction 2699 vuesLa sélection du mois Avril 2022 de la rédaction 3104 vuesLa sélection du mois Mars 2022 de la rédaction 4719 vuesLa sélection du mois Février 2022 de la rédaction 5722 vuesLa sélection du mois Février 2022 de la rédaction 5852 vuesLa sélection du mois Janvier 2022 de la rédaction 9521 vuesLa sélection du mois Décembre 2021 de la rédaction 1041 vuesLa sélection du mois Novembre 2021 de la rédaction 1530 vuesLa sélection du mois Octobre 2021 de la rédaction 1566 vuesLa sélection du mois Septembre 2021 de la rédaction 2079 vuesLa sélection du mois Août 2021 de la rédaction 3192 vues