Scorpions, les changements de line-up !
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 25/01/2019
6491 vues

Le groupe de Hard Rock allemand aux albums les plus vendus de l'histoire, Scorpions, se balance comme les ouragans depuis plus d'un demi-siècle maintenant. Pour autant, les changements de line-up ont été nombreux et près d'une vingtaine de musiciens est passé par le groupe. Jetons un coup d'oeil aux nombreux changements de line-up au cours de leur prestigieuse carrière.

En fait, le seul membre constant depuis la création du groupe, en 1965, a été le guitariste rythmique Rudolf Schenker, dont la ténacité et les riffs inspirés ont fait avancer le groupe, à travers plusieurs mutations musicales, et malgré les défis qui se sont présentés sur son chemin.

Voici les changements de line-up des Scorpions au fil des ans:

1965-69 : Rudolf Schenker, Wolfgang Dziony, Achim Kirchoff, Karl-Heinz Vollmer, Werner Hoyer, Ulrich Worobiec, Bernd Hegner
Il s'agit des membres de Scorpions, après leur formation initiale en 1965: Rudolf Schenker à la guitare ainsi qu'au au chant. Au cours des années suivantes, les membres du groupe sont allés et sont venus au fur et à mesure que le groupe engrangeait les succès, avant de se métamorphoser sur le plan sonore avec l'ère hippie. En 1969, il ne restait plus que Rudolf et le batteur Wolfgang Dziony.

1969-73 : Rudolf Schenker, Klaus Meine, Michael Schenker, Lothar Heinburg, Wolfgang Dziony
Le premier à arriver était le chanteur Klaus Meine, qui allait devenir le partenaire créatif de Rudolf tout au long de sa carrière, et le second était le frère de Schencker, Michael, dont les talents de guitariste précoce ont fait oublier son âge, 14 ans. Enthousiasmés par la scène krautrock allemande en plein essor et par le mouvement rock progressif, les Scorpions lancent officiellement leur carrière discographique avec ''Lonesome Crow'' en 1972, mais un bouleversement traumatisant se profile à l'horizon.

1973-74 : Klaus Meine, Rudolf Schenker, Uli Jon Roth, Francis Buchholz, Jurgen Rosenthal
A peine les Scorpions ont-ils sorti ce premier album si important que le ciel leur est tombé sur la tête quand Michael Schenker est parti rejoindre les rockers anglais UFO. Cette défection intrafamiliale a plongé les Scorpions dans des limbes temporaires et leur a finalement coûté leur section rythmique. Incroyablement, ils ont finalement trouvé un autre guitar héro avec Uli Jon Roth. Le bassiste Francis Buchholz et le batteur Jurgen Rosenthal complètent les effectifs pour l'album ''Fly to the Rainbow'' de 1974.

1975-77 : Klaus Meine, Rudolf Schenker, Uli Jon Roth, Francis Buchholz, Rudy Lenners
Cette période marque une seul changement: Rosenthal est remplacé par le nouveau batteur Rudy Lerners. Scorpions en profite pour se débarrasser de ses tendances psychédéliques désormais dépassées au profit d'un son hard rock présent sur l'album ''In Trance'' de 1975. Le groupe trouve une première période de stabilité et enregistre un deuxième album avec le même line-up, ''Virgin Killer'' en 1976.

1977-78 : Klaus Meine, Rudolf Schenker, Uli Jon Roth, Francis Buchholz, Herman Rarebell
Avec un nouveau batteur, Herman Rarebell, le groupe enregistre ''Taken by Force''. Ce changement a donné au groupe une stabilité indispensable derrière la batterie. L'homme surnommé plus tard affectueusement ''Herman Ze German'' restera dans le groupe près de deux décennies.

1978 : Klaus Meine, Rudolf Schenker, Michael Schenker, Matthias Jabs, Francis Buchholz, Herman Rarebell
Scorpions n'a jamais été officiellement un sextette, mais les sessions de ''Lovedrive'' de 1979 ont permis au groupe de faire face au départ d'Uli Jon Roth pour lancer son éphémère trio de puissance Electric Sun le groupe recrute Matthias Jabs et accueille à nouveau Michael Schenker. On ne sait pas si Michael, qui venait tout juste de quitter UFO, a sérieusement envisagé de retrouver son grand frère Rudolf à long terme, mais les solos auxquels il a contribué sur ''Lovedrive'' ont suscité plus d'intérêt pour un album, peut-être le meilleur de sa carrière. Le succès bien mérité a donné aux Scorpions un élan à leur carrière aux États-Unis et au Royaume-Uni.

1979-92 : Klaus Meine, Rudolf Schenker, Matthias Jabs, Francis Buchholz, Herman Rarebell
''Lovedrive'' avait marqué le début de l'âge d'or de Scorpions, avec des ventes d'albums importantes ainsi que de nombreuses tournées mondiales à guichet fermé. Ce dernier line-up sans Michael Schenker est considéré par beaucoup comme la formation ''classique'' des Scorpions

1992-95 : Klaus Meine, Rudolf Schenker, Matthias Jabs, Ralph Rieckermann, Herman Rarebell
La stabilité de Scorpions a malheureusement été brisée lorsque le bassiste Francis Buchholz a quitté le groupe en 1992 à la suite de désaccords commerciaux, mettant fin à une série de 18 années d'efforts pour maintenir un line-up stable. Il a été remplacé par Ralph Rieckermann, qui a fait ses débuts sur ''Face the Heat'' en 1995, et qui est resté avec eux tout au long de la décennie suivante.

1996 : Klaus Meine, Rudolf Schenker, Matthias Jabs, Ralph Rieckermann, Curt Cress
Confrontés à une bataille perdue d'avance contre les armées grunge des années 90, certains groupes de vétérans ont cherché à se réinventer, tandis que d'autres se sont obstinément maintenus sur la bonne voie. Scorpions a d'abord choisi cette dernière voie sur l'album ''Pure Instinct'' de 1996, chargé de ballades. C'est aussi la seule apparition du batteur Curt Cress, dont le curriculum vitae en tant que musicien de session (Meat Loaf, Saga, the Real Milli Vanilli !) est très varié.

1997-2003 : Klaus Meine, Rudolf Schenker, Matthias Jabs, Ralph Rieckermann, James Kottak
Après tant d'incertitude, il n'y avait aucune raison de s'attendre à un emploi prolongé du batteur James Kottak. Au cours de sa carrière, il avait travaillé pour Montrose, Kingdom Come, Wild Horses, le McAuley Schenker Group, Warrant et d'autres, mais il est resté en poste pendant près de 20 ans.

2004-16 : Klaus Meine, Rudolf Schenker, Matthias Jabs, Pawel Maciwoda, James Kottak
Avec le recrutement du bassiste d'origine polonaise Pawel Maciwoda, Scorpions entame une période de 12 ans avec un quintette fixe. Cette période a commencé avec le célèbre album de retour aux sources, ''Unbreakable''. L'heure a été marquée par de nombreuses tournées, y compris la tournée d'adieu qui n'a pas eu lieu, derrière ''Sting in the Tail'' (2010) et ''Return to Forever'' (2015).

2016-aujourd'hui : Klaus Meine, Rudolf Schenker, Matthias Jabs, Pawel Maciwoda, Mikkey Dee
En 2016, Scorpions a subi une autre altération lorsque Kottak, qui avait récemment surpassé Herman Rarebell en tant que batteur le plus ancien du groupe, a été remercié après deux années difficiles qui ont débuté par une arrestation sur un vol pour Dubaï, puis par une réab pour alcoolisme. Ainsi, en avril 2016, l'ancien batteur de Motorhead et King Diamond, Mikkey Dee, s'est joint à eux sur une base temporaire, et est devenu un membre officiel plus tard cette année-là.