Legends
Laurent Sage
Journaliste

BONFIRE

«Un album hommage à tous les groupes qui ont influencé Bonfire. Un bon moyen pour découvrir quelques classiques revisités.»

32 titres
Hard Rock
Durée: 156 mn
Sortie le 19/10/2018
3109 vues
Depuis 1986, date officieuse des débuts de Bonfire (auparavant dénommé Cacumen), le groupe a réalisé quinze albums studio et six albums live, preuve de la vitalité du groupe malgré les quelques changements de personnel.
Six mois après l'excellent ‘Temple of Lies' le groupe revient avec un seizième opus, un double CD, rempli jusqu'à la gueule de 32 morceaux (oui 32 !) mais composé uniquement de reprises.
Il parait plausible de penser que le groupe a voulu rendre hommage à certaines formations qui l'ont influencé. On retrouve donc sur cet album des reprises de : Toto, Rainbow, Survivor, Ufo, Deep Purple, Queensrÿche, Robin Beck, Hardline, Leonard Cohen (oui vous avez bien lu), Grave Digger, House of Lords et Quaster.
La production est impeccable, les chansons sont fidèles à l'original tout en ayant une petite touche perso à la Bonfire. Les musiciens ont suffisamment de talent pour réussir cet exercice qui aurait pû être ''casse-gueule'' mais au final le groupe s'en sort plutôt avec les honneurs notamment sur les reprises de ‘Rainbow' , ‘UFO' et ‘Hardline' qui sont à notre sens les plus réussies. Le timbre de voix d'Alexx Stahl (qui ne devait être qu'un remplaçant) collant particulièrement bien aux compos.
On peut se poser la question de ''l'utilité" d'un tel album alors que le groupe a sorti il y a peu son nouvel opus studio. Surtout en apprenant que le groupe va promouvoir celui-ci sur scène lors d'une tournée ( qui pour l'instant se concentre sur l'Allemagne) et au cours de laquelle vous pourrez voir des membres originaux des groupes dont les chansons ont été reprises. Vous pourrez donc voir sur scène : Bobby Kimball (Toto), Joe Lynn Turner (Rainbow, Malmsteen,Deep Purple), Dave Bickler (Survivor), Phil Mogg (UFO. Sûrement une de ses dernières apparitions sur scène, celui ci ayant déclaré qu'il n'y aurait plus d'album studio du groupe), Geoff Tate (Queensrÿche), Robin Beck, James Christian (House of Lords), Chris Boldenthal (Grave Digger) et Johnny Gioelli (Hardline).

Coup marketing ou réel coup de coeur ? Seuls les membres du groupe ont la réponse. Et on ne peut les blâmer tant il est évident que le public se déplace actuellement plus facilement pour un tribute band que pour un groupe qui présente ses propres compositions. Mais en tout cas, il est évident que la qualité des musiciens et les moyens mis en oeuvre procureront un plaisir immense à découvrir (pour les plus jeunes) ou re-découvrir sur scène ces morceaux, mythiques pour quelques uns.
Quant à l'album, il ravira les die-hard fans du groupe mais ne sera peut être pas indispensable dans votre discothèque si vous êtes un amateur de hard rock mélodique étant donné que vous devez déjà posséder les originaux.