Watain, Rotting Christ, Profanatica, le 12 novembre au Grillen à Colmar!
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 30/10/2018
424 vues

Qu'il est alléchant de voir une affiche pareille. Il est clair que tout amateur de black frétillait à l'idée de retrouver Watain , Rotting Christ et Profanatica sur la même affiche.
Et bien, Headbang, l'a fait pour toi! C'est le lundi 12 novembre à Colmar au Grillen, du coup viens frétiller avec nous..............Pour le ''TRIDENT'S CURSE'' EUROPEAN TOUR.

Watain :
Formés en 1998 et originaires de Suède, Watain fait partie du fer de lance du Black Metal underground. Leur black metal possède un discours assez classique car traitant de la mort, des ténèbres et du satanisme. Depuis leur première démo intitulée Go Fuck Your Jewish God sortie en 1998, Watain a sortit chaque année soit une démo, un ep, un live ou un album studio. En 2000, Watain sort son premier album, Rabid Death's Curse, dans un style Black / Death Metal qui peut rappeler le Dissection de la première époque.

Rotting Christ :
Rotting Christ a été formé en 1987 avec le line-up original Sakis (chant, guitare), Jim (basse), Themis (batterie) incorporant un mélange rugissant de death metal et de grind (un style qui était à son apogée dans le reste du monde à l'époque, sauf, évidemment, la Grèce). Très tôt, Rotting Christ a produit deux enregistrements informels (''Decline's Return'' et ''Leprosy Of Death'') qui sont essentiellement des répétitions et ne sont pas considérés comme officiels par le groupe. Après 20 ans de carrière, ils sont toujours vivants et plus productifs et frais que jamais et avec leur activité. Le monde peut témoigner que le Black Cult est toujours vivant.

Profanatica :
Formé par trois anciens membres d'Incantation. Séparé vers 1992 mais réformée en 2001 par Paul Ledney et deux membres de la session. Ixithra a rejoint le groupe en 1992 pour un concert, et a enregistré l'album inédit ''The Raping of the Virgin Mary'', dont les bandes maîtresses ont été détruites en studio. Il est intéressant de noter que l'album inédit était annoncé par Osmose et montrait ce qu'aurait été la pochette finale.
Un titre intitulé ''Passion of a Liar'' a été enregistré en juillet 2004 et n'est sorti qu'en format mp3 au départ. Il est apparu plus tard sur ''The Enemy of Virtue''.