Amon Amarth et Deficiency enflamment La Laiterie à Strasbourg!
Rose De Lacfeld
Journaliste

«L'armada suédoise, Amon Amarth, débarque à Strasbourg!»

Créé 05/06/2019
409 vues

Ce lundi 3 juin, Strasbourg perdait 14 degrés en 1 heure.......L'armada Amon Amarth accostait sur les bords du Rhin. Un vent glacial venait de souffler, balayant les derniers rayons de soleil.
Un rugissement viking s'abattait sur La Laiterie et les murs se mirent à trembler........Quelques heures plus tard, les degrés perdus refaisaient surface, et d'autres vinrent se rajouter, une chaleur écrasante terrassa toute la salle de concert......Un concert attendu par des fans survoltés, et sold out depuis longtemps......

Si le public comptait commencer un concert pèpère, c'était sans compter sur les Lorrains de Deficiency! On entre tout de suite dans le vif du sujet, ils ne vont pas s'embêter avec des chichis et des fioritures, Deficiency va livrer un set de trente minutes, de Thrash Metal Melodic incisif, mordant et d'une exquise brutalité....
Fort de son troisième album "The Dawn Of Consciousness" via APATHIA RECORDS, sorti en 2017, le groupe a toute sa légitimité dans l'espace metal européen....

Le frontman lead guitar, dopé au pack de 6 de Red Bull va donner le ton de la soirée, celle où tu sais que tu va en prendre plein la figure. Et le public réagit immédiatement, un déferlement de headbangs et de cornes accompagnent le premier titre....Le premier slam ne se fait pas attendre, et la sécurité va avoir du fil à retordre.....
Estimant que le public est suffisamment chaud bouillant, Laurent, le chanteur,au troisième titre, pointe son index vers la foule, le faisant tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre......Il faut moins de deux secondes pour que le circle pit démarre....Je pense qu'à se moment là la température atteint les 40 degrés, la sueur coule, les cheveux son trempés, les visages dégoulinent, tous les symptômes d'un bon concert....
Le combo donne tout ce qu'il peut, il repousse ses limites, pour le plus grand bonheur des fans....On le sait le set va bientôt s'achever, trop tôt comme toujours, quand c'est chouette......
Avant dernier morceau, nouveau mouvement des bras du frontman, indiquant que c'est l'heure du wall of death......Il me semble que les murs de La Laiterie, ont dû bouger de quelques centimètres.....La dernière piste vient de s'achever, Laurent GISONNA : Lead Guitar/Vocals, Vianney HABERT : Bass guitar, Jérôme MEICHELBECK : Rhythm Guitar et Benjamin JAKSCH : Drums sont aussi en sueur que les 1500 personnes de La Laiterie. Deficiency et le public ont été en parfaite osmose tout au long de ces riffs rageurs, des percussions vrombissantes et de l'énergie communicative des quatre musiciens de l'apocalypse.....

The Introspection Of The Omnipotent
Uncharted Waters
Newborn's Awakening
The Experiment
Unfinished

Bien c'est le moment d'aller se désaltérer, avant de reprendre place pour l'arrivée imminente des vikings Amon Amarth........

Lumières tamisées, drakkar en place, volutes inquiétantes qui émergent de la scène, le décor est planté......Inutile de vous préciser que dès les premières mesures de "The Pursuit Of Vikings" c'est l'hystérie dans une salle chauffée à blanc.....Les Titans du Metal suédois viennent d'enflammer La Laiterie.....
Dans cette tournée européenne, Amon Amarth soutien son dernier album "Berserker" sorti le 3 mai via Metal Blade Records. On retrouve les titres Fafner's Gold, Crack the Sky, Shield Wall......mais également les pistes, du précédent album Jomsviking, tels que First Kill, The Way Of Vikings, Horns.......Un mélange de titres pour que les fans n'ayant pu se procurer le dernier opus, puissent hurler les paroles des albums antérieurs.......
Johan Hegg, le frontman s'amuse avec le public, il tend l'oreille pour être bien certain que les headbangers connaissent leur texte sur le bout des cornes.....Sourire satisfait du géant suédois, tout le monde a bien appris sa leçons, quand on est fan on connait ses textes........

Trois agents de sécurités sont venus prêter main forte aux deux déjà sur place, les slams s'enchainent les uns derrière les autres, les nuques se déboitent les poings se lèvent, un concert Amon Amarth est digne d'une finale de coupe du monde.....Je ne sais même plus à combien monte le thermomètre, mais je dégouline de partout, je regarde le public en transe, lui aussi n'a rien à m'envier.......Les titres nous tombent dessus telle une douche écossaise, un coup du Mélodic, suivi par du Speed Metal, puis par du Pagan. Le souffle court tu prends tous les styles comme un coup de poing......

Le quintet affiche de larges sourires, confirmant que le public français est conquis par ce géant du Metal, le set de plus d'une heure va bientôt s'achever, la dernière piste est "Twilight of the Thunder God", issue de l'album éponyme de 2008......Un mix d'albums savamment dosé, pour ravir le plus grand nombre de fans......Les légendes du Metal Viking ont largement fait le job, dans un décor époustouflant, un son guerrier, un frontman qui s'amuse avec le public, une fois de plus un concert qui va rester dans les mémoires.......

Pursuit Of Vikings
Deceiver
First Kill
The way Of Vikings
Asator
Cry Of The Blackbirds
Fafner's Gold
Crack The Sky
As Loke Falls
Legend Of The Berserker
War Of The Gods
Death In Fire
Shieldwall
Raven's Flight
Guardians Of Asgaard
Horns
Twilight of the Thunder God

Texte Rose De Lacfeld
Credit Photo Rose De Lacfeld