Marco MENDOZA

03/06/2019
1423 vues

OFF STAGE WITH
Marco MENDOZA



Quel a été le premier album que vous avez acheté ?

Le premier album que j'ai eu je ne l'ai pas acheté, on me l'a offert à Noël, de la part du Père Noël. C'est mon père qui a vu que mon frère et moi étions intéressés par la musique, il nous avait acheté des guitares acoustiques, je crois qu'il a vu en moi cette flamme, vous voyez, et s'est focalisé sur la musique. Il nous a acheté Abbey Road, Abbey Road a ouvert la boite de Pandore pour moi et a fait grandir cet intérêt pour la musique et depuis ce jour j'adore cet album, ça fait remonter beaucoup de souvenirs, je me rappelle de certains souvenirs magnifiques avec mon frère qui est mort il y a quelques années, et le simple fait d'entendre la caisse claire, la grosse caisse, prétendre d'être Paul McCartney jouant la basse et chantant? Magnifique. Cet album est une chef d'?uvre, après avoir fait Revoler, Magical Mystery Tour, Let it be, après tout ça ils sortent Abbey Road et c'est juste? wow, Yellow Submarine aussi, je suis un gros fan.

Oui, je vois vous êtes fan.
Je crois que le premier Album que j'ai acheté était Let It Bleed des Stones, j'étais véritablement en train de devenir un jeune formidablement déjà vu. Ils sont vieux. 
Vous aimez beaucoup la musique anglaise du coup ?

J'étais un très grand admirateur du rock anglais et puis d'un coup j'ai écouté Grand Funk Railroad, Allman Brothers Band, Lynyrd Skynyrd puis j'ai écouté Ted Nugent, avec qui j'ai fini par travailler et faire des tournées avec Lybyrd Skynyrd et tous les autres. C'était tout un processus vous savez, approfondir de plus en plus, parce que l'on commence à montrer son intérêt. Deep Purple, Machine Head, Command, puis j'ai vu une vidéo de David Coverdale qui faisait partie des Deep Purple, waouh? et le reste c'est de l'histoire. 

Quel album vous a donné envie de faire de la musique ? 

Je suis très inspiré et un grand admirateur de Aerosmith. Nous avons fait une tournée avec eux, et j'ai pu apprendre à les connaître mieux, intimement et personnellement. C'était en Australie. La première fois que nous avons été en contact, nous étions des supporters du groupe. Épatant. C'est tout ce que je vais dire. De voir Tyler devenir cet homme extraordinairement talentueux. Tout ce qu'il fait devient? je ne trouve même pas les mots? Sa voix, sa présence, son aura? sont tout simplement époustouflantes. De plus, le mec fait partie du groupe depuis ses débuts. Il joue sur scène et c'est tout simplement hallucinant. Je suis un grand admirateur de Aerosmith. Au cours de cette tournée, je demandais aux personnes qui la font de jouer du Aerosmith. Nous n'avons malheureusement pas pu le faire, mais tout cela me rappelle cette tournée en Australie, jouer dans ces stades, avec Aerosmith? Beaucoup de groupes finissent par travailler avec d'autres groupes. En ce moment, j'écoute beaucoup de Thin Lizzy, car je rejouerai avec eux cette année dans un festival. Tout ce que j'écoute de Thin Lizzy est épatant. Black Rose, Jail Break et tout le reste? Thunder and Lightning avec mon ami John? Je suis un de ces mecs qui aime les choses dans leur ensemble. Puis, je pourrais aller dans (il y a un passage ici que je n'arrive pas à saisir 4'15'') puis nous pouvons nous diriger vers des sonorités plus près des frontières. (4'30 à 4'37) j'ai appris à apprécier les choses dans leur ensemble. Je peux aussi aller dans la fibre même de la musique, les classiques et les gens avec qui je travaille Sky Anderson et Brad Compalli (4'48), tout cela m'inspire. 

Lorsque nous écoutons vos albums, nous avons l'impression que vous aimez aussi la musique Funk et la Soul. 

Oui, c'est le cas. J'ai été inspiré principalement par Stevie Wonder, tous les artistes MoTown comme Diana Ross, Queen Pen, Norman Brown, The Temptations, les O'Jays, etc. Il y a tant de chanteurs? Ces groupes Motown, je pourrais les écouter tout le temps. Je suis convaincu que c'est les racines du Rock n Roll que nous avons aujourd'hui. Ils ont inspiré et influencé un grand nombre de personnes. C'est épatant. J'écoute Grand Huze (4'43) et j'entends du Motown et il est fantastique, à en couper le souffle, mais ce n'est pas du rock ?n roll. C'est du rock ?n roll avec un peu de soul, il y a aussi du blues. Nous avons aussi Robert Plant, c'est la même chose. Nous avons Copper Dale (6'03) c'est la même chose. Je pense que nous avons tous été inspirés par les groupes Motown et le blues en provenance du delta. D'une manière ou d'une autre, vous pouvez aller plus loin et atteindre Harvest ? James Brown par exemple? Je pourrais continuer comme cela. Je parlais avec les gars d'incorporer (5'25 à 5'29). J'ai joué avec un gros groupe à Frankfort, musique Messiah ? C'était vraiment fantastique, la batterie, le piano, les cuivres, les choristes, le batteur déchirait? wow, j'ai adoré. On avait une grande scène, j'aime le funk et le soul. Je ne sais pas comment ni pourquoi les gens veulent mettre des étiquettes sur la musique. La musique c'est du rock ?n roll, les Stones alors?

C'est l'industrie de la musique. 

Oui, ça l'est. Tout cela est de la musique. Nier que nous avons été influencés ou inspirés par différents genres ne serait pas honnête. Nous écoutons tous un peu de tout. Nous écoutons tout ce que nous pouvons écouter. Maintenant quand je pars en tournée, j'essaie d'écouter l'album dont nous faisons la promotion, parce que, croyez-le ou non, je suis dans tellement de projets, je dois apprendre quelque chose comme 40 chansons pour le voyage. C'est beaucoup de chansons. Les chansons, ce que nous avons en arrière-plan, tout cela pour la tournée aux États-Unis. Avant cela, j'étais au Japon avec un artiste. Je devais alors apprendre tout ce que lui fait. Quand on arrive à ce que je fais, on pourrait croire que c'est facile, mais en fait je dois faire du travail à la maison. Je dois me rafraichir la mémoire, me souvenir des paroles, parfois je change un peu ces dernières, mais je pense que le public a le message. Et sans paraître prétentieux, je pense que nous avons beaucoup de bonnes chansons sur cet album, il a une grande énergie positive. C'est vraiment un album génial. Je parle beaucoup, je suis désolé.

Quel est l'album que vous avez le plus écouté au cours de votre vie ? 

Je dois dire que ce sont les Beatles, ensuite je suis passé par du Stevie Wonder. Je me suis tournée aussi vers Inhibitions, je l'écoute encore aujourd'hui. J'aime Weather Report, particulièrement Heavy Weather. Si vous regardez mon agenda au cours des cinq dernières années, nous avons fait quatre albums et un EP. Entre ces albums, j'ai fait des enregistrements avec d'autres artistes sur différents albums. Cela ne me donne pas beaucoup de temps, beaucoup de temps libre. En ce moment, nous nous préparons pour partir en Russie. Nous allons proposer différents matériaux et il faut s'organiser. Nous allons aller au Japon, nous allons jouer autre chose là-bas. Que faisons-nous ? Nous sommes toujours en train de travailler. Je vous le promets, si vous venez à notre spectacle vous entendrez encore autre chose. J'aime ça. Parce que c'est un défi et tout le monde doit être au même niveau pour que ça fonctionne. Je suis toujours en mouvement. Ma philosophie est qu'il ne faut jamais rester au point où nous sommes, soit nous régressons, soit nous progressons. On ne reste pas là où nous sommes. J'essaie toujours de progresser, aller de l'avant, toujours. 

Quel est l'album que vous avez écrit qui vous définit le mieux ? 

Alors People the Rock. Sans hésitation. Il y a de magnifiques chansons, comme sur Live for Tomorrow et j'ai travaillé avec Ricky Kotzen et c'était merveilleux. Il y a mes amis aussi et ceux que je suis et dont je suis un admirateur Steve Lukather, Doug Aldrich, Ted Nugent, Tommy Aldridge, Brian Tichy, qui ont tous joué sur cet album, mon fils aussi. C'est un travail fait dans l'amour, le temps était parfait et travailler avec Ricky était une excellente expérience. Nous avons eu une grosse dose de talents. Il y a beaucoup de bonnes chansons là et quand nous avons joué sur scène, nous nous les sommes réappropriés, réarrangées, pour les jouer en concert. Il y a beaucoup de chansons géniales. Nous jouons Let the Sunshine, ce soir j'avais envie de la faire et je me suis dit que je ne pouvais pas la faire, que ça ne sonnerait pas bien, ça aurait été comme se tuer. Lorsque nous ne pouvons pas entendre la chanson, ce que l'on chante, alors je fais deux ou trois chansons de Live for Tomorrow, et parce que Marco Mendoza fait des choses assez éclectiques, nous en reparlerons, mais je me concentre sur ce que je veux jouer. Du coup, nous ne l'avons pas faite ce soir, car je ne m'entendais pas la jouer. Même si nous avons joué des choses semblables. 

C'est dommage. 

Oui, mais ça aurait empiré de plus en plus les choses. Cela ne vaut pas le coup. J'étais en train de crier et de pousser et? J'espère que vous avez apprécié ce que nous avons fait, mais le spectacle doit continuer. 

Exactement. Quel est pour vous le plus bel artwork ? 

Oh, waouh? Je suis allé au Louvre je dois le dire et j'ai été émerveillé. J'y suis allé deux ou trois fois. Je n'ai pas encore tout vu. Je veux y aller et prendre mon temps. Je suis toujours pressé, toujours en tournée, je crois que la première fois j'y suis allé que pour deux heures. Que peut-on voir en deux heures : rien. J'y ai vu la Mona Lisa et cela m'a fait frissonner, voir l'?uvre de Michel-Ange, c'est si beau ! Je ne suis pas un connaisseur en art, je vais être complètement honnête, je n'ai pas grandi en pratiquant mon appréciation des artistes peintres. On pourrait penser que c'est le cas, car ma mère est peintre et mon oncle est un sculpteur. Il y a beaucoup d'artistes dans ma famille. Mon père était in jour de clarinette, ma tante est un professeur de piano, ma mère chante aussi. Il y a beaucoup d'art autour de moi, mais en tant que artwork? 
J'aime Picasso, j'ai pu en voir, et je dirais que c'est le côté famille espagnole et il exprimait à quel point il se sentait étouffé dans tout cela, c'est ce que nous avons pu découvrir quand il est mort. Je dois aller à l'école pour apprécier tout cela. Beaucoup de mes amis ont commencé à peindre et j'en parle, mais je n'ai pas le temps. En ce moment, quand je rentre à la maison, je décroche de la musique, je mets la casquette du mari et du père, je m'occupe de ma femme, mes enfants et de ma maison. 

Êtes-vous parfois à la maison ? Vous êtes toujours en tournée. 

Oui, ça m'arrive

Je voulais vous demander, est-ce que c'est difficile de rester à la maison ? 

Si c'est difficile de rester à la maison ? J'aime ça. Nous nous parlons tous les jours. Ma fille a seize ans, elle est merveilleuse, mon fils Max a douze ans et il est brillant et ma femme est merveilleuse, c'est une super maman, elle travaille à temps plein, elle prend soin de la maison et des enfants, alors quand je suis à la maison, j'essaie d'aider. Je lui demande de sortir avec ses copines, je l'envoie à Vegas, sortir à San Francisco? Pendant qu'elle prend du bon temps avec ses amis, je m'occupe des enfants et j'aime ça. Je crois que cela me permet de garder la tête froide, les pieds sur terre. Après tout, la raison pour laquelle je travaille aussi dur, c'est pour eux. Pour m'occuper d'eux. Tout ce que je fais en tant que père, c'est m'occuper de mes enfants. Nous ne pouvons pas vraiment l'expliquer tant que nous n'avons pas nos propres enfants et j'en ai cinq. Croyez-moi, il n'y a rien de plus fort que l'amour que l'on a pour ses enfants. Personne ne pourra jamais vous enlever cela. 

Quel est album que vous auriez rêvé joué ? 

N'importe lequel des Beatles, des Stones ou de mon ami Teryl Jones, je peux l'appeler mon ami maintenant. Nous avons été ensemble quand nous sommes allés à Cuba, c'est une personne très terre à terre. Nous avons joué avec Miles Davis et chanté et il est vraiment adorable. C'est un bassiste très doué, mais comme avec tous les êtres humain, et nous nous entendions très bien. Je lui ai dit s'il voulait faire un truc je serais partant, mais cela n'est jamais arrivé. Mais quel jeu, vraiment. Il fait du beau travail. Il correspond tout à fait au groupe. Il y a tant de personnes. J'aimerais jouer avec Steve Wonder et Nate Watt (18') le joueur de basse, que je peux aussi appeler un ami, qui a été mon professeur, car c'est avec lui que j'ai appris toutes les lignes de basses de Steve Wonder de la manière dont lui les faisait. J'aimerais jouer avec des personnes comme cela. J'ai reçu des appels de certains, mais parce que mon agenda était chargé cela n'a pas pu se faire. Shino Benelli (18'21). Vous le connaissez ? Quand j'étais enfant et que j'écoutais de la musique, il était dans les hautes sphères. Je n'aurais jamais pensé participer à quelque chose avec lui et quand j'ai reçu son appel pour venir jouer avec lui et que j'ai dû lui dire que je ne pouvais pas? Je ne peux pas me plaindre, je travaille avec des musiciens merveilleux, mais si je devais faire une liste, là voilà. Tous ! Pouvoir s'assoir avec (19'05), mon Dieu, n'est-ce pas ? Avec Queen, les lignes de guitares basses de Queen ! C'est juste merveilleux ! Waouh ! C'est fou !