The Last Internationale, cinq concerts en France fin février ! Les ''protégés'' de Tom Morello, vu en 1ère partie de Rival Sons
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 06/01/2020
1983 vues

Après avoir créé la sensation en 1ère partie de Robert Plant, The Who, The Cult ou de Rival Sons, The Last Internationale revient en Europe pour une tournée en tête d'affiche, dont 5 concerts en France !

Quand on sait que le producteur exécutif de l'album ''Soul Fire'' n'est autre que Tom Morello (Rage Against The Machine, Audioslave, Prophets Of Rage) et que c'est Joey Castillo (Queens of The Stone Age) qui y assure la batterie, on se demande bien quels trésors ce duo ricain peut nous offrir.

The Last Internationale (TLI pour les déjà initiés) c'est Edgey Pires à la guitare et Delila Paz au chant. A travers un rock énergique et engagé, le duo perpétue, en quelque sorte, la tradition des ''protest songs'' chères à l'East Village, en plus ''heavy'' quand même.

En 2013, c'est le EP ''New York, I Do Mind Dying'' qui leur permet de rencontrer Tom Morello. C'est d'ailleurs ainsi que le batteur Brad Wilk va rejoindre LTI pendant 2 ans. Après un 1er album, ''We Will Reign'', produit par Brendan O'Brien, sorti en 2014 sur Epic, le groupe s'est vite échappé de la major pour retrouver toute son indépendance.

Sorti en février 2019, ''Soul Fire'' sonne profondément humain. Souvent explosifs, les textes, comme la musique, touchent l'auditeur en plein coeur. Avec des airs à mi-chemin entre Grace Slick et Chrissie Hynde, Delila y brille comme la plus belle des rebelles. Politique, guerre, pauvreté, abus de pouvoir, environment, The Last Internationale n'hésite pas une seconde à prendre position, et ça s'entend !

A noter que c'est Ion Meunier, batteur de Shaka Ponk, qui accompagnera le groupe sur toutes les dates françaises.