Distortion Ride, nouveau clip vidéo, nouvel album
United Rock Nations

Créé le 04/10/2020
267 vues

Tout en gardant leur approche DIY et leur large palette musicale entendue sur leur EP éponyme de 2017, le trio de hard rock toulousain Distortion Ride s'étend vers de nouveaux horizons musicaux avec leur premier album “Burning Waves of Silence”, qui sort le vendredi 13 novembre 2020. Pour nous faire patienter, un premier clip vidéo a été publié. Il s'agit du titre 'Going Down'. Maurin (basse) : “C'est le morceau le plus court de l'album, un morceau de rock lourd avec un petit twist qu'on adore jouer. Et le clip a été très fun à faire !”

Distortion Ride livre une collection de musiques éclectiques, partant de riffs lourds basés sur le blues pour aller vers des paysages progressifs mélancoliques. Par conséquent, leur musique penche parfois vers le rock psychédélique, le rock progressif ou le métal.

Olivier (batterie) : “On aime bien laisser la porte ouverte à d'autres styles de musique, c'est comme ça qu'on a fini avec une partie reggae sur ‘Where The River Ends’ !” L'album contient tous les éléments de leur EP de 2017 (nuances amples entre passages lourds et calmes, mesures asymétriques, voix bluesy & opératique, solos de guitare expressifs…) avec une volonté de les fusionner de manière plus consistante.

En terme de production, le groupe a visé un son propre en gardant le côté naturel. Matt (voix/ guitare) : “À part la 1ère partie de ‘Stardust’, on a enregistré tout l'album sans métronome et on a essayé de limiter les overdubs au minimum. Pour la section finale de ‘Night Of The Black Snow’ on a même enregistré une vraie boîte à musique pour éviter d'utiliser des instruments virtuels pendant que j'imitais un violoncelle en jouant de ma guitare avec un archet.”
Pour mettre en avant ce côté organique, le mastering a été réalisé par Andy Jackson, l'ingénieur son de longue date de Pink Floyd & David Gilmour.

Avec différents événements qui ont impacté la vie de Matt pendant l'écriture de l’album, ainsi que la situation mondiale actuelle, les paroles se concentrent sur le deuil & la mort, la sensation d'inadaptation, la destruction des écosystèmes (crise climatique, solastalgie) et la recherche d'une certaine spiritualité. La pochette de l'album montre une incarnation de ces concepts.