BEYOND THE WIZARDS SLEEVE : Erol Alkan - nouveau clip et nouveau single en écoute !
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 12/11/2016
3132 vues

Paraissant sur Phantasy le 7 octobre, Black Crow est le troisième single issu de l'album de Beyond the Wizard's Sleeve. Mi gothique, mi bande originale futuriste, ce titre est d'une beauté envoûtante, où la voix d'Holly Miranda glisse à travers les cordes et les sons délicats. Ce titre est complété par White Crow, une version retravaillée par Erol Alkan qui élargit ici le champ de cette chanson.

Beyond The Wizards Sleeve a récemment partagé la version longue d'And So To Sleep, le court-métrage réalisé par Kieran Evans – déjà récompensé par un BAFTA. Le film, qui assemble les clips de cinq titres de l'album, a été projeté pour la première fois au Everyman Cinema Music Festival d'Islington en mai dernier.

EROL ALKAN l'un des pionniers de l'électro Anglaise, est de retour avec un nouveau projet.....Il dévoile avec Richard Norris leur premier album collaboratif.....


Trip. En anglais, ce simple arrangement de quatre lettres peut revêtir plusieurs sens : le voyage, un trip dû aux drogues (et donc un autre voyage, vers l'inconnu celui-là), mais trip veut aussi dire trébucher. The Soft Bounce trippe dans tous les sens : avec près de 45 minutes de musique soigneusement programmée, il décolle vers l'inconnu, avec autant de plaisir que de souffrance, du doute et de la transcendence, s'achevant à mille lieues de son point de départ.
Débutant avec de larges nappes de synthé et des ''ooh'' à la “Love To You Love Baby”, “Delicious Light” est immédiatement exaltant : l'auditeur s'embarque dans un voyage qui le fera passer de la lumière à l'obscurité, en passant par la douleur, la transcendance et l'acceptation. L'obscurité avec “Iron Age'', la pop solaire avec “Creation”, la psyché avec “Door To Tomorrow” – et son évocation d'Emily, chérie par Pink Floyd et Piccadilly Line –, l'émotion avec “Diagram Girl”...
“Tomorrow, Forever” démarre avec le son du néant, avant de progressivement se déployer vers des rêveries pleines d'espoir, qui portent l'auditeur tel le vent le ferait, avant de revenir sur terre avec l'afro beat saccadé de “The Soft Bounce”. Les notes positives de “Finally First” et “Triumph” remettent tout à sa place, avant l'assaut de “Third Mynd”.
Est-ce l'histoire de l'humain en général, ou une odyssée individuelle ? Avec des guests comme Blaine Harrison (Mystery Jets), Euros Childs (Gorky's Zygotic Mynci), Jane Weaver, Holly Miranda et Hannah Peel, Erol Alkan et Richard Norris conçoivent un album aussi agréable à écouter que profond sur un plan psychologique. Il est nécessaire de grandir, de s'adapter, de changer parfois : ce n'est jamais facile, ça nécessite parfois un certain sacrifice, mais la musique peut aider à ce que cette transition se fasse en douceur.


Le clip du single ''Diagram Girl'' vient également d'être publié sur Pitchfork. Réalisé par Kieran Evans (vainqueur du BAFTA de meilleur réalisateur), ce clip est le premier d'une série de vidéos qui accompagneront plusieurs titres extraits de l'album.
À propos du clip, Evans dit : “J'aime la musique de Beyond The Wizards Sleeve ; je suis fan depuis le début, et j'ai eu la chance de collaborer avec eux sur l'imagerie de leurs incroyables DJ sets. Le clip de ‘Diagram Girl' est influencé par les films de la Nouvelle Vague, le cinéma surréaliste et la logique du rêve de Samuel Beckett.”