ROYAL REPUBLIC sur la scène Main Stage 2 du Download Festival 2018
United Rock Nations

«Royal Republic a littéralement rendu accro le public du Download Festival à sa musique survitaminée et aux sourires ravageurs de ses musiciens»

Créé 17/06/2018

Les amateurs de Rock trépidant, d'énergie débordante et de groupes ne se prenant pas au sérieux et extrêmement généreux sont, vous vous en doutez peut être, massés devant la Main Stage 2 pour accueillir avec les applaudissements requis le groupe suédois Royal Republic, petite boule de feu du paysage musical de cette troisième journée au Download Festival !

Une musique de fanfare s'élève et le groupe fait une entrée triomphante. Tous les membres sont vêtus de smokings dorés à paillettes qui leurs vont particulièrement bien. Le public les acclame, très enthousiaste à l'idée du show qui s'annonce, et ça ne rate pas puisque la dansante : « When I See You Dance With Another » est la première de ce set. Le groupe joue avec tous les vieux stéréotypes du big band et ça marche puisque le public se fait de plus en plus nombreux devant la scène. Hannes Irengård et Jonas Almén, respectivement à la guitare et à la basse, ne quittent pas leur poste mais déploient tellement d'énergie et de sourires charmeurs qu'ils parviennent sans peine à emporter le public dans leur univers. « Walk » remporte un succès tout aussi brillant et le groupe affiche un bonheur solaire d'un bout à l'autre de la prestation. Adam Grahn finit par faire les présentations : « Bonjour mesdemoiselles et messieurs ! Nous sommes Royal Republic et nous venons de Suède ! ». C'est ensuite « Make Love Not War » qui débute puis le chanteur décide de s'amuser un peu avec le public en lui demandant de faire le moins de bruit possible avant de remonter tout doucement le volume jusqu'à une explosion de cris et d'applaudissements.

La foule se laisse porter par le flot d'énergie folle qui se dégage des musiciens qui n'hésitent d'ailleurs pas à reprendre quelques phrases de « Sex Machine » de James Brown avec une énergie explosive. Ils n'ont peur de rien, et surtout pas du ridicule, et leur franchise et leur générosité les rend terriblement sympathiques. Le chanteur passe derrière la batterie pour aider un peu Per Andreasson avant de déclarer : « Mesdames et messieurs, nous avons fait un long trajet depuis la Suède cette après-midi, alors je dois vous poser une question : est-ce que vous aimez la musique puissante ? Bien sûr que vous aimez ça ! Mais est-ce que vous aimez la musique vraiment puissante ? Parce Royal Republic en a en stock pour vous ! ». Après « Weekend-Man », le frontman remercie les femmes et se fait alors huer par les garçons qu'il se permet de reprendre : « Messieurs, s'il vous plait. (Un technicien lui apporte une guitare acoustique) Regardez bien, voici une guitare acoustique. La guitare acoustique est l'arme sexuelle la plus dangereuse au monde, c'est ce que la plupart des gens ont vu avant de faire l'amour. Vous imaginez bien la scène, le mec sexy en soirée qui prend la guitare après une bière pour vous jouer une petite chanson, enfin bref ! Cette chanson est dédiée à tous les hommes présents ! », et les paroles d'« Addictive » (c'est-à-dire : « I'm a dick, dick, dick ! I'm addicted to you! » que je ne traduirais pas) remportent un vrai succès.

A la fin du set, le public acclame Royal Republic si longtemps que le chanteur indique la direction de la Main Stage 1 où Frank Carter vient de commencer à jouer. Le groupe a si bien réussi son set que personne ne voudrait les voir s'arrêter de jouer. Leur plaisir à être sur scène est incroyablement communicatif et je recommande ce groupe à tous les curieux !


Setlist de Royal Republic :

1- When I See You Dance with Another
2- Walk!
3- Make Love Not War (If You Have to Make War - Make Sure to Make Time to Make Love in Between)
4- Strangers Friends Lovers Strangers
5- Underwear
6- Weekend-Man
7- Addictive (acoustic)
8- Kung Fu Lovin'
9- Tommy-Gun
10- Baby
11- Battery (Metallica cover)
12- Full Steam Spacemachine