Report Lordi au Zenith de Paris le 21 avril 2023
Stephane Masson
Journaliste

«Les finlandais de Lordi ouvre le bal de la plus belle des manières...»

Créé 21/04/2023
914 vues

Quelle plus belle façon que de commencer son week end avec un concert?
Et quel concert, Sabaton avec en première partie Babymetal et Lordi le tout dans le magnifique écrin qu’est le Zénith de Paris.
Concert organisé par Olympia Production et avec la participation de Replica Promotion et sold out depuis des mois.

C’est sous un soleil radieux que la foule attend sagement l'ouverture des portes et c'est avec entrain qu’elle s’engouffre dans la salle lorsque les portes s’ouvrent enfin.

Je récupère mon pass photo, je signe le contrat pour Babymetal et, c’est à mon tour d’entrer dans la salle, mon dieu qu’elle se remplit vite…

Lordi, groupe de heavy metal finlandais entièrement “costumé” en mode montres , fait partie de ces groupes que l’on ne présente plus entre autres depuis leur écrasante victoire à l’Eurovision.
Lordi ouvre le bal avec ‘Dead Again Jane’ un titre qui enflammera le Zenith dès les premiers accords.
J’adore les concerts de Lordi car c’est visuel, à la fois avec de tels costumes comment pourrait-il en être autrement? Toutefois ces déguisements ne seront pas mis en valeur avec des lights du soir bien trop jaunâtres et c’est bien dommage.
Si côté lights je suis un peu déçu ce ne sera pas le cas du côté de la performance musicale qui est juste énorme avec un son bien lourd et des riffs assassins qui vont emballer la foule durant tout leur set qui se terminera par le célèbre titre ‘Hard Rock Hallelujah’...
Lordi à fait monter la température dans un Zenith désormais exalté au plus haut point..

Setlist :
1- Dead Again Jane
2- Would You Love a Monsterman?
3- Thing in the Cage
4- Blood Red Sandman
5- Lucifer Primer Evil
6- Devil Is a Loser
7- Who’s Your Daddy
8- Hard Rock Hallelujah

On enchaine et on change totalement de style, plus de déguisements, plus de monstres mais trois jeunes filles en uniforme d’écolières avec Babymetal et sa J-Pop.
Pour le coup nous n’aurons plus de problèmes de lights car les façades sont sorties, des façades qui mettent clairement le groupe en valeur pour le coup.
En ce qui me concerne c’est pour moi la toute première fois que je vois et entends Babymetal. Musicalement c’est vraiment très intéressant car on y retrouve les marqueurs du métal avec de bon gros accords mais également des tonalités très nippones avec les samples qui permettent de donner une ambiance toute particulière.
L’effet sur le public est instantané, ça hurle de partout et ça chante à tout va dans la salle.
Ce qui me surprendra le plus seront les chorégraphies des trois “stars” du groupe car oui, il s’agit bien de chorégraphies, il y a une absence totale de spontanéité, un peu dommage. Chaque geste est calculé jusqu’au jet du masque sur le titre “PA PA YA”.
Il faudrait être aveugle pour ne pas voir que la foule est remplie de fans de babymetal mais en ce qui me concerne je trouve qu’une petite touche d’émotion et des gestes moins mécaniques seraient les bienvenus mais ce n’est qu'une opinion purement personnelle.
Sept titres et demi tour gauche , il est temps de quitter les planches du Zénith avant de venir fouler celles de l’Olympia le 6 décembre prochain…

Setlist :
1- Babymetal Death
2- Megitsune
3- PA PA YA
4- METALIZM
5- Monochrome
6- Gimme Chocolate!!
7- Road of Resistance

Roulement de tambour il est temps de monter au front et d’accueillir Sabaton actuellement en tournée pour défendre les couleurs de son dernier album “Stories From The Western Front”.
Pour les fidèles fans de Sabaton la déco de la scène ne nous surprend pas cette dernière, étant la même depuis maintenant plusieurs tournées à savoir, des sacs de sable, des barbelés, des “miradors”, des pieds de micro type fusil d’assaut avec casque lourd et la batterie posée sur la tourelle d’un char d’assaut.
Pour la suite également il n’y aura pas de surprise, le concert de Sabaton sera une fois de plus ENORMISSIME…
Il n’y a pas à dire, Sabaton en live c’est vraiment un Boss, de vrais showman et aller les voir c’est s’assurer d’assister à un concert de malade.
Côté musique c’est juste parfait, le son est bien lourd, le public est immédiatement transporté et au diapason avec Sabaton et ça transpire à grosses gouttes dans la fosse.
Mais Sabaton ce n’est pas que la perfection musicale mais également une scénographie de dingue. L’on va donc retrouver énormément de choses telles que :
Des explosions en tout genre crachants des flammes de partout
Et si on n’a pas assez de feu des soldats joueront du lance flamme sur les miradors
Un lance roquette (bon ok celui là on le connait mais c’est toujours aussi bon) pointera le bout de son nez
De la neige (de la fausse je rassure tout le monde)
Un écran géant juste gigantesque en parfaite harmonie avec des lights au top
Un petit avion rouge tout mignon qui vient faire un tour sur scène sur “The Red Baron”
Une tenue de la première guerre avec fusil et masque à gaz d’époque
Et j’en passe….
En fait y a tellement de choses à voir que l’on ne sait plus vraiment où poser les yeux…
Petite surprise pour ce concert parisien avec la première en live de “The First Soldier”, un honneur qui nous va droit au cœur.

Un concert de Sabaton ça se vit de l’intérieur, pour en prendre plein les yeux et plein les oreilles tout en étant dans une fosse surchauffée, alors, on se voit lors du prochain concert de Sabaton dans l'hexagone?

Setlist :
1- Ghost Division
2- Bismarck
3- The Last Stand
4- Into the Fire
5- Carolus Rex
6- The First Soldier
7- Sarajevo
8- Stormtroopers
9- 1916 (Motörhead cover)
10- Soldier of Heaven
11- Dreadnought
12- The Red Baron
13- Father
14- The Attack of the Dead Men
15- Christmas Truce
16- Primo Victoria
17- Swedish Pagans (with drum solo)
18- To Hell and Back