Report live-stream Hell Gate, @Chez Paulette, Toul, France 5 juin 2021
Julie Legrand
Journaliste

« Une reprise remarquable pour Hell Gate : le groupe de Post-Black metal a fièrement défendu son premier album le temps d’un concert aussi immersif que captivant !»

Créé 05/06/2021
532 vues

Ce samedi 5 juin, le groupe lorrain Hell Gate a eu l’occasion de jouer Chez Paulette, près de Toul, après presque un an et demi sans concert. C’était l’occasion rêvée pour le quartet d’enfin défendre leur premier album “Par-delà l’Existence”, sorti en pleine pandémie, en mai 2020.

Avant de rentrer dans le concert en lui-même, laissez-moi vous présenter cette belle équipe. Hell Gate est un groupe de post-black metal qui voit le jour en 2012 en Lorraine. Il se compose de Maxime “Hell Max” au chant, de Thibault “Hell Tiche” à la guitare, de Benjamin “Hell Ben” à la basse et de Corentin “Hell Coxys” à la batterie. Leur sombre univers musical est accentué par les tenues de scène : un costume entièrement noir, déchiré, qui ne dévoile au mieux que les yeux et les mains des artistes.
Les inspirations de leurs compositions sont variées, passant par des groupes tels que Enisum, Der Weg Einer Freihet ainsi que la plupart des groupes issus du label des Acteurs de l’Ombre. Nous pouvons y retrouver un côté Prog, Djent, metal moderne pour la batterie, des inspirations Core, metal moderne pour la guitare ainsi que du Black et du Rock énervé pour la basse.

Les présentations étant désormais faites, venons-en au cœur de cette chronique : leur concert ! Le set choisi par le groupe reprenait partiellement l’album dans un ordre légèrement différent. Visuellement, le choix avait été fait de n’avoir aucune lumière de façade, transformant ainsi les quatre membres en des silhouettes mystérieuses.

Leur univers a été exposé dès les premières secondes grâce à l’unique piste instrumentale de l’album : “Lumière”. Captivante mais obscure, elle posait les bases de ce show de quarante-cinq minutes dans lequel sept titres ont été joués.
J’ai été ravie de retrouver ‘’Danse Dans le Vent’ et “Larme”.
D’une durée de presque 10 minutes, “Danse dans le Vent” dispose d’une grande richesse musicale. Tout en progressivité, il s’agit d’un ascenseur émotionnel qui nous fait passer de passages lourds, rapides à des moments atmosphériques, le tout accompagné par les cris torturés du chanteur et des blasts monstrueux. Sur scène, ce titre a pris une toute autre ampleur, notamment grâce au jeu des lumières qui le soutenait parfaitement.
‘’Larme’’ est quant à lui un condensé de Black déchaîné et sans pitié. Les membres étaient complètement libérés et c’était jouissif à voir comme à écouter ! Quelques passages plus doux, plus mélodiques ont cependant pris place et ils nous offraient une petite pause avant de nous plonger de nouveau dans ce metal brut et écrasant.
De manière plus générale, je souhaite souligner la prestation vocale saisissante de Hell Max. Il offrait une diversité incroyable, passant d’un chant poétique murmuré à une voix claire, criée ou growlée.

La performance scénique était saisissante ! Hell Max était complètement emporté, comme en transe, tandis qu’à l’arrière Hell Coxys donnait de tout son être à la batterie. Quant à Hell Tiche et Hell Ben, ils mettaient toute leur passion dans chacune des notes, tout en headbangant au rythme des morceaux.

L’ambiance de ce concert était incroyablement immersive et son visuel captivant. Le choix d’ajouter quelques bruitages en guise de prologue, d’épilogue, et entre certains titres donnait davantage de force à cette prestation déjà convaincante. De plus, les plans caméra du live-stream ont été réussis : ils sont parvenus à nous transmettre parfaitement l’ambiance qui s’en dégageait, comme si nous y étions, tout en mettant en avant la scène complète au même titre que les artistes individuellement.
Le concert était à couper le souffle et j’ai grand hâte de pouvoir de nouveau y assister en étant dans le public qui leur fera face physiquement !

Set list
1. Lumière
2. Ombre
3. D'eau et de Sang
4. Danse dans le Vent
5. Larmes
6.Pluie de Cendres Pt 1
(Interlude)
7. Pluie de Cendres Pt 2

Crédits photos : Marie d’Emm pour WarmTV