#Pop evil + The Fallen State + Sweet needles @LeTrabendo - Paris
Ben Tardif
Journaliste

«Pop Evil débarque à Paris pour une date unique»

Créé 20/02/2019
249 vues

19h sortie du bureau, direction le Trabendo pour une petite soirée de rock américain, assez rare en France pour le souligner, avec Pop Evil groupe formé par Leigh Kakaty au début des années 2000.
En effet, les Américains se décident (et se risquent?) au bout de vingt ans, de traverser l'Atlantique pour attaquer le vieux continent.
Est ce que la valeur montante du Rock Metal US va réussir à nous séduire ce soir dans la Capitale des Gaulles, telle est la question ?
En tout état de cause, le trab est bien vide ce soir. Deux groupes vont ouvrir le bal avant : Sweet Needles et Fallen State, laureats d'un concours pour avoir l'honneur de faire la première partie des ricains.
Personnellement, la prestation des Sweet Needles, combo parisien formé en 2012, m'a agréablement surpris et plût . Un bon son rock métal avec une grosse énergie sur scène des jeunes parigots. franchement pas mal du tout ! à suivre ...
Au tour des anglais de Fallen State avec un gros son rock puissant. Comme pour les frenchies, l'énergie est là, et la prestation scénique envoie. On s'y croirait ! en préparation d'un premier album qui sortira dans un mois, hâte de les découvir en version studio.

Bon, le Trabendo est toujours désespérement vide (ou à moitié!) Ok nous sommes mercredi soir mais bon... Il finit par se remplir gentiment avant l'arrivée de la tête d'affiche, et c'est tant mieux, pour une date unique en France (et sur Paris!). "Une Boule noire" ? eut été peut être plus adaptée à leur venue en France pour leur première ...?
Franchement ? déçu... Après la puissance et la pêche délivrée par les deux premières parties, POP EVIL semble bien fade sur scène. Le son est franchement mauvais, on entend rien, y a t il eu une balance avant ? on se pose la question, vraiment !
Pour une première içi à paris, la prestation de ce soir, n'était franchement pas à la hauteur de la qualité du dernier opus (Cf. chronique ci après)
POP EVIL a pu compter sur une fan base présente à l'appel et au taquet pour reprendre les titres phares de son groupe.
En conclusion, et pour oublier cette presta moyenne, je vous invite vivement à découvrir leur nouvel album studio qui, lui ,en vaut le détour.

Chronique de POP EVIL :

Le groupe Américain, du Michigan, Pop Evil, nous offre un nouvel album pour bien commencer l'année ! Après l'album ''UP'' sorti en 2015, il revient avec un opus bien chargé. Le groupe de Métal alternatif nous propose une tracklist de 11 puissants morceaux !

Le titre qui nous plonge directement dans l'ambiance de cet album, c'est ''Waking the Lions'', publié un peu avant la sortie complète de l'album ''ST''. Commençant par un riff bien énervé suivi d'une rythmique entrainante. On a déjà envie de headbanguer ! L'ensemble est bien construit : les petits temps de pauses avant les refrains nous laisse en suspens pour débouler sur une chute bien bourrine.

''Art of War'' est le morceau qui définit au mieux pourquoi Pop Evil est un groupe de Métal alternatif: un début à la guitare bien saccadée et bien saturée., un chant penchant sur du Nu Metal. Bref ! Voilà un mélange bien balancé qui fait plaisir aux oreilles.

En écoutant ''When We Were Young'', Pop Evil nous embarque dans un univers Rock grand public (tube taillé pour les radios) sur lequel on aurai plus envie de danser que de se lancer dans un pogo. Un piano bien présent qui nous fait comprendre d'où sort le ''PoP'' de Evil. Un titre dans l'ensemble plutôt calme et détendu.

''Rewind'' est la ballade qui clôture l'album ! Elle apporte une dose de nostalgie servie par des sons de gratte lorgnant vers les aigües et d'une batterie en mid tempo.

Pour conclure, l'album ''ST'' présente un visage de Pop Evil assez varié, avec à la fois des morceaux bien puissants et des titres plus calmes. Pop Evil n'a clairement pas fini de nous surprendre.
Neothen, journaliste URN