Destruction
Anibal BERITH
Journaliste

«Le bulldozer allemand dans toute son agressivité, ce fut la guerre au Metronum !»

Créé 24/09/2016
2439 vues

C'est maintenant l'heure de la tuerie de la soirée, et je pèse mes mots ! C'est la tête d'affiche tant attendue, la tournée d'un des big four du thrash allemand, la tournée Destruction venu défendre leur dernier album « Under Attack » paru en mai dernier via Nuclear Blast.

Le public est surexcité dans le pit et ça se sent dès les premiers riffs envoyés par le trio, Schmier en frontman/leader de la formation du haut de son mètre 90 et de stature imposante. L'allemand cheveux longs sur le visage, derrière son micro arborant une belle tête de mort, attaque le set avec ‘Under Attack' de l'album éponyme, torturant sa basse le tout dans un décor à la couleur rouge sang. On ne s'appelle pas Destruction pour rien, car ça va être la guerre pendant une bonne heure trop courte tellement on se délecte de ce thrash brutal à l'allemande.

Très influent dans le milieu avec plus de 30 ans de carrière et 14 albums à leur actif, la bande à Schmier nous délivre un set parfait avec Mike Sifringer en guitariste virtuose malgré son gabarit plus timide et Vaaver matraquant ses fûts sans relâche et au physique encore plus impressionnant que celui du leader…

Les titres qui ont fait la carrière du combo allemand seront joués comme le dévastateur ‘The Butcher Strikes Back' mais sans le boucher et sa tronçonneuse comme au Wacken 2007.

L'album du moment, qui offre une brutalité accrue avec un son bien travaillé, sera passé en revue avec 3 titres répartis intelligemment dans la setlist permettant ainsi aux allemands de naviguer dans leur discographie tout en assurant une promo efficace.

Point de jeu de scène hors du commun, cependant le prestance de Schmier et le jeu de guitare de Mike suffisent à enivrer la public au milieu duquel les pogos se sont durcis et les slams sont légions.

Les titres s'enchainent dévastant tout sur leur passage tel un bulldozer, le public en redemande, Destruction avance, fonce, envoit sa setlist avec professionnalisme, le son est excellent et ce dès le premier morceau. Les groupes d'avant ayant essuyé les platres…

La fin approche, trop trop vite avec ‘Bestial Invasion' du premier album du trio « Infernal Overkill ».

Une ovation du public, des remerciements du groupe s'approchant du bord de la scène pour faire honneur à son public, un set incroyable dans une ambiance brutale et saine... chiche on prend la voiture et on se refait la tournée demain à Barcelone….voilà ce que l'on se dit en sortant de la salle.

Setlist: Under Attack / Curse the Gods / Pathogenic / Nailed to the Cross / Mad Butcher / Dethroned / Life Without Sense / Total Desaster / Thrash Attack / Black Death / Invincible Force / Second to None / The Butcher Strikes Back / Thrash Till Death / Bestial Invasion