BLACKRAIN / KISSIN'DYNAMITE à Lyon / Villeurbanne le 24 /10 / 2019
Laurent Sage
Journaliste

«Le modern Glam Rock débarque à Lyon»

Créé 24/10/2019
284 vues

Une belle affiche pour les amateurs du glam rock était proposée ce jeudi 24 octobre à Lyon. Initialement prévu dans une salle avec une jauge moins élevée, le concert a finalement été déplacé au CCO à Villeurbanne de capacité plus importante. Pour un jeudi, il est étonnant que cela ait déplacé autant de monde, et ce fût donc une belle surprise.

Les chambériens de Blackrain jouent presque à domicile et ils ne manquent pas de faire savoir qu'ils sont heureux de revoir des têtes connues. Leur set débute avec une intro musicale et très vite on sent que les musiciens sont là pour réchauffer les lieux. Le public du premier rang constitué de die-hard fans est très actif. Il faudra deux-trois chansons pour qye le public réagisse aux titres du groupe. La voix de Swan est moins aigüe que lors des précédents shows et ma foi, cela rend les compositions plus agréables à l'écoute. De vieux morceaux aux tout nouveaux extraits du dernier album sont joués. Le groupe a gagné en maturité et les compos, basiques ( c'est du glam, pas du progressif) savent vous faire headbanger. De bons refrains repris en choeur par le public, l'ambiance monte.
Le final s'effectue avec la reprise des Twisted Sisters ‘ We're Not Gonna Take It'. Il va sans dire que le public reprend à l'unisson le célèbre refrain. Une bien belle mise en bouche avant d'accueillir les allemands de Kissin'Dynamite.

Ils étaient déjà venus au Transbordeur en première partie d'Amaranthe et de Powerwolf. Nul doute que leur prestation ce jour là dans une salle sold out leur a permis de rameuter du monde pour leur venue en tête d'affiche.

Energie est le mot qui va caractériser leur show. Les musiciens ont l'air heureux d'être là et de constater que le public connaît leurs chansons. Le son est excellent et les guitares bien mises en avant. Dès le premier morceau ‘I've Got the Fire' les sourires sont sur tous les visages. Le public est chaud et participe bien à la réussite du show. Les demandes d'accompagnement du chant, ou le clapping sont bien repris par le public. Les musiciens font le show, ça bouge, prend des poses ( seul Ande est un peu plus réservé ) et les morceaux s'enchaînent. Nous avons le droit à l'arrivée d'un piano à queue sur scène pour la ballade ‘Heart Of Stone'. A la demande d'Hannes, les flashes des portables sont allumés (il est loin le temps des briquets ), les lumières baissent d'intensité et cela crée une ambiance intimiste. Pour contrebalancer cela, nous avons le droit à un petit numéro de domination-soumission (soft bien sûr) avec le tour manager du groupe et l'apport d'un trône sur scène pour ‘I will Be The King'. Le drapeau Kissin' Dynamite est de sortie aussi.
Le rappel s'effectue avec ‘You're Not Alone' et une belle participation du public aux choeurs. A noter l'apparition sur deux titres et le final d'Anna Brunner (du groupe Exit Eden ). Elle a participé à l'enregistrement du nouvel album des Kissin.
Le groupe salue son public et a l'air d'avoir du mal à partir. De l'autre côté, les fans auraient bien repris une petite dose.

Au final, un excellent moment partagé sur scène avec pour une fois un groupe français et deux excellentes prestations.

Merci à "Sounds Like Hell" d'avoir fait venir les deux groupes pour la tournée européenne. Nul doute que le prochain passage s'effectuera dans une plus grande salle.