SUNSTORM
Plus d'infos sur SUNSTORM
Métal Mélodique
Chroniques

The Road To Hell
Fred H
Journaliste

SUNSTORM

«Excellente cuvée Sunstorm 2018 (et son leader Joe Lynn Turner) avec du bon hard rock mélodique pur jus»

11 titres
Métal Mélodique
Durée: 45'13 mn
Sortie le 08/06/2018
6303 vues
Question pour un metalleux... Qui suis-je ? Top…. J'ai plus de quarante ans de carrière, j'ai collaboré avec Ritchie Blackmore (quatre opus avec Rainbow et l'album Slaves & Masters avec Deep Purple), je me suis associé avec le six-cordiste virtuose suédois Yngwie Malmsteen (Odyssey, …), je me suis encanaillé avec Glenn 'The Voice of Rock' Hughes mais aussi avec Avantasia, Brazen Abbot, Mother's Army, Jan Holberg et une kyrielle d'autres zicos, j'ai enregistré dix disques en solo, j'ai commis quelques backing vocals pour des personnalités comme Don Johnson, Michael Bolton, Cher ou Billy Joel …. Je suis ?... Je suis ? ... Joe Lynn Turner bien sûr. En plus de cette impressionnante discographie, notre célèbre vocaliste a également fondé Sunstorm. Une première oeuvre du même nom est parue en 2006 puis ont suivies House of Dreams en 2009, Emotional Fire en 2012 et Edge Of Tomorrow en 2016. The Road To Hell est donc la cinquième rondelle du combo. Pour l'épauler, JLT a reconduit la même équipe que précédemment... ou quasi. Ainsi, aux côtés de Alessandro Del Vecchio (Hardline, Jorn, …) aux claviers qui est également producteur de cet effort, de Simone Mularoni (DGM, Empyrios) aux guitares, de Nik Mazzucconi (Edge of Forever, Labÿrinth) à la quatre cordes, on trouve désormais Edo Sala (Folkstone, Madryghal…) aux baguettes en remplacement de Francesco Jovino.

Avec son refrain accrocheur, ''Only The Good Will Survive'' ouvre les hostilités sur un très bon hard rock mélodique pur jus. Plusieurs compos du skeud donnent dans des mid-tempo du même style que cette entame. Ainsi, le malgré tout assez classique ''State Of The Heart'', ''On the Edge'', ''Calling'' (et ses multiples descentes de manche) ou bien l'entraînant ''My Eyes On You'' s'ensuivent pour le meilleur. Les interprétations des musiciens sont sans failles. Cette veine est également assurée par le dernier morceau, le bien nommé ''Still Fighting'' (qui prend une dimension un peu particulière quand on sait que Turner a été hospitalisé en avril dernier suite à un infarctus du myocarde) qui clôt efficacement la rondelle.

Alors que la ballade de rigueur ''Everywhere'' se déguste comme un bon lait chaud au miel, il ne faut surtout pas oublier les TUERIES. Et elles sont nombreuses. Le titre éponyme en premier lieu se révèle puissant. A lui seul, ''Blind the Sky'' donne carrément envie de s'époumoner pour tenter de suivre les vocaux de notre natif du New Jersey. Et que dire du solo tout simplement imparable ? Sur le power metal ''Future To Come'', Joseph Arthur Mark Linquito (de son vrai nom) déchire. Diable qu'il est fort le bougre. Absolument convaincant, et là encore bardé d'interventions de grattes impeccables et soutenu par un orgue Hammond aux sonorités seventies, le rapide ''Resurrection'' permet au petit gars de Hackensack (soixante-six piges au compteur tout de même) de montrer toute l'étendue de ses immenses capacités.

Entouré de compagnons impliqués, Joe Lynn Turner est tout simplement impérial. Ce dernier raconte que « La clé d'une bonne chanson est l'écriture, l'interprétation, la mélodie et les paroles ». Croyez-nous si on vous dit que ces quatre ingrédients sont bel et bien réunis sur cette excellente cuvée Sunstorm 2018 nommée The Road To Hell. Cheers…