Songs From The Fyrgen
Enora
Journaliste

WOLCENSMEN

«« Songs From The Fyrgen », un album qu'il serait dommage d'ignorer tant il invite à la rêverie grâce à des morceaux mesurés, élégants et pudiques»

9 titres
Dark Folk
Durée: 52 mn
Sortie le 30/11/2018
224 vues

Wolcensmen est né en 2013 de la passion pour le Dark Folk du guitariste Dan Capp, qui a ensuite rejoint le groupe de Black Metal Winterfylleth. Après la sortie d'une démo auto-produite, le musicien s'est engagé dans la composition et l'enregistrement d'une premier album, « Songs From The Fyrgen », qu'Indie Recordings a décidé de réédité après l'avoir remixé et remasterisé en raison de son succès.

Une ligne de guitare délicate mais solennelle ouvre ‘Withershins' avant que s'y ajoutent des choeurs masculins très légers ainsi que quelques notes de violoncelle. Une rythmique encadre le tout avant que le chant du vent emporte tout cela au loin, ne laissant plus planer qu'une mélodie au piano. Sans réelle transition, Wolcensmen enchaîne avec ‘The Fyre-Bough' où la ligne instrumentale s'efface une nouvelle fois pour laisse place à la voix avant qu'un équilibre ne se crée autour de compositions répétitives et hypnotiques d'une grande douceur qui peuvent rappeler, sans toutefois l'égaler, l'excellent « Nivalis » du groupe islandais Árstíðir dans une veine plus anglo-saxonne. L'auditeur est ensuite plongé dans une atmosphère quasi-religieuse où des voix masculines s'harmonisent et flirtent avec des mélodies qu'on pourrait croire celtiques. Un piano et une rythmique viennent compléter l'ensemble avec élégance et mesure. La force de Wolcesmen vient d'un contraste permanent entre sobriété et superpositions interminables qui nourrit des envolées émotionnelles maîtrisées.

‘Hoofes Upon the Shymmeringe Path' est un morceau peut être plus classique dans le sens où il suit les grandes lignes du Dark Folk avec une ligne musicale assurée par une guitare acoustique à laquelle répondent des voix qui se mêlent, se cherchent et jouent ensemble. Avec ses dix minutes, ‘'Neath a Wreath of Firs' peut se permettre d'être une chanson lente et progressive qui ne se dévoile qu'avec le temps. La sensibilité de Wolcensmen y éclate en bouquets pudiques et nuancés. On passe ensuite à quelque chose de plus puissant et profond mais mélodiquement relativement similaire avec ‘The Mon o' Micht'. Une flûte remplace le chant sur ‘Snowfall', offrant un véritable moment de grâce à cet album plus que soigné. Dans la continuité de ce titre, ‘The Bekens are Aliht' rayonne et laisse en même temps transparaître ce qui pourrait se transformer en tension en une fraction de seconde. Mais c'est dans le calme que se fait la conclusion de « Songs From The Fyrgen » avec ‘Yerninge'.

Soyons honnêtes, « Songs From The Fyrgen » n'est pas un album transcendant mais il serait malgré tout dommage de passer à côté de la rêverie à laquelle il nous invite grâce à des morceaux mesurés, élégants et pudiques.


WOLCENSMEN
Plus d'infos sur WOLCENSMEN
Dark Folk