Revelations of Oblivion
Anibal BERITH
Journaliste

POSSESSED

«Malgré 33 ans d'attente, Possessed n'a pas pris une ride et nous offre un 3ème opus dans la lignée de ''Seven Churches'' en élevant le niveau !»

12 titres
Death/Thrash Metal
Durée: 54 mn
Sortie le 10/05/2019
2207 vues
On ne présente plus Possessed, le groupe qui a défrayé la chronique en 1984 avec la démo 'Death Metal'' dont certains spécialistes tendent à dire que c'est LE titre qui a donné le nom au genre musical bien connu des fans de Metal extrême !
Fêtant ses 36 bougies cette année, le groupe américain, après une (trop) longue absence, revient sur le devant de la scène avec un troisième album succédant à ''Seven Churches'' et ''Beyond the Gates'' s'intitulant ''Revelations of Oblivion''.
En 2007, le leader et frontman du groupe Jeff Becerra jouera sous le nom de Possessed au Wacken avec les membres de Sadistic Intent, ce retour sur scène marquera le grand retour du groupe qui se soldera 12 ans plus tard par la galette que nous allons détailler ici.

Fort de douze titres s'étalant sur près d'une heure et doté d'un artwork absolument démoniaque, Possessed nous offre un disque énergique et dense à la couleur résolument old school. Démarrant par 'Chant of Oblivion', ce troisième album nous plonge dans un univers épique et majestueux rendant la galette très intrigante...les américains seraient-ils passés au Death Melo ??!!?? Ouf....non ! Le second titre 'No More Room in Hell' remet rapidement les pendules à l'heure avec un riff bien thrash et un mid tempo bien rythmé !
Le quintet composé de Jeff Becerra au chant, Daniel Gonzalez et Claudeous Creamer aux guitares, Emilio Marquez à la batterie et Robert Cardenas à la basse, opte pour un esprit thrash malsain pour ce nouveau méfait. Flirtant avec le death ('Shadowcult') voir le black'n'roll ('Omen'), Possessed respecte une ligne inspiratrice thrash avec des riffs assassins et un tempo évolutif amenant l'auditeur vers un renouvellement du style tout en respectant les codes de la vieille école.
Le chant de Becerra est parfaitement positionné et la diction a pour effet d'accentuer le côté malsain de la musique de Possessed. Sur 'Dominion', elle prend même l'intonation de Cronos de Venom rappelant que ces derniers mettent clairement les vieux groupes en valeur puisque Venom et Voivod ont sorti chacun leur dernier album l'an passé, Voivod ayant remporté le prix Juno au Canada à cet effet.
Au fil de l'écoute, la galette nous amène vers un univers de plus en plus malsain ('Ritual' et 'Graven') sans omettre de nous tartiner la face avec les très speed et catchy 'Damned', 'Demon' et 'Abandoned' et leur soli démoniaques !
Les 54 minutes de l'album passent à une vitesse fulgurante et l'on se surprend à arriver à l'outro 'Temple of Samael' jouée à l'acoustique et apportant une touche de douceur après la déferlante de violence que nous avons subi pour le plus grand plaisir de nos esgourdes.

Avec ce troisième opus, le groupe suit sa ligne de conduite old school en distillant un thrash/death malsain comme il y a 36 ans et sans prendre une ride. Possessed est sur le retour et ne compte pas repartir en donnant un nouvel élan à une carrière stoppée prématurément. Quand on découvre la qualité de cet opus, on a deux choses qui nous viennent à l'esprit : quelle est la date du prochain live et vivement prochain album !

Tracklist :

1. Chant of Oblivion 01:53
2. No More Room in Hell 04:32
3. Dominion 04:25
4. Damned 05:00
5. Demon 05:16
6. Abandoned 05:20
7. Shadowcult 04:43
8. Omen 06:41
9. Ritual 04:47
10. The Word 05:09
11. Graven 04:19
12. Temple of Samael 01:49

POSSESSED
Plus d'infos sur POSSESSED
Death/Thrash Metal