Mother Of The Sun
Shandi
Journaliste

JEFFERSON STARSHIP

«Autant vous dire que cet album est rempli de belles surprises, d'émotions diverses. Le temps passe et le rock US de Jefferson est toujours aussi efficace !»

7 titres
Rock
Durée: 33 mn
Sortie le 21/08/2020
520 vues
Le groupe de rock américain des années 1970, les légendaires, Jefferson Starship, formé par d'anciens membres de Jefferson Airplane, est de retour avec ‘’Mother of the Sun’’, leur premier album depuis 12 ans.

Entre 1974 et 1984, Jefferson Starship a sorti huit albums studio, tous disques d’or ou de platine et près de 40 singles dont 9 d’entre eux ont atteint le top du Billboard Hot 100.

Du line-up d’origine il ne reste plus que David Freiberg (chant, guitare acoustique) qui a souhaité poursuivre malgré le décès de Paul Kantner en 2016. Le groupe est complété par Donny Baldwin (batteur), Cathy Richardson (chant), Chris Smith (basse, claviers) et Jude Gold (guitares).

C’est donc un retour particulièrement attendu, notamment par les fans américains du groupe d’autant que plus que l’album inclut un titre co-écrit avec la légendaire chanteuse Grace Slick (retirée du monde de la musique depuis plusieurs années) et un autre titre co-écrit avec le guitariste Marty Balin, malheureusement décédé en 2018. On notera également la présence de l’ancien bassiste, Pete Sears sur 3 titres.

La collaboration avec Grace Slick a donné le premier single ‘It's About Time’, un titre qui donne la pêche, avec un refrain facilement mémorable et des arrangements vocaux réussis.

Laissez-vous séduire par la superbe ballade ‘Don't Be Sad Anymore’, un de nos coups de cœur : cette magnifique et puissante voix en velours nous aura mis les frissons dès la première écoute.

En parlant de coup de coeur, une autre chanson, ‘What Are We Waiting For’, mérite notre attention. Les textes évoquent tous les malheurs quotidiens tels que les fusillades dans les écoles, la division politique, la pollution et ainsi que les catastrophes naturelles. Cette chanson nous donne l'envie d'être uni, d'avancer et de se battre ensemble pour un monde meilleur. De plus, cette chanson est un hommage envers le leader original Paul Kantner. En effet cette phrase a été inspiré de lui. C'était sa préférée.

Dans ‘’Mother Of The Sun’’, Jude Gold nous montre encore une fois ses immenses talents, notamment sur la magnifique chanson ‘Embryonic Journey’, entièrement instrumentale, jouée en live. Les arpèges de guitare initiaux sont absolument magiques ainsi que tapping groovy qui s’en suit. Le public exalte ! Et c’est normal !

12 ans, l’attente a été longue ! Autant vous dire que cet album est rempli de belles surprises, d'émotions diverses. Le temps passe et le rock US de Jefferson est toujours aussi efficace !