Memorial Roots (Re-Rooted)
Morbid Domi
Journaliste (Belgique)

BRAINSTORM

«« Memorial Roots (Re-Rooted) » est un magnifique témoignage d’une très belle remise en question des artistes et c’est tout à leur honneur !!! »»

16 titres
Power Metal
Durée: 77 mn
Sortie le 16/09/2016
3815 vues
Autant vous avouer de suite que c’est avec un petit pincement au cœur que je plonge sur les Germains de Brainstorm car ils m’ont toujours apporté des sensations fortes à la manière d’un Iron Maiden, d’un Savatage ou encore, d’un Annihilator.

Tout Power Métalleux qui se respecte se doit de connaître ces bons Allemands. Il vous dira sans doute qu’il s’agit d’un groupe respectable qui a généralement sorti des albums agréables, soignés dont deux très bons albums dans les années 2000 à l’instar de « Metus Mortis » et « Soul Temptation ».
Pour les autres, Brainstorm, c’est 27 ans d’expérience au service du Power métal, 11 albums produits, dont le dernier en janvier de cette année « Scary Creatures » qui a montré que le groupe reste toujours excellent techniquement, jouant de bonnes mélodies mais dans la puissance.
Globalement, Brainstorm a souvent fait l’objet de reproches tant auprès de certains fans que de la presse spécialisée. Nous reprendrons le fait que le groupe sort du bon, voire du très bon, mais qu’il a toujours manqué un petit quelque chose pour que l’on puisse parler de chef d’œuvre (aussi, leurs meilleurs albums ont souvent été cotés par la presse Française dans une moyenne de 7,5/10).

Justement, l’album qui nous préoccupe « Memorial Roots (Re-Rooted) » est une réédition complètement retravaillée de leur 8ème album « Memorial Roots » qui en 2009, n’avait pas vraiment réjouit ni les journalistes, ni tous les fans. Cela dit, c’était un chouette album mais on attendait plus de ce groupe, et c’est étrange, mais sur le dernier album « Scary Creatures », j’ai eu l’occasion de lire des commentaires allant toujours dans ce sens.

Brainstorm serait-il condamné à rester un bon groupe ?

Ce que je trouve de positif, justement, c’est qu’à travers ce dur constat, nous reconnaissons d’énormes qualités à ce groupe, un chanteur exceptionnel (Andy B. Franck) qui possède un timbre de voix prenant, de très belles techniques de chant , il m’amène parfois à penser à Bruce Dickinson lorsque le groupe joue dans un registre plus Heavy. Ajoutons aussi l’excellence du jeu de guitare de Milan et Torsten, duo complice depuis sa genèse. Le jeu de Batterie de Dieter reste de très bon niveau. Enfin, le bassiste, Antonio qui les a rejoints en 2007, nous prouve aisément qu’il est loin d’être un manche.
Tout est là pour accoucher d’un chef d’œuvre, non ?
Que ce fusse le cas ou non, peu importe, Brainstorm possède la particularité d’être bien au-dessus du lot de groupes suiveurs à moyen niveau.

Toujours est-il que les musiciens ont beaucoup réfléchi au faible impact de « Memorial Roots », ils ont fait preuve d’ouverture énorme d’esprit, considérant les remarques des spécialistes et de leurs fans portant sur le manque de puissance, le manque d’agressivité. Déjà, un grand bravo lorsque nous savons que le groupe soigne sa proximité avec le public. Cela dit, Brainstorm, en retravaillant totalement l’album, n’hésite pas non plus à clarifier les choses : « Nous aimons ce que nous faisons et nous faisons ce que nous aimons ». D’autant plus que la setlist des prestations Live n’exclut pas des titres de « Memorial Roots ».

Comment allaient-ils répondre à ces fortes attentes ?
Premièrement, en complicité avec A.F.M. Records, en faisant appel à l’ingénieur son Achim Köhler, soutien de longue date qui n’avait pas participé à l’élaboration du Mémorial Roots. Un grand polissage a donc été apporté pour constituer le remixage souhaité.
Cerise sur le gâteau, si nous retrouvons les 11 hits d’antan, nous trouvons en sus, 4 titres qui furent versés sur le Digipack et qui furent aussi lancés sur le marché Nippon (« Seems To Be Perfect » qui au vu du jeu de batterie, rentre, lui, bien dans cette dimension de puissance ; « Too Late To Deny », « Nothing » qui nous montre un aspect plus speedé, bien dynamique à souhait et « Honesty » qui sonne plus gras, Rock Crade. Mieux encore, petit remixage d’un inédit morceau « Forsake What I Believed » superbe morceau en Mid Tempo avec très belle nappe de synthé.

Le pari est-il réussi ?
En toute honnêteté, je dirais, relativement. Oui, le son a été retravaillé mais on entend surtout l’impact direct du travail d’Achim sur « Victim », « When no one Cares » et « Would you ». La musique et le chant ont été polis, oui, l’album gagne en altitude et reste aussi bon. Par contre, ce qui m’a marqué, c’est qu’avec recul, j’apprécie encore plus ces racines mémorielles.
Cela reste un très bel album, c’est indéniable. Si l’on veut gagner en puissance, Andy devrait-il encore plus relâcher son chant ? N’est-il pas déjà excellent ?
Bon sang, que l’être humain peut être chiant !!! On en veut toujours plus, parfois au risque de ne pas apprécier à la juste mesure une bonne œuvre.
Serions-nous des Métalleux gâtés ?
Et si Brainstorm avait tout simplement voulu nous aider à réapprécier son travail !!! Sur mon humble personne, je dirais que c’est réussi.
Au moins, j’aurai découvert 5 morceaux de plus, dont j’ignorais l’existence. Dans la mesure où ils sont bons, c’est tout bénéfice pour moi. En ira-t-il de même pour vous ?

En conclusion, avec ce « Memorial Roots (Re-Rooted) », je pense que Brainstorm a voulu nous aider à apprécier un album qui avait sens dans la progression de carrière du groupe, qui possède aussi de jolies qualités techniques. Une bonne mise au point, somme toute !!!
BRAINSTORM
Plus d'infos sur BRAINSTORM
Power Metal