ANTROPOFAGO
Plus d'infos sur ANTROPOFAGO
Brutal Death Metal

A Propensity For Violence (EP)
Enora
Journaliste

ANTROPOFAGO

«« A Propensity For Violence », un EP puissant qui permet à Antropofago de faire attendre ses fans jusqu'à un prochain album et qui risque d'attirer de nombreux curieux ; on attend un live avec impatience»

6 titres
Brutal Death Metal
Durée: 27 mn
Sortie le 12/09/2018
4168 vues

Antropofago est un quatuor français de Technical/Brutal Death Metal qui compte deux albums à son actif : « Beyond Phobia » paru en 2013, et Æra Dementiæ sorti deux ans plus tard. Cette année, les Montpelliérains reviennent avec un EP de six titres intitulés « A Propensity For Violence », un titre qui annonce la couleur d'entrée de jeu !

La plongée dans l'univers d'Antropofago est plutôt rapide et sans aucun doute brutal puisque les guitares affamées et frénétiques de Gordon Huillery et Clément Roig se jettent sur nous en une fraction de seconde et nous prennent à la gorge, poussées par une batterie militaire mais qui pourrait être un peu plus groove pour faire de cette chanson un vrai tube. Si vous aviez encore un doute, c'est bien un Death Metal à la croisée du Technical et du Brutal que nous propose le groupe ! ‘Transhumanism (A Propensity for Violence)' est peut être encore plus démoniaque et agressif puisque le groupe ne nous laisse pas un instant de répit, avec une batterie martelée à une vitesse impressionnante. Le mixage ne laisse pas de côté la basse et propose de beaux passages hypnotiques sur lesquels on ne se retient pas de headbanguer. Les amateurs de groupes comme Extermination Dismemberment s'y retrouveront sans peine ! Avec ‘Descent', Antropofago semble nous orienter vers quelque chose de presque contemplatif avec une ligne rythmique plus lente, des sonorités atmosphériques au clavier et des guitares presque discrètes dans un premier temps. La tension croît lentement sur ce titre instrumental qui trouve parfaitement sa place sur cet EP.

Le mixage de ‘Spawn the Teratism', qui s'enchaîne directement derrière ‘Descent', donne une impression de distance, de fossé entre la partie mélodique assurée par les guitares et la batterie de Florian Delort. La basse y gagne en force, assurant une sorte de contre-chant grave aux screams de Trivette. Le groupe emprunte plus largement au Tech Death ici, se permettant des ruptures rythmiques et des acrobaties virtuoses. La cover de ‘Davidian' de Machine Head est une nouvelle occasion de mettre la basse d'Alaric Déléris en avant, à travers une version toute personnelle et pour le moins agressive de la chanson. Si nous ne devions exprimer qu'un regret par rapport à l'originale, ce serait de ne pas avoir assez tiré la chanson en arrière pour renforcer son groove imparable, mais Antropofago a fait le choix d'un morceau épileptique qui reste dans la ligne directrice de « A Propensity For Violence ». Et c'est sur le même ton que le groupe conclut cet opus avec ‘Wrap of Flesh', moins explosive mais tout aussi sombre et brutale que les précédents morceaux, et peut être encore plus vicieuse.

« A Propensity For Violence » est un EP puissant et énergique qui permet à Antropofago de faire patienter ses fans jusqu'à un prochain album et qui risque d'attirer de nombreux curieux. Les passionnés de Death Metal, Tech et Brutal confondus, y trouveront leur bonheur sans peine mais il faut bien avouer qu'on attend de les voir en concert pour confirmer ce petit coup de coeur tant leur performance live doit envoyer !