Orphelins
The Effigy
Journaliste (Belgique)

DIGITAL NOVA

«Un très bon album à recommander sans hésitation !»

11 titres
Metal Progressif
Durée: 40 mn
Sortie le 28/10/2016
4125 vues
Digital Nova est un groupe de metal fusion né à Marseille en 2007. Leur premier E.P. « Oxygène » sort en 2010 et malgré une production pas encore au top, démontre assez bien un groupe de talent qui travaille avec conviction. En 2013 sort le premier album « Alpha-Omega » et la différence est assez fulgurante au niveau du son et des arrangements. Le groupe ne saurait renier des influences telles que Mass Hysteria, Aqme ou Lofofora mais pose les bases de sa propre identité. Le nouvel album « Orphelins » quand à lui, va confirmer que le groupe a bien grandi et trace maintenant sa propre route malgré quelques réminiscences provenant des groupes qu'ils affectionnent.

Digital Nova a pris le parti du chant en français. Il est clair que pour le francophone le message passe mieux sur des textes qui collent parfaitement à la musique. Au niveau du travail, rien à dire, c'est bien fait. Après, il appartient à chaque auditeur d'adhérer ou pas sur le fond des sujets traités. Nous préférons donc ne pas critiquer les textes mais simplement rapporter que François y a certainement mis tout son coeur et c'est là le plus important.

« Esclave Et Maître » débute cet album avec un groove bien lourd, les trouvailles guitare-basse nous entraînent dans le monde du metal moderne bien inspiré. Les effets électros sont utilisés à bon escient et il en sera de même sur la longueur du cd.
« Sous Les Cris » est un titre à l'ambiance prenante. Le chant rap colle très bien et le flow du refrain donne envie de chanter avec le groupe. Un morceau efficace qui pourrait être un très bon single. « Les Dés Sont Jetés » emploie un schéma semblable mais n'est pas aussi accrocheur, ce qui n'empêche pas la qualité du titre. Le morceau suivant « Le Monde Est Beau » est comme son titre l'indique tout doux et.. non, on rigole là ! La rage suinte, des screams puissants arrachent les oreilles, ça va bien remuer en concert !

C'est le très moderne « Un Homme Parmi Les Siens » qui prend le relais avec un rap plus enragé et des riffs bien entraînants. Mathieu et Stéphanie démontrent une belle cohérence basse-batterie. « Détruire/Souffrir » : lourd/violent, trashy/néo, et dans toute cette agressivité un break d'une sérénité étonnante pour le titre mais vraiment bien placé pour donner un regain d'énergie à sa sortie. « La Peur » revient sur du plus traditionnel pour ce genre de groupe mais ne nous laissons pas avoir, les petites subtilités tels les contretemps apportent leurs touches au morceau et lui donnent un parfum particulier.

Retour d'un groove bien amené avec « Pas Assez ». Le riff répétitif du refrain fait office d'hypnotique et ça fonctionne. « Immortels » est le premier clip vidéo à découvrir sur le net, profitons pour préciser que le groupe à l'intention d'en tourner minimum 3, soyez donc à l'affût si vous les aimez.

« A Son Instinct » tient son rôle de barre énergétique. Entre groove appuyé et accélération, encore un titre qui mettra l'ambiance lors des shows du groupe.
Alors que Digital Nova prend le parti d'aller à l'essentiel avec des titres assez courts, « Orphelins » prend son temps pour clôturer l'album. La conception est très bien travaillée. Nous nous rapprochons de l'épic metal et nous ressentons réellement que nous quittons cet album avec ce très bon morceau.

Vous l'aurez compris, nous sortons de cette écoute totalement satisfait et tout le publique metal ne rechignant pas sur un chant rap et scream devrait être comblé avec cet album. Le son est bien mixé et puissant pour avantager le travail de composition du groupe. Un très bon album du genre qui voit Digital Nova être à la hauteur des groupes qui les ont influencés. A recommander sans hésitation.
DIGITAL NOVA
Plus d'infos sur DIGITAL NOVA
Metal Progressif