Un nouveau clip intitulé "Adrena" pour Meshiaak!
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 21/03/2020
80 vues

Cela fait trois ans que le premier album du quatuor australien, "Alliance of Thieves", a été lancé. Il mariait des sous-entendus sombres, des grooves lourds et de la sophistication tout en conservant les valeurs du métal de la vieille école.

Il n'est donc pas surprenant que le groupe soit de retour pour continuer l'histoire et qu'il ait un nouveau membre et une énergie renouvelée. Formé à Melbourne, par Danny Camilleri (4ARM) et Dean Wells (Teramaze) avec le bassiste Andrew Cameron, ils ont recruté le batteur David Godfrey qui remplace Jon Dette, suite à son départ pour des raisons logistiques, le groupe étant basé aux États-Unis et le reste du groupe en Austra

Meshiaak est de retour avec leur deuxième album "Mask Of All Misery", qui sortira le 15 novembre, via Mascot Records.

"Mask Of All Misery" est un album qui voyage à travers un labyrinthe d'influences toxiques et de masques portés par les interprètes. "L'album traite de nombreuses réflexions et questions personnelles, tout en s'attaquant ou en abordant des questions beaucoup plus larges concernant peut-être l'ignorance de la société par rapport à ce qui se passe autour de nous tous", explique Camilleri.

Avec un disque, vous pouvez le mettre et l'écouter, le sentir même. Mais parfois, il faut vraiment l'écouter, le prendre dans son ensemble, le traiter et y réfléchir. "Mask Of All Misery" est un de ces albums. "Les gens finissent par prendre ce qu'ils ont choisi de prendre", pense Camilleri. "Mais j'ai découvert en parlant avec beaucoup de fans qu'ils sont attentifs et qu'ils digèrent vraiment le contenu de notre musique. C'est un sentiment incroyable quand quelqu'un se connecte à elle en l'écoutant et qu'il approfondit ensuite parce qu'il peut aussi se connecter au contenu... il va vous montrer que vous n'êtes jamais seul".