Tommy Vext se sépare de Bad Wolves, le groupe publie une déclaration!
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 10/01/2021
141 vues

Le chanteur Tommy Vext n'est plus membre des Bad Wolves. Le groupe a confirmé la nouvelle dans un communiqué officiel via les médias sociaux. Selon cette déclaration, que vous pouvez lire dans son intégralité ci-dessous, le groupe continuera sans Vext et a prévu de sortir un album dans le courant de l'année.

"Il est vrai que Bad Wolves et le chanteur Tommy Vext se sont séparés. "Nous avons tous les quatre l'intention de continuer à faire de la musique et un nouvel album est prévu pour la fin de l'année. Tommy a joué un rôle important dans Bad Wolves et nous lui sommes reconnaissants de sa contribution. Il n'y a pas grand-chose d'autre à dire pour le moment que d'envoyer de l'amour et de la gratitude aux fans qui ont soutenu Bad Wolves depuis le premier jour. Nous ne serions pas ici sans vous".

Des rumeurs ont fait leurs apparitions, affirmant que le chanteur s'est séparée de Bad Wolves, sur la base d'une vidéo d'Instagram Live qui n'était plus disponible. MetalSucks a d'abord rapporté qu'une source fiable a confirmé avec eux que Vext a annoncé sa séparation du groupe, qui s'est fait connaître avec leur reprise du "Zombie" des Cranberries, en utilisant la fonction Live d'Instagram et que la vidéo n'est plus disponible.

Dans cette vidéo, il est dit que Vext attribue sa sortie (on ne sait pas s'il est parti de son plein gré, s'il a été licencié ou s'il s'est séparé à l'amiable) à un schisme avec les membres du groupe et de la maison de disques, Better Noise Music (anciennement Eleven Seven), à propos de ses convictions politiques conservatrices.

Dans la foulée, le chanteur aurait révélé son intention de commencer une carrière solo, notant également qu'il a écrit une partie importante, voire la totalité, de la musique du nouvel album de Bad Wolves, bien qu'il ne soit pas clair s'il faisait référence à un disque à paraître ou à "2019's Nation".

En juin 2020, alors que les protestations pour l'égalité des droits contre la brutalité policière prenaient de l'ampleur aux États-Unis et dans plusieurs autres parties du monde, Vext a insisté sur le fait que lui, un Noir, n'avait jamais connu le racisme en Amérique et que tout cela était "fabriqué".

Il a ensuite exposé ces points de vue tout en mettant en doute la légitimité du mouvement et de l'organisation Black Lives Matter dans une vidéo controversée (et depuis supprimée) où le chanteur a utilisé un assortiment de marqueurs pour diffuser des conspirations antisémites largement démystifiées sur des personnalités qui, selon lui, dirigent vraiment le monde.