Testament, retour aux racine du thrash pour le prochain album!
Anibal BERITH
Journaliste

Créé le 10/08/2016
3926 vues

Quatre ans se sont écoulés depuis le dixième album studio du combo américain , «Dark Roots of the Earth ». Le groupe tourne sans relâche enchainant les festival et quand ils ne sont pas sur la scène, chacun des membres est occupé sur d'autres projets . Le guitariste Alex Skolnick a enregistré et joué sur scène avec le supergroupe Métal Allegiance , le bassiste Steve DiGiorgio et le batteur Gene Hoglan ont fait la tournée de Death Revival, et le chanteur Chuck Billy a co- formé une société de gestion Breaking Bands , LLC . «Nous avions commencé à travailler sur quelque chose , puis c'était le départ d'une tournée ou quelqu'un qui nous demandait de travailler sur un autre projet alors nous avons du arrêter », a déclaré le guitariste et principal compositeur Eric Peterson . "Nous étions dans un "stop- go- stop and go" process, ce qui a été vraiment frustrant !Finalement, nous avons décidé de fixer une date d'enregistrement au 27 avril."

Avec la bénédiction de ses acolytes , Peterson , qui produit également l'album, a écrit 15 chansons dans son propre studio pour en retirer 11 titres qui composeront le prochain album de Testament , « The Brotherhood of the Snake », dont la sortie est prévue pour octobre . Selon Peterson , l'autonomie lui a permis de créer un des albums les plus rapides et les plus heavy du groupe à ce jour ( à l'exclusion de ' Demonic ' sorti en 1997) .

Habituellement, Peterson insérait toujours des parties variées, groovie et même des balades dans ses compositions; pour « The Brotherhood of the Snake », la férocité de son inspiration l'a emporté sur ses habitudes; l'album a été crée ainsi !

"Quand j'ai écouté les 6 premières chansons, waouu, elles sont toutes thrash!" raconte Peterson. "Puis en les réécoutant, elles sonnent toutes différemment, ça tue!"

Les titres les plus rapides sont “The Number Game,” “The Pale King” et “Neptune’s Star.” “Black Mass” est plus lourd avec des influences sludge et Peterson y a inclus des plans de guitare inspirés du groupe de Black Metal mélodique Old Man’s Child.

Une fois que Peterson eut fini la composition, Gene Hoglan est venu chez lui pour enregistrer les sessions de batterie 15 jours durant. De retour de tournée, Peterson enregistra les dernières parties de guitares rythmiques. Le tout a été confié à Skolnick pour la finalisation de sa partie faite à son propre studio de Brooklyn, New York. Puis ce fut au tour de Di Gorgio et Billy d'enregistré leur sessions à Trident.