Slipknot, 10 choses que vous ne savez sûrement pas sur l'album ''Iowa''!
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 28/08/2019
3144 vues

Tout le monde sait que le deuxième effort de Slipknot 'Iowa' était la chose la plus éloignée d'une ''crise de deuxième année''. Après avoir fait irruption sur la scène avec leur premier album en 1999, un tsunami de pression s'est abattu sur le groupe alors qu'ils rentraient en studio pour travailler sur leur album. Ils étaient maintenant des superstars, et c'est arrivé rapidement et de façon inattendue.

Il n'est pas nécessaire d'être un spécialiste de la nasa ou un théoricien de la musique pour dire que ''Iowa'' est l'oeuvre d'art la plus sombre, la plus angoissante et la plus pesante de Knot à ce jour. C'est typiquement le meilleur choix des ''asticots'', qui se nourrissent de l'humeur sinistre des chansons depuis 18 ans.

Les Neuf étaient dans un état physique et mental épouvantable. Ils avaient de l'argent sur leurs comptes bancaires, ce qui alimentait leur dépendance aux drogues et à l'alcool. Le niveau de reconnaissance rapidement croissant qui a suivi la sortie de leur premier album les a poussés dans des fosses profonde de la dépression et de l'anxiété, ce qui a provoqué leur dépendance à l'alcool et à d'autres drogues.

Bien que le volume 3 : ''The Subliminal Verses'' atteindra la place numéro 2 sur le Billboard 200 et All Hope Is Gone, .''5 The Gray Chapter'' et ''We Are Not Your Kind'' atteindront le sommet du tableau, il n'y aura jamais qu'un seul chef-d'oeuvre aussi désastreusement incroyable que ''Iowa''. En l'honneur du 18ème anniversaire de l'album, voici 10 faits que vous n'avez peut-être pas connus (à moins que vous ne soyez un asticot pur et dur).

1. Putain de paroles.
Le mot ''fuck'' apparaît environ 38 fois dans toutes les chansons de l'album. On vous l'a dit, ils étaient en colère!

2. Tous saluent le bouc.
La pochette de l'album de 2001 représente une tête de bouc animée, mais l'édition anniversaire de 2011 présente une photo réelle du côté de la tête du bouc, reposant sur des clous contre un mur en bois. L'artwork est attribué à Shawn ''Clown'' Crahan - nous ne savons pas d'où il tient un bouc mort, et nous ne sommes pas sûrs de vouloir le savoir!
L'album a été offert gratuitement par plusieurs magasins de disques au Royaume-Uni en 2001 aux clients qui ont apporté un bouc vivant avec eux.

3. Il a déboulé sur les charts.
Aussi lourde soit-elle, la deuxième oeuvre de Knot a fait ses débuts dans le Top 10 des palmarès, dans neuf pays et a culminé au troisième rang aux États-Unis. Elle a depuis été platine aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada.

4. La tragédie qui a failli le faire échouer.
''Iowa'' est sorti le 28 août 2001. Bien qu'il se soit vendu au départ, la tragédie a frappé les États-Unis lorsque les événements du 11 septembre 2001 se sont produits quelques semaines plus tard seulement. Le pays a été en état de choc, et il est compréhensible que beaucoup de gens n'étaient pas concentrés sur la musique.

5. Il y avait 666 chanceux avant sa sortie.
Quelques mois avant la sortie de l'album, Slipknot a offert gratuitement un CD d'un titre avec ''The Heretic Anthem'' aux 666 premières personnes qui se sont rendues sur le site de Roadrunner à l'annonce du concours.

6. Le producteur Ross Robinson a été brisé avant la production.
Brisé, littéralement. Juste avant le début de la production, Ross Robinson a eu un accident de moto et s'est brisé le dos. Mais cela ne l'a pas arrêté, il a canalisé sa douleur physique dans la réalisation de l'album car le groupe a utilisé leur douleur émotionnelle. On ne l'appelle pas le ''Parrain du nu-métal'' pour rien.

7. Corey Taylor s'est volontairement blessé physiquement en studio.
Il y a des frontmen dévoués, et puis il y a Corey Taylor. Le chanteur a voulu s'infliger de la douleur afin de livrer la performance vocale la plus brutale et la plus intense qu'il pouvait. Lors de l'enregistrement du morceau éponyme, il se déshabille dans la cabine où il chante, se coupe avec une bougie cassée et se fait vomir. Ne dites jamais qu'il ne se donne pas à fond!

8. La dépression émotionnelle de Sid Wilson sur (515).
Le grand-père de Sid Wilson est décédé pendant que le groupe était en studio, et il n'a pas pu assister aux offices. Il y est allé pour enregistrer le morceau d'ouverture (515), et il a fait une dépression émotionnelle. Le clown a dit à Revolver : ''Je rentre le lendemain, Ross pleure. Il met ses bras autour de moi. Je t'attendais, Clown. Tu es l'une des rares personnes qui peuvent comprendre ça. C'est ma partie préférée du disque. C'est la partie la plus vraie du disque.''

9. L'histoire de ''Gently.''
Clown a écrit la chanson avant Slipknot, et elle est apparue pour la première fois sur leur premier album ''Mate. Feed. Kill. Repeat''. Taylor a légèrement modifié les paroles quand le groupe les a réenregistrées pour ''Iowa'' en prenant quelques phrases.

10. Ça a remis Stone Sour sur pied.
Les membres de Slipknot réfléchissent encore aujourd'hui sur la conception d' ''Iowa'', citant à quel point ils ne pouvaient pas se supporter mutuellement à cette époque. Tout le monde vivait tellement d'atrocités personnelles différentes qu'ils sautaient à la gorge les uns des autres. Corey Taylor a donc décidé de revenir avec Stone Sour, qui l'avait quitté en 1997, et Jim Root l'a rejoint.

''Il y avait beaucoup de cris et beaucoup d'animosité, et c'est l'une des grandes raisons pour lesquelles nous sommes partis et avons recommencé Stone Sour. Il fallait qu'on se débarrasse de cette merde. Et j'ai réalisé que j'avais abandonné trop de pouvoir, trop de contrôle. Donc quand nous avons fait Stone Sour, j'ai fait beaucoup de production et d'arrangements, ce qui était bon pour ma tête, mais ça n'a pas réglé le problème,'' Explique Taylor.....