Simon Wright déclare que son "téléphone n'a pas sonné du tout" alors qu'AC/DC avait besoin d'un batteur pour sa tournée mondiale "Rock Or Bust".
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 25/02/2021
128 vues

L'ancien batteur d'AC/DC Simon Wright dit qu'il n'a jamais été approché pour jouer de la batterie pour le groupe après que Phil Rudd ait été arrêté pour possession de drogue et a menacé de tuer un employé. "Le téléphone n'a pas du tout sonné", a déclaré Simon à SiriusXM dans "Trunk Nation With Eddie Trunk". "On me pose souvent cette question. Non, il n'a pas sonné. Je ne l'attendais pas, je ne sais pas. Je ne m'attendais pas à recevoir un appel - disons le comme ça - et je n'ai pas cherché, je dois l'admettre. J'ai entendu certaines choses sur ce qui se passait, mais il n'aurait pas été cool de mettre les pieds dans le plat. Alors, c'est tout. C'est comme ça que ça se passe. Ils n'ont pas appelé. Ce n'est pas un problème pour moi. J'ai plein de choses à faire."

Chris Slade a fini par jouer de la batterie pour AC/DC lors de la tournée mondiale "Rock Or Bust". Depuis lors, AC/DC a enregistré et sorti un nouvel album, "Power Up", avec Rudd assis derrière le kit en studio.

Wright, qui jouait de la batterie pour AC/DC dans les années 1980, a poursuivi en disant qu'il n'a plus aucun contact avec ses anciens camarades de groupe. "Non, je n'ai pas été en contact depuis des années", a-t-il déclaré. "J'ai envoyé un message à Cliff Williams [bassiste d'AC/DC] il y a quatre ou cinq mois. Je ne sais pas pourquoi. Je l'ai juste félicité pour sa retraite et lui ai souhaité bonne chance. Et il m'a répondu en disant : "Merci. C'est bon d'avoir de tes nouvelles. J'espère que tu vas bien". Mais non, je ne reste pas vraiment en contact avec eux. Ils ont leur vie, et j'ai ma vie depuis un certain temps maintenant. Mais si je les croisais, je suis sûr qu'on se saluerait."

Selon Wright, les fans ne devraient pas être surpris de savoir qu'il n'est plus en communication régulière avec le camp AC/DC. "Il y a des gens avec qui j'ai joué et avec qui je n'ai pas gardé le contact", explique-t-il. "Et ce n'est pas un problème. Il suffit de passer à autre chose. Ils ont leur vie, et j'ai la mienne. Et je suis occupé à essayer de comprendre les choses et à continuer d'avancer et toutes les choses habituelles. Je ne pense pas que ce soit inhabituel."

Wright, qui a rejoint AC/DC après le départ de Rudd en 1983, a également réfléchi à son passage au sein de ce groupe. "C'était juste un groupe de travail", a-t-il déclaré. "Il y avait des concerts longs et difficiles - évidemment très agréables. Et c'était possible à l'époque, étant donné sa jeunesse. Il y avait des spectacles fantastiques. Je veux dire, allez - c'est comme Rock In Rio, il y avait trois cent mille [personnes] là-bas. Et puis beaucoup, beaucoup d'autres grands, grands spectacles. Et c'était très confortable. On s'occupait de vous. C'était une époque extraordinaire. Je les remercierai toujours pour le temps qu'ils m'ont accordé et pour m'avoir permis de jouer ce genre de choses. Alors, oui, c'était une période incroyable - sans aucun doute - et j'ai un respect total pour eux dans le monde".

Wright, actuellement avec DIO DISCIPLES et également connu pour son travail dans DIO, RHINO BUCKET et UFO, a travaillé pendant six ans pour AC/DC. Wright, un batteur alors inconnu dont les premiers crédits incluaient le groupe de métal A II Z de Manchester, en Angleterre, a rejoint AC/DC à temps pour le cycle de tournées de "Flick Of The Switch" et a joué avec les rockers australiens tout au long des années 80 avant de partir pour rejoindre DIO en 1989.

Slade a d'abord suivi Wright dans le line-up d'AC/DC, rejoignant à temps pour jouer sur l'album "The Razor's Edge" dans les années 1990. Lorsque Rudd est revenu en 1995, Slade s'est vu ouvrir la porte et a nourri de mauvais sentiments à ce sujet pendant un certain temps.