Nouvel album de Samantha Martin & Delta Sugar "The reckless one"
Anaelle
Journaliste

Créé le 19/09/2020
273 vues

Samantha Martin & Delta Sugar sortent le premier single de leur prochain album 'Don't Have To Be' le vendredi 18 septembre 2020.

Alors que la pandémie mondiale ravage la carrière de nombreux musiciens, Samantha Martin et Delta Sugar ont choisi de profiter de leur temps libre pour enregistrer leur dernier tour de force, The Reckless One, étonnamment puissant, funky et profondément émouvant.

Sorti par Gypsy Soul Records le 20 novembre 2020, le nouvel album très attendu de Samantha, «The Reckless One», est disponible en pré-commande. Sorti le 18 septembre, le premier single de l'album «Don?t Have To Be» est également disponible en pré-enregistrement.

Le suivi de «Run To Me», nominé aux Juno en 2018, «The Reckless One» représente un autre pas en avant massif pour Samantha Martin en tant qu'auteur-compositeur, chanteuse, arrangeuse et chef de groupe. Onze des douze chansons de l'album ont été soit co-écrites, soit composées uniquement par l'artiste aux multiples facettes.

La musique de Samantha incarne les racines, le blues, le blues rock, la soul, le R&B, y compris un soupçon de Motown - interprété par un ensemble de musiciens incroyables au sommet de leur forme.
Si vous êtes fan de St.Paul & The Broken Bones, Teskey Brothers, Nathaniel Rateliff, Sharon Jones and the Dapkings, Rolling Stones, Beth Hart, Aretha Franklin, Etta James, Janis Joplin, vous serez accro à Samantha Martin Et Delta Sugar.

La seule non originale, une reprise infusée de funk de «Meet Me in the Morning» de Bob Dylan, fusionne les paroles de Dylan dans un affrontement cataclysmique avec la sensibilité des Meters et la force des ouragans de Howlin ?Wolf et Tina Turner à leur plus crue. Il faut simplement l'entendre pour le croire.

Produit par Darcy Yates et Renan Yildizdogan, «The Reckless One» s?appuie manifestement sur les atouts du dernier album de Samantha Martin et Delta Sugar. Les paroles de Martin, réglées sur une panoplie de mélodies enivrantes de vers d'oreille, ont tendance à se concentrer sur les vicissitudes de l'amour: le désir, la déception et, quand tout va bien, la satisfaction émotionnelle et sexuelle.

Les douze morceaux de l'album couvrent beaucoup de terrain, y compris 12/8 ballades soul imprégnées de gospel telles que «I've Got a Feeling» et «Better to Have Never», des morceaux de funk fléchis comme «Love is All Around», piétinant quatre - des numéros de danse sur le sol incarnés par «Don't Have To Be» et le mur du son a influencé «Sacrifice».

Au fil de l'album, l'auditeur averti détectera une panoplie d'influences allant de Mavis Staples, Sharon Jones et Otis Redding à Booker T. et les MG's et les Memphis Horns. Un morceau, «All That I Am», rappelle même légèrement Emotions du début des années 70.

Comme illustré sur la pochette avant du nouvel album, l'amour est aussi délicat qu'un œuf de Fabergé et peut être aussi volatil qu'une grenade à main, d'un seul coup - il peut exploser si magnifiquement qu'une fois la poussière retombée, il peut laissez-vous regarder les fragments de cet amour en vous demandant ce qui n'a pas fonctionné. Cette description fonctionne également pour décrire Samantha.