NERVD, ou comment prendre une bonne dose de puissance en pleine face !
Peetoff
Journaliste

Créé le 16/03/2019
4314 vues

Se tourner vers l'avenir en jetant un coup d'oeil dans le rétroviseur, un geste qui a du sens quand on découvre le son balancé par NERVD. Passéiste, sûrement pas, mais amoureux de la musique qui a forgé son identité, c'est une évidence. Les racines du groupe, solidement ancrées dans les années 90, ont fait du quintet un solide défenseur d'un metal dans lequel le groove et la mélodie ne passent jamais au second plan. De Pantera à Alice in Chains, en passant par Hatebreed, les références ne manquent pas. Mais qu'on se le tienne pour dit, NERVD fait du NERVD et rien d'autre.

Tout commence simplement, quand Ju (guitare / ex-Kaizen) et JC (chant / Red Mourning) s'amusent à faire cohabiter voix mélodique et riffs en béton armé. Tout se cimente naturellement. Ne manquent que les joyeux camarades pour se joindre à la fête et étoffer l'équipe. Autant faire appel aux proches, à ceux qui partagent le même amour pour cette musique si intense et puissante.
Mike (guitare / ex-The Arrs), Francesco (basse / Pitbulls in the Nursery) et Cyril (batterie / ex - Break this Cycle) se révèlent être les parfaits compagnons de route. NERVD est officiellement lancé.

De cette union sacrée naissent les premiers morceaux, véritables brûlots incandescents sur lesquels la hargne et les riffs tranchants se mêlent au chant avec un naturel flagrant, comme si le groupe avait déjà derrière lui des années de jam en commun et de partage d'expérience.

Vous voulez vous prendre une bonne dose de puissance en pleine face ? Commencez avec la première vidéo de NERVD, « The Weight of Things », parfait résumé de ce que le groupe est capable de livrer. Le poids des riffs, le choc des lyrics. Bonne dégustation.