Le Hellfest continue d'améliorer sa gestion des déchets
Enora
Journaliste

Créé le 28/12/2019
2325 vues


Les actions en faveur de la préservation environnementale sont de plus en plus nombreuses et chaque victoire doit être célébrée. C'est bien ce que fait le Hellfest en annonçant que 62% des déchets de l'édition 2019 ont pu être valorisés !

Avec plus de détails, ce sont 66.40 tonnes de verre, 19.06 tonnes de carton, 17.90 tonnes d'emballage et 18.46 tonnes de bois, auxquels s'ajoutent 106.66 tonnes de déchets issus du compost et des toilettes sèches que ce chiffre recouvre. Ce travail titanesque passe par l'investissement des équipes d'Animagreen, (Association Animaje), de Ghetto Art et de la Communauté de Communes de la Vallée de Clisson et les mairies de Clisson et Gétigné. Bien entendu, tout ceci serait impossible sans les festivaliers qui font chaque année davantage preuve de leur conscience environnementale !

En plus de cela, dans son communiqué, l'organisation du Hellfest annonce que plus de 4 tonnes d'objets et matériaux abandonnés sur l'ensemble du site et du camping (tentes, matelas, tonnelles, tables, bâches, tasseaux, moquettes, contreplaqué…) ont été récupérés et valorisés par différentes structures locales (ressourceries, récuperette, écocyclerie...).

Et ce succès s'explique sans doute également par le système de tombola mis en place autour de la collecte de déchets. En 2017, sur les 340 tonnes de déchets produits sur toute la durée du festival, plus de 190 tonnes avaient pu être collectées et triées avant d'être valorisés (44,54 tonnes de verre, 30,54 tonnes de carton, 9,96 tonnes d'emballage et 11,54 tonnes de bois, 92,94 tonnes de déchets issus du compost et des toilettes sèches).

Les initiatives de ce genre se multiplient, à l'image du festival de Roskild qui se tient entre juin et juillet au Danemark et qui a lancé, il y a quelques années, le projet ''From piss to pilsner'', soit ''De la pisse à la pils'', et qui repose sur la transformation de l'urine des 100 000 festivaliers en bière. Avec près de 25 000 litres d'urine récoltés lors de ce festival de musique, les agriculteurs des environs peuvent faire de l'engrais qui est utilisé dans les champs d'orge à partir desquels la bière est produite.

Pour l'ensemble des festivals européens et mondiaux, le message semble clair : faire encore et toujours mieux à chaque édition en matière environnementale !

HELLFEST
En Concert