L'ancien guitariste de SABATON, Rikard Sundén, reconnu coupable d'avoir abusé d'une fillette de huit ans et de possession de pédopornographie
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 08/04/2021
354 vues

Rikard Sundén, ancien membre de Sabaton et actuellement de Civil War, a été accusé et condamné par un tribunal suédois d'abus sexuel sur une fillette de huit ans et de possession de pornographie infantile selon un nouveau rapport explosif.....

Sundén, qui a changé son nom en Johan Andersson, a été reconnu coupable d'avoir abusé de l'amie de sa fille pendant une nuit.
Après avoir saisi son ordinateur et son téléphone portable, les autorités ont également trouvé six clips vidéo d'enfants mineurs commettant des actes sexuels.

La jeune fille, que l'on appelle "NN3" pour protéger son identité, a affirmé que, tard dans la nuit, Sundén s'est faufilé dans sa chambre et a soulevé sa couverture pour la toucher sous ses vêtements et sur ses parties intimes. Elle a d'abord fait semblant de dormir, mais lorsqu'elle a fini par bouger, Sundén a quitté la pièce.
La jeune fille a fini par le dire à une amie, qui l'a dit à sa mère, qui a alerté les autorités. Sunden a nié les abus en disant qu'il ne faisait que vérifier si la fille dormait.

MetalSucks rapporte que dans son témoignage, Sundén a nié les abus et a déclaré que c'était probablement sa fille qui touchait la jeune fille. Le témoignage dit : "Sa théorie est que sa fille, qui se touche beaucoup quand elle dort, a touché NN3 avec ses mains et ses pieds dans son sommeil. NN3 a fait une erreur et a pensé que c'était lui. "

La mère de la jeune fille a témoigné qu'elle avait remarqué un changement total de comportement et d'attitude depuis la soirée pyjama, que sa fille était auparavant calme et confiante et que maintenant elle a peur de dormir seule. Un enseignant a confirmé que la jeune fille était devenue très renfermée après l'incident.

En ce qui concerne les accusations de pornographie infantile, Sundén a admis avoir regardé de la pornographie infantile mais a nié que les fichiers étaient les siens, affirmant que d'autres personnes avaient accès à ses ordinateurs, y compris des membres du groupe et le propriétaire précédent de l'ordinateur. En ce qui concerne le porno sur son téléphone, il affirme qu'il ne savait pas que le sujet était mineur dans la vidéo.

L'accusation de pédopornographie fait valoir que Sundén a agi avec intention et que "le crime doit être considéré comme grave car les films dépeignent des enfants qui sont particulièrement exposés à une coercition et une violence sexuelles graves et ont été exploités de manière particulièrement impitoyable".