KYLE : Sortie de leur album "Seize the Light" le 29 mars prochain
Stephane Masson
Journaliste

Créé le 01/03/2024
370 vues

KYLE : Sortie de leur album "Seize the Light" le 29 mars prochain Via Platinum records

www.platinumrds.com

Le poids étouffant de l'époque exige des appels d'air, une régénération de la musique.

Sous la boutade du patronyme KYLE se glisse ici la ferme intention de marier la magie des sons actuels, à la puissance du Stoner.

Un brassage neuf de styles, trouvant dans l'épure une façon de synthétiser une voie inédite pour le combo, au carrefour de la Pop, du rock, du métal et de l'electro.

Plus qu'un concept, KYLE est le fruit d'une aventure humaine entre musiciens avides de s'affranchir des étiquettes.

En septembre 2023 , le groupe avait sorti son excellent 1er single et vidéo "Mind Creep"

A Bordeaux, Laul et Fred inébranlable Rythmique des Sleeppers, combo mythique du rock bordelais, curieux de toutes les musiques, et frustrés de la séparation du Groupe en 2019, avaient alors envie de s'évader un peu de la puissance noise de leurs derniers opus pour tenter d'autres expériences.

A l'initiative de Fred, David PASSICOS guitariste des ES LO QUE HAY, et autres figures de la scène bordelaise, viendra prêter sa Guitare rugueuse à la paire basse /Batterie, pour élaborer le futur album.

Plus tard complété par Antoine LEROUX le second Guitariste, qui évolue dans la scène Stoner Garage Landaise (The Twin Stoners, Pussy Miel), le Projet prendra forme peu à peu, trouvant sa voie dans le tâtonnement et les chemins buissonniers.

Restait à trouver un metteur en son à ces envies revendiquées d'éclectisme. Vieux complice des Sleeppers et de Lofofora, ou encore des Burning Heads, et bien d’autres, le producteur et Ingénieur du son Fred Norguet jouera un rôle clé dans la cohérence finale d'un album capable d'abriter sous son toit, une Batterie implacable, des guitares stoner et garage rock, une basse nonchalante et frénétique, 1 featuring inédit, des collaborations sur 2 titres de Raf SERE (second Guitariste des Sleeppers), scansions rebelles et lyrisme réaliste.

Adepte de l'élagage et de l'efficacité, Norguet a dépouillé les trouvailles des KYLE jusqu'à ce que l'album trouve son unité dans le pouvoir d'accroche de chaque titre et une science de la dynamique devant autant au bruit qu'au silence.

Des partis pris de production choisis pour valoriser des textes servis par la voix de laul, qui explore avec réussite un chant qui alterne entre voix puissance ou plus mélodique, permettant de couvrir une plus large palette d'émotions.

Des émotions où dominent noirceur et intensité rebelle et intérieur. Aidé par l’ami Forest, laul aime tremper sa plume dans l'acide pour décrire l'hypocrisie de notre société (The Shot, Parked away) et l'égoïsme de ses dirigeants (The Good, the Bad and The Masked Sin).

Un regard affûté qui n'épargne pas sa propre image et celle du couple (Mind Creep, Unlock), sans pour autant donner de leçons, ni fermer les portes de l'interprétation Poétique. Une écriture également capable d'introspection dévoilant des parts d'ombre (Sampling Life, Coping et Relight) et où l'optimisme peut aussi percer dans l’admiration des femmes qui partagent sa vie (Shine on).

L’enveloppe graphique qui parachève cette opus, est crée par le 6ème Homme de l’aventure Emmanuel Brillé, qui réussi à donner corps à l’univers de Kyle et personnifié le projet.

Facebook : www.facebook.com/Kyle.Le.Busard