EDENBRIDGE ; second single tiré du nouvel album !
The Effigy
Journaliste (Belgique)

Créé le 22/06/2022
132 vues

Avec ses neuf nouveaux morceaux épiques, Shangri-La emmène l'auditeur dévoué d'EDENBRIDGE dans un voyage musical dans les royaumes du meilleur métal symphonique. Leur prochain album libère non seulement une gamme sophistiquée de compositions ainsi qu'une atmosphère sonore enivrante et explosive pour laquelle EDENBRIDGE est connu et apprécié, mais le groupe a créé son disque le plus diversifié à ce jour. Malgré des normes de qualité constamment élevées et comme le prouve la nouvelle offre, EDENBRIDGE élargit continuellement son expression musicale d'album en album sans abandonner ses marques de fabrique. Cette fois, le groupe a créé un équilibre subtil entre des moments émotionnellement magiques, une atmosphère mystique omniprésente et un riff lourd et rapide.

Après le premier single "Somewhere Else But Here", sorti précédemment, EDENBRIDGE a partagé aujourd'hui une nouvelle chanson tirée de Shangri-La ! La chanteuse Sabine Edelsbacher à propos de "The Road To Shangri-La" : "Destruction et séparation, ou guérison et solidarité. La boussole montre la confusion, mais les mystères étroitement gardés dans le coffre au trésor peuvent être trouvés par tout le monde à tout moment. C'est notre décision ."

Formé en 1998, EDENBRIDE appartient à l'un des groupes les plus emblématiques de leur genre, à la tête de son domaine depuis leur premier album révolutionnaire "Sunrise in Eden" (2000). Leur prochain magnum opus, Shangri-La, a été enregistré au Farpoint Station Studio, mixé par Karl Groom et produit par Lanvall lui-même. "Au lieu de partir en tournée européenne au printemps 2020, il s'agissait d'activer notre interrupteur créatif et de canaliser ces énergies intenses dans un processus d'écriture de chanson transformatrice pour le nouvel album", dit-il.

La pochette a été créée par l'artiste des Émirats arabes unis, Muhammad K. Nazia, et présente une représentation picturale de Shangri-La incarnée comme synonyme de paradis. Le terme a été mentionné pour la première fois dans le roman "Lost Horizon" de James Hilton. Il est décrit comme un lieu mystique où les gens vivent en paix et en harmonie. Cependant, l'histoire elle-même est basée sur l'ancienne légende extrême-orientale de "Shambala" décrite dans les écritures bouddhistes longtemps préservées. La légende décrit un paradis qui ne redeviendra accessible que lorsque l'humanité y sera prête et seulement lorsque quelques-uns auront la maturité spirituelle pour comprendre et préserver les enseignements. Sabine révèle : « Pour moi, ?Shangri-La? est une source de sagesse, un centre spirituel profondément isolé et un royaume de retraite qui jette une allure magique sur nous, les humains. Et il y a une raison pour laquelle il est dit de manière si significative : "Vous n'entrez pas au paradis avec vos pieds, mais avec votre cœur".