Comment Peter Criss a saboté sa dernière chance de faire parti de Kiss!
Rose De Lacfeld
Journaliste

Créé le 15/06/2020
1558 vues

Le 18 mai 1980, Kiss publie une déclaration disant que le batteur Peter Criss ne fait plus partie du groupe. Cette nouvelle a été un coup dur pour les fans qui avaient suivi le même lineup depuis sa formation en 1973 - mais ce fut plutôt un soulagement pour au moins deux membres restants, et aussi pour Criss lui-même.

La situation était devenue incontrôlable depuis un certain temps. La consommation d'alcool et de drogue du batteur avait atteint un point tel qu'on ne pouvait plus compter sur lui. De son propre aveu, il avait saboté ce qu'il croyait être son dernier concert en 1979. Le groupe avait renoncé à l'enregistrer pour leur prochain album "Unmasked", et avait engagé un batteur, Anton Fig, à la place. Alors que Paul Stanley et Gene Simmons ont décidé qu'il était temps pour Criss de partir, le guitariste Ace Frehley voulait qu'il reste, et le manager Bill Aucoin a donc organisé une session d'audition dans les studios de SIR à New York.

"Le jour de l'audition ou de la répétition, ou quel que soit le nom que vous vouliez lui donner, Peter est entré en portant un pupitre et des partitions", a écrit Stanley dans ses mémoires "Face the Music : A Life Exposed". La première chose qu'il a dite a été : "Je vais devoir mettre toutes vos chansons sur des partitions parce que je lis de la musique maintenant". J'ai chuchoté à Gene : "Sommes-nous devant une caméra cachée ?" Le frontman a continué : "Peter s'est assis, a posé ses partitions et les a étudiées pendant un moment. Cette répétition était faite avec de vieux morceaux, pas avec les nouveaux que nous avions écrits et enregistrés pour "Unmasked". Nous voulions voir s'il pouvait même jouer les chansons qu'il connaissait déjà".

Dans son livre "Kiss and Make-Up", Simmons a rappelé que Criss "avait l'air très sérieux et intense", ajoutant : "Peter ne savait ni lire ni écrire de la musique, ni à l'époque, ni maintenant. Aucun d'entre nous ne le pouvait. ... Mais à ce moment-là, il était si délirant qu'il pensait que s'il avait un pupitre à musique, il pourrait nous convaincre qu'il avait changé dans sa tête. Je suis surpris qu'il n'ait pas apporté de bâton". La situation ne s'est pas améliorée une fois que le jeu a commencé. "C'était pire que jamais", se souvient le bassiste. "Nous avons donc eu une réunion après, et nous avons dit, 'Peter est malsain. Il va se suicider. Il doit quitter le groupe et aller chercher de l'aide."

Criss a admis que ses problèmes de dépendance l'avaient laissé dans le pétrin. Dans son propre livre, "Makeup to Breakup : My Life In and Out of Kiss", il écrit : "A chaque gorgée et à chaque sniff, je sentais le monde s'effondrer autour de moi. Puis je me suis remis à pleurer". Il voulait quitter Kiss - mais Frehley pensait différemment et a insisté pour passer l'audition, même si le batteur lui avait dit : "Ace, je ne veux plus jouer avec le groupe", lui ai-je dit. Je vais avoir mon propre groupe. Tu devrais faire de même, tu es malheureux".

Criss a admis qu'il avait saboté la session de répétition pour s'assurer qu'il n'aurait pas à revenir. "Je voulais vraiment me venger de toutes les fois où ils m'avaient mis à terre, moi et ma musique", a-t-il expliqué. "J'allais jouer au maximum. Au lieu de ressembler à Catman, qui aime s'amuser et se défait de ses vêtements, ils allaient voir un nouveau Peter Criss, amélioré et sérieux. ... Je n'avais jamais été aussi sérieux de toute ma vie, et ça les a vraiment fait flipper. J'étais extrêmement renfermé. Ils ne savaient pas quoi faire de moi."

Criss a confirmé que, bien qu'il se soit entraîné avec le batteur de jazz Jim Chapin, il ne savait pas encore lire la musique "aussi bien". Il avait cependant appris quelques nouveaux trucs. "Vous ne pouvez pas me suivre, bande de connards ?" se souvient-il avoir demandé, ajoutant : "Je suis surpris qu'ils aient joué avec moi aussi longtemps... mais ils sont restés là une heure environ, jusqu'à ce qu'ils en aient eu marre et qu'ils soient partis. À ce moment-là, j'ai eu l'impression de jeter ma vie par la fenêtre, mais qui se moque de qui ? C'était vraiment fini depuis longtemps déjà."

Sa dernière apparition en tant que membre du Kiss a été le tournage de la vidéo de "Shandi", une expérience qu'il a qualifiée de blessante même s'il l'avait provoquée par ses propres actions. Son départ a été officialisé par la suite. "Pour la presse, nous avons utilisé les excuses traditionnelles des groupes de rock : différences créatives, désir de commencer une carrière solo, etc. "Nous n'avons jamais dit que Peter avait été jeté du groupe parce qu'il était un drogué. Nous ne lui aurions pas fait ça, ni aux fans, ni à nous-mêmes".

En guise de dernier mot, Criss a déclaré qu'il était ravi de partir tout en conservant un quart des intérêts dans les finances du groupe. "C'était beaucoup pour moi, et j'imagine que cela a dû rendre Gene et Paul fous de devoir partager cet argent avec moi", se rappelle-t-il. Mais il a réfléchi : "Je pense vraiment qu'ils étaient sincères pour me donner une autre chance. Si j'avais bien joué, je suis sûr qu'ils m'auraient dit : "On recommence". ... Peut-être qu'ils ont pensé qu'en me renvoyant, ils me faisaient directement peur. Je n'en sais rien. Mais je savais que je les détestais encore plus après qu'ils m'aient viré."