Fall Of Summer 3ème édition, journée 2
Anibal BERITH
Journaliste

«Le second jour qui donne envie d'un troisième !»

Créé 03/09/2016
4039 vues

Une heure de sommeil grapillée en plus par rapport à la veille, un grand café et c'est reparti pour la seconde et dernière journée du Fall Of Summer qui on le sait déjà va nous donner envie d'une troisième...
Tout est bien rôdé, l'organisation est au top et c'est à midi que nous déboulons sur la Blackwaters pour le premier groupe de la journée.

Hell Militia

Samedi, 12h00, deuxième jour du FoS pour la plupart des festivaliers et moi-même! Quoi de mieux que du bon black français pour se mettre en jambe pour cette journée qui va s'annoncer chaude et brutale!

C'est ainsi que les parisiens de Hell Militia déboulent sur leur terre sur la Blackwaters Stage dos au lac et face à la plage et surtout face un public déjà nombreux. Même sii c'est toujours délicat d'ouvrir une journée, il n'empêche qu'en ce deuxième jour, la globalité des festivaliers sont déjà sur place.

C'est avec 'Torture of the Saints' tiré de "Canonisation of the Foul Spirit" que le combo démarre son set à l'heure prévue, un second titre sera joué de cet album (1er du groupe sorti en 2005) . Les parisiens débordent d'énergie et envoient les riffs avec violence et agressivité! On sent le plaisir de jouer et les titres enchainent passant ainsi sur la carrière des franciliens et jouer des titres de chacun de leur album "Last Station on the Road to Death" et "Jacob's Ladder" parus respectivement en 2010 et 2012.

50 minutes de set efficaces et déjà tordues quelques cervicales avant de rejoindre Santuary Stage et The Monolith Deathcult.

Setlist: Torture of the Saints - Fili Diaboli - Jonah - Black Arts of Crime - Deus Irae - Goathrone - Jacob's Ladder - The Pig That Became a God - Shoot Knife Strngle Beat and Crucify

Toutes les photos de Hell Militia ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-hell-militia-410

Hell Militia


The Monolith Deathcult

C'est l’heure du déjeuner que nous sauterons pour assister à l’une des affiches les plus charismatiques du festival! Place aux hollandais The Monolith Deathcult et son frontman incontournable Robin Kok, cheveux longs, visage taillé aux traits virils très marqués, stature imposante, un jeu de scène époustouflant mêlant growl puissant et jeu de basse hors norme. Accompagné de ses guitaristes Michiel Dekker et notamment Carsten Altena qui fait l’amour à sa guitare et du batteur Sjoerd Vish, c’est avec le titre ‘Todesnacht Von Stammheim’ de l’album « Tetragrammaton » que le set se met en place et dont l’album sera joué largement avec en tout quatre titres qui lui sont empruntés.

50 minutes au cours desquelles le quartet va délivrer son death brutal aux touches atmo de par l’intégration de samples électro sur certains titres. Pas d’album actuellement; juste l’ep « Bloodcvlts » qui fait tout comme, avec ses 40 minutes, paru l’an passé et qui est absolument remarquable mais qui ne sera pas joué par les hollandais. Le reste du set sera complété par des titres issus du troisième album du groupe « Trivmvirate » et ainsi prendre fin sur ‘Wrath Of The Ba’ath’.

Setlist : Todesnacht Von Stammheim – I Spew Thee Out Of My Mouth – Die Glocke – Gods Amongst Insects – Qasr Al-Nihaya – Human Wave Attack – Wrath Of The Ba’ath

Toutes les photos de The Monolith Deathcult ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-the-monolith-deathcult-401

The Monolith Deathcult


Skepticism

En lieu et place de dessert, direction Blackwaters pour plonger dans l’univers funèbre des finlandais de Skepticism. Tenue de circonstance, le géant Matti Tilaeus vêtu d’un costume noir, d’une belle chemise blanche, nœud papillon dégrafé dépose avec tristesse un bouquet de roses blanches sur le devant de la scène servant de tombe. Les autres musiciens, Lasse Pelkonen à la batterie, Jani Kekarainen à la guitare et Eero Pöyry au piano adoptent la même posture théâtrale avec un plus pour Eero qui jouera son œuvre face à un miroir.

On peut dire que le jeu de scène est là même s’il reste très simple et peu mouvant. Normal, le quintet délivre du Funeral Doom Metal et on peut dire que dès le premier titre lancé, ‘The Arrival’ de l’album « Alloy » paru en 2008, pose les jalons d’un set qui va s’annoncer glauque et macabre. Seuls 5 titres seront joués sur l’heure de set du combo compte tenu que la moyenne des morceaux durent une dizaine de minutes.

Epoustouflé par la prestation, je me suis laissé envoûté par cet univers froid et sombre au fil des titres de la setlist que voici

The Arrival – Pendulum – March Incomplete – The March And The Stream – Closing Music

Toutes les photos de Skepticism ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-skepticism-402

Skepticism


Phazm

Nous avions pu assister hier à la superbe prestation de Pierrick en featuring pour le Massacra Tribute et seulement armé d'un micro. C'est muni de sa guitare qu'aujourd'hui le leader charismatique de Phazm monte sur la Sanctuary Stage pour défendre le dernier album paru en mars dernier "Scornful of Icons".

Le quartet originaire de Nancy impose son death/black devant un parterre bien rempli sur le bitume du FoS en démarrant le set avec 'Ubiquitous Almighty' du dernier opus. Pierrick barbu et tatoué envoie ses riffs en pleine face du public accompagné de son autre guitariste Joss Dréau, bonnet bien enfoncé sur la tête malgré la chaleur pesante sur le Fest. Les blasts de Gorgor tabassent et donnent le rythme secondé par le nouveau bassiste du groupe Pol arborant une ceinture à la boucle FUCK de circonstance; Fabien ayant fait son dernier concert lors de la première partie d'Anthrax à Nancy.

Un remplacement qui s'est fait tout naturellement compte tenu que Pol jouait déjà dans le groupe R.O.A.D avec Joss et Gorgor, Fabien ayant fait le choix de reprendre la route avec son groupe principal où il est guitariste chanteur : Wheelfall. (NDLR: Merci à Geoffrey pour ces précisions)

Une belle complicité sur la scène principale face au merch géant et une intégration sans faille du nouveau bassiste donnant l'impression d'avoir toujours été dans le groupe. Les titres s' enchainent, le public headbangant au rythme imposé par les nancéiens jouant pas mal de titres du dernier album.

Setlist: Ubiquitous Almighty - Howling for you - Never to Return - Conquerors March - Mr Toodling - The Godless Pope - Scornful of Icons - So White, So Blue, So Cold

Toutes les photos de Phazm ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-phazm-411

Phazm


Grim Reaper

Milieu d'après midi, il fait chaud, très chaud sur la plage de Blackwaters Stage; heureusement que les points de réhydratation au houblon sont nombreux permettant de tenir le rythme avec modération bien sûr!

C'est donc devant le set du combo anglais formé en 1979, Grim Reaper , auquel nous allons assisté. Du bon heavy metal en prévision pour ce groupe de la vague NWOBHM. Le quartet emporté, par Steve Grimmett, déboule sur scène pour la promo de le prochain album "Walking in the Shadows" à paraître le 23 septembre. C'est avec 'Rock You to Hell' de l'album éponyme paru en 1987 que débutera le set, album qui sera largement joué cet après midi.

"See You in Hell" et "Fear No Evil" seront également abordés au cours de l'heure de présence du groupe britannique. Une prestation modeste, avec un frontman énergique ayant plaisir à jouer devant un public timoré. En même temps, le soleil est au zénith et nous ne sommes pas devant un groupe de thrash qui donne envie de péter la gueule à son voisin.

Setlist: Rock You to Hell - Night of the Vampire - Lust for Freedom - Wrath of the Ripper - Fear No Evil - Liar -Rock Me 'till I Die -Don't Talk to Strangers - Waysted Love - See You in Hell

Toutes les photos de Grim Reaper ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-grim-reaper-408

Grim Reaper


Memoriam

Formé en 2016, Memoriam est loin d'être un groupe de novice. Un line-up 5 étoiles s'il vous plait avec Frank Healy à la basse ( Benediction, Sacrilege, ex-Cerebral Fix, ex-Napalm Death, ex-Anaal Nathrakh (live)), Andrew Whale à la batterie (ex-Colostomy, ex-Bolt Thrower, ex-Drop Dead, ex-Urban Chaos), Scott Fairfax à la Guitare ( Benediction (live), ex-Cerebral Fix, ex-Exploder, ex-Anal Back Charge, ex-Life Denied) et Karl Willetts au chant (ex Bolt Thrower).

Les anglais délivrent un death/grindcore sombre et puissant. Milieu d'après midi sur Sanctuary Stage, on peut dire que l'on change de registre par rapport à Grim Reaper vu juste avant et c'est pas pour me plaindre car cette musique correspond plus à mon univers.

Débutant le set avec 'Memoriam', le quartet britannique jouera 9 titres au cours de leur temps imparti. Aucun album à l'actif du combo dans sa forme actuelle mais de quoi faire avec leurs groupes respectifs. C'est ainsi que seront joués par exemple 'The Captive' (Sacrilege), 'Spearhead' et 'Powder Burns' de Bolt Thrower.

Le charismatique Karl Willets donne le rythme sur scène avec sa longue chevelure blonde platine. Il y a du rythme et les titres s'enchainent avec puissance et enthousiasme à la vue de la complicité du combo.

Une bien belle découverte sur scène, bien dans l'esprit du Fest, Memoriam a su ravir le public et le tenir en haleine.

Setlist: Memoriam - War Rages On - Surrounded (by Death) - The Captive (Sacrilege cover) - Resistance - Drone Strike - Spearhead (Bolt Thrower cover) - Powder Burns (Bolt Thrower cover) - Flatline

Toutes les photos de Memoriam ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-memoriam-409

Memoriam


Nifelheim

Milieu d'après midi sur Blackwaters Stage et certainement l'un des show les plus impressionnants du week-end avec les suédois de Nifelheim et leur true black metal jusque dans l'imagerie (tenues de scène, corpse paint, les clous démesurés....). Le quintet ne fait pas dans la demi-mesure, arrive sur scène remonté à bloc en interprétant 'Unholy Death' tiré du premier album du combo éponyme paru en 1995! Album très largement joué lors de la prestation des suédois puisque la moitié de la setlist en est issue.

Un jeu de folie sur scène avec Erik "Tyrant" Gustavsson déchainé grimaçant sans cesse utilisant sa basse comme une mitrailleuse et les guitaristes qui le sont tout autant. Le chanteur hurle et traverse la scène sans relâche et nous serons même surpris par un public hétéroclite! Hormis les festivaliers dans l'enceinte, il faut savoir que les gens venus profiter de la plage de la base de Torcy peuvent profiter de ce moment inoubliable puisque la scène empiète sur la plage et que le son en fait autant! Certains se caleront derrière le grillage nous prenant pour des fous headbangant devant ce groupe au délire exacerbé!

55 minutes de tuerie tant musicalement que spectaculairement permettant au groupe de distribuer sa discographie devant un public connaisseur et passionné!

Setlist: Unholy Death - Hell's Vast Plains - Black Evil - Black Curse - Bestial Rites - Infernal Flame of Destruction - Possessed by Evil - Satanic Sacrifice - Sodomizer - Storm of the Reaper - The Bestial Avenger - Praise Lord Satan - Storm of Satan's Fire

Toutes les photos de Nifelheim ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-nifelheim-412

Nifelheim


Dead Congregation

L’heure de l’apéro sonne et c’est une bonne bière à la main par cette journée chaude et ensoleillée que j’assiste pour la première fois à la prestation des grecs de Dead Congregation. Peu de sympathie dans le regard du frontman qui est là pour délivrer un set brutal et sans concession.
Ce qui sera fait, avec pour débuter le set, l’inquiétant ‘Martyrdoom’ et son intro angoissante tiré du premier album du quartet « Graves Of The Archangels ». Le reste de la setlist choisi par les grecs passera sur l’ensemble de leur discographie jouant ainsi « Promulgation Of The Fall » et l’EP « Rehearsal June 2005 » paru en 2015.

Setlist : Martyrdoom – Lucid Cruse – Vanishing Faith – Only Ashes Remain – Promulgation Of The Fall – Morbid Paroxysm – Schisma – Vomitchrist – Teeth Into Red

Toutes les photos de Dead Congregation ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-dead-congregation-403

Dead Congregation


Exciter

C'est l'heure de l'apéro sur Blackwaters et pas avec n'importe qui, avec des pionniers du thrash/speed metal, avec Exciter et la particularité que le chanteur n'est autre que le batteur en l'incontournable personne de Dan Beehler. Toujours accompagné du même line-up depuis la formation du groupe canadien en 1980 avec Alan Johnson à la basse et John Ricci à la guitare, chose extrêmement rare par les temps qui courent!

Le set débute avec 'I Am the Beast' de l'album "Long Live the Loud" sorti en 1985! La plupart des festivaliers du pit naissaient à peine voire n'étaient pas encore un projet à cette date!

Quelle énergie déployée du trio avec Alan matraquant sa basse et la tenant comme une mitraillette derrière ses lunettes de soleil, tout en jouant avec le public. John plus réservé et envoyant ses riffs en pleine face du public. Prestation remarquable de Dan arrivant à faire cette prouesse que de tenir le rythme de la batterie et le chant si particulier avec toujours le même timbre qu'il y a 30 ans!

Le public est à fond dans le pit, ça déménage sur la plage de Torcy, circle pit, pogos, et slams à tout va!! Ca y va à coeur joie pour donner du travail aux agents de sécurité qui récupèreront tout cette masse humaine toute l'heure du set avec professionnalisme et sécurité tout en préservant leur bonne humeur et la bonne ambiance dégagée tout au long du set.

Une carrière vaste pour les canadiens avec 10 albums au compteur dont le dernier date de 2010 ("Death Machine"), il faudrait tout un show pour profiter de leur discographie.

Setlist: I Am the Beast - Rain of Terror - Stand Up and Fight - Iron Dogs - Heavy Metal Maniac - Pounding Metal - Violence & Force - Beyond the Gates of Doom - Long Live the Loud - Under Attack

Toutes les photos d' Exciter ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-exciter-420

Exciter


Unleashed

Nous sortons tout juste de la tuerie Exciter ayant bien remué le pit pour revenir sur Sanctuary se délecter du death old school sombre et gras des suédois Unleashed. Un show très attendu aujourd'hui sur la scène du FoS sur laquelle les festivaliers se sont rués en masse.

Quel accueil du public lorsque Johnny Hedlund arrive sur la scène accompagné de Anders Schultz à la batterie, de Tomas Olsson et Fredrik Folkare aux guitares. Johnny communique bien avec le public dès son arrivée et nous délivre le sombre 'If They Had Eyes' de l'album "Where No Life Dwells" paru en 1991.

La setlist sera très variée permettant ainsi de passer en revue près de 30 ans de carrière et 12 albums dont le dernier en date "Dawn of the Nine" sorti en 2015 dont seul le titre 'Where Is Your God Now?' sera joué.

Le leader/frontman de la formation est très démonstratif aux côtés de ses guitaristes plus réservés et faisant le job mais ne pouvant s'empêcher d'headbanguer sur leurs compositions. Anders délivre un jeu incroyable derrières ses fûts maintenant la cadence imposée par la diversité des titres.

Une heure de set incroyable qui a retourné le Fest par une prestation de haut niveau.

Setlist: If They Had Eyes - Where Is Your God Now? - Don't Want to Be Born - Winterland - The Avenger - Fimbulwinter - Legal Rapes - To Asgaard We Fly - To Miklagård - Hammer Battalion - Before the Creation of Time

Toutes les photos d' Unleashed ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-unleashed-421

Unleashed


C. Simonetti's Goblin

Il est près de 21h lorsque C. Simonetti's Goblin foule la scène Blackwaters orientée plutôt black en ce second jour du Fest alors à quoi s'attendre de ce groupe que je découvre....pas grand chose dans mon univers...Un guitariste, C. Simonetti aux claviers et un batteur. Un set très instrumental proposant du rock indus plutôt symphonique avec même une danseuse orientale pour animer la scène sur le titre 'Suspiria'.

Une mise en scène avec un écran géant derrière le batteur afin de donner un sens visuel à la musique.

Des musiciens à fond dans leur trip, cependant ça ne m'accroche pas et c'est trop loin de l"univers du Fest qui se veut orienté extrême depuis le début du week-end.

Disons que le trio permettra un intermède de douceur mélodique d'une heure sur 24h de musique intense.

Toutes les photos de C. Simonetti's Goblin ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-c-simonettis-goblin-416

C. Simonetti's Goblin


Shining

Pas mal de têtes d'affiche pour cette dernière soirée au Fall Of Summer dont les incontournables Shining qui prennent place sur Sanctuary à 22h00. Tout le monde appréhende les réactions de Niklas qui peuvent s'avérer surprenantes voire violentes. Ce soir, il sera de bonne composition malgré le fait qu'il se déshydrate avec sa bouteille de Jack Daniels.

Jouant dans le noir avec de faibles éclairages partiellement vert, le combo suédois démarre son set d'une heure avec 'Vilja & Dröm' tiré de l'album "Everyone, Everything, Everywhere, Ends" paru l'été dernier via Season Of Mist. Un titre qui permet d'entrer dans le vif du black metal suicidaire et torturé du quintet. Niklas fait le show avec sa dégaine déjantée et son charisme époustouflant. Il vit sa musique qui l'envoûte tout en envoûtant son public....l'ambiance est de circonstance....tout le monde boit les paroles du mentor! Au total trois titres seront joués du dernier album à retrouver dans la setlist.

Une partie de la carrière sera passée en revue, carrière bien remplie avec neuf albums en 15 ans ! Le reste du groupe étant relativement discret à côté de l'exubérance de leur leader.

Setlist: Vilja & Dröm - Framtidsutsikter - Människotankens vägglösa rum - Människa o'avskyvärda människa - Ohm (Sommar med Siv) - Submit to Self-Destruction - Låt oss ta allt från varandra - Han som hatar människan - For the God Below

Toutes les photos de Shining ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-shining-413

Shining


Satyricon

Juste après la prestation de Shining, Satyricon et son black épique prend la suite sur Blackwaters. C'est une toute nouvelle tournée qui s'annonce puisque la setlist ne sera pas celle jouée au Summer Breeze 15 jours plus tôt. En effet, pour fêter les 20 ans de "Nemesis Divina", le combo norvégien interprètera l'album dans son intégralité.

Fondu dans un décor jaune du plus bel effet, le combo prend place en interprétant 'The Dawn of a New Age'. Satyr balance ses vocalises derrière son énorme micro en forme de trident diabolique accompagné de ses musiciens impassibles déroulant riffs et blast au rythme des titres de l'album.

Charisme déroutant de Satyr qui capte son public comble sur la plage de Torcy. Le son est très bon, les titres s'enchainent, l'imagerie est superbe et donne encore plus d'effet du fond du pit. Le frontman se plaira même à prendre la guitare tout en interprétant 'Du Som Hater Gud' et 'Transcendental Requiem Of Slaves'. Pour clôturer le set d'une heure, Satyricon passera rapidement sur "Volcano", "Now, Diabolical" et "The Age of Nero", les trois derniers albums parus avanr l'album éponyme de 2013.

Un beau show pour clôturer le festival sur Blackwaters et partir vers Sanctuary pour retrouver les thrasheux allemands de Tankard.

Setlist: The Dawn of a New Age - Forhekset - Du Som Hater Gud - Transcendental Requiem Of Slaves - Immortality Passion - Nemesis Divina - Mother North - Black Crow on a Tombstone - Fuel for Hatred - K.I.N.G.

Toutes les photos de Satyricon ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-satyricon-414

Satyricon


Tankard

La tête d'affiche du FoS, le groupe pour lequel de nombreux festivaliers se sont déplacés , l'un des piliers du Thrash allemand, du Thrash tout court, j'ai nommé les incontournables Tankard! Dans une ambiance sombre teintée de bleue arborant le drapeau de leur groupe en fond de scène, le quatuor dont Andreas (chant) et Franck (basse) sont les seuls rescapés du combo d'origine même si l'on peut affirmer que le line-up est stable puisque Olaf (batterie) et Andy (guitare) sont de la partie depuis plus de 20 ans!

Malgré un physique imposant, Andréas arrive sur scène avec de l'énergie à revendre et court partout tout comme le reste du groupe. Difficile à shooter tellement ça va vite tout comme leur musique!

C'est avec 'Zombie Attack' de l'album éponyme que le set démarre pour le plus grand plaisir des aficionados qui commencent déjà à bouger dans le pit. Il ne faudra pas attendre plus longtemps pour que les pogos et slams ne fassent fureur! Les agents de sécurité vont avoir du fil à retordre car ça va bouger sévère pendant une heure!

Les titres défilent avec une vitesse incroyable, Andreas communiquant énormément avec son public entre les titres, nous faisant croire qu'il est fatigué alors qu'il se bouge comme un dingue! Il nous fera son show avec sa bière en canette qu'il ouvrira, qu'il dégustera à peine et qu'il offrira à la plus jolie fille du public comme à l'accoutumée, quel séducteur....

La setlist est très variée puisque Tankard saura mélanger les bons vieux titres pour faire plaisir aux fans des premières heures tout comme des titres plus récents surfant ainsi sur une carrière très riche avec 16 albums en à peine 30 ans !

Setlist: Zombie Attack - The Morning After - Rapid Fire (A Tyrant's Elegy) - Rules for Fools - R.I.B. (Rest in Beer) - MetaltoMetal - Not One Day Dead (But One Day Mad) - Chemical Invasion - A Girl Called Cerveza - Rectifier - (Empty) Tankard

Toutes les photos de Tankard ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-tankard-422

Tankard

C'est ainsi que s'achève ce festival hors du commun et pour ma part le meilleur que j'ai fait cette année. Une superbe programmation ayant permis de voir des groupes qui ne se déplacent pas souvent dans l'hexagone. Des rencontres toujours aussi fabuleuses et des retrouvailles toujours appréciables.
Un grand merci à l'organisation qui s'est rendue disponible tout au long du week-end, à l'accueil qui nous a été fait en tant que journalistes/photographes par tout le staff, aux artistes qui nous ont époustouflé tout le week-end et qui se sont rendus accessibles .
Comme c'est le dernier jour et que l'on sait que ce fameux troisième jour n'aura pas lieu sur cette édition, c'est le moment d'aller faire la bringue au VIP pour faire tomber la pression de deux jours de travail intense.

A l'année prochaine m/

Anibal Berith et Fanny Dudognon