Fall Of Summer 3ème édition, journée 1
Anibal BERITH
Journaliste

«Un voyage en terre extrême qui vaut le détour!»

Créé 02/09/2016
4064 vues

La saison des festivals touche à sa fin, la fatigue se fait sentir aussi mais que notre pays est riche de ces événements incontournables où artistes et public se côtoient dans une ambiance bon enfant autour de bonne musique et de bonnes bières (avec modération).
C'est donc dans cette euphorie encore là après avoir écumé le Download, le Hellfest, l' Xtreme Fest, le Bang Your Head, le Summer Breeze que l'envie d'un dernier festival est devenu nécessaire, un besoin, une envie incontournable comme une drogue dont on ne pourrait se passer mais quelle drogue....rien de plus sain pour un Metalhead !
C'est donc en échangeant avec mon accompagnatrice Fanny rentrant fraichement du Summer Breeze en Allemagne qu' elle me dit avec humour être en mode dépression post festival. Je suis également dans cette émotion, avec cette sensation d'inachevé, que l'on peut faire encore plus, encore une dernière bouffée de cette ambiance si particulière.
Nous sommes à seulement une semaine de l'événement, un peu chaud quand même pour prévoir de se faire accréditer mais qui ne tente rien n'a rien et c'est là que je prend mon téléphone pour contacter mon vénérable Boss pour voir ce qu'il peut faire....
Si tôt dit, si tôt fait, nous voilà accrédités Fanny et moi deux jours après pour le Fall Of Summer qui sera une découverte pour nous deux!

Nous voilà donc parti le jeudi soir après une dure journée de boulot pour 7 heures de route et deux jours de folie pure et simple. Arrivés sur place vers 2h30 du mat', nous récupérons nos pass, retrouvons Yann le plus gros fan de thrash que je n'ai jamais rencontré jusque là tellement sa culture est vaste et qui nous avait gardé un emplacement pour y apposer nos tentes.

Trois heures de sommeil plus tard, le jour se lève sur la base de loisir de Torcy spécialement réquisitionnée pour cette troisième édition et qui va vivre 48 heures de musique intense et extrême ne laissant pas les usagers de la base de loisir (dont une partie reste ouverte au public) indifférents.

C'est donc vers 11h30 que nous prenons place dans la file d'attente VIP pour une ouverture des portes à 12h00. Un petit contre temps retardera le début du Festival repoussé d'une demi-heure mais peu importe on va bouffer du Metal extrême tout le week-end et on aime ça!

Le site est idéalement bien agencé pour accueillir un tel festival; verdure, arbres, plage de sable et lac. C'est idyllique, un côté nature qui se mélange à cet univers brutal, cela me rappelle l'aire de loisir de Cap Découverte du côté de chez moi (Albi) où se tient chaque année l'Xtreme Fest le dernier week-end de juillet.

Deux scènes afin que les groupes s'enchainent sans pause. La principale située en face du Merch et à côté des barraques à frites et bouffe vegan que l'on appellera la Sanctuary Stage et la seconde située une centaine de mètres plus loin sur la plage de Torcy, sur le sable (surprenant au premier abord et pas terrible pour les pogos...) dos au lac conférant ainsi une image de vacances au bord de la mer, la Blackwaters Stage

Pour le repos des journalistes que nous sommes, le coin VIP est proche de l'entrée, petit et très intimiste, idéal pour la communion de tout le monde et en particulier avec les artistes qui n'hésitent pas à se mélanger à tout le monde.

Maintenant que les lieux nous sont plus familiers, place à ce pourquoi nous sommes là et au premier groupe de la journée Hexecutor!

Hexecutor

C'est sur la Blackwaters Stage montée sur le sable faisant dos au lac de Torcy que le Fall Of Summer 3ème édition débute avec le groupe de thrash old school originaire de Rennes, Hexecutor.
Jey Deflagratör ( Guitare / Chant), Joey Demönömaniac (Guitare), S.Chainsaw Maeströr (Basse) et Putrid Vön Rötten (Batterie), arrivent sur scène vêtus des tenues de circonstance, pantalon et veste en cuir, poignée avec clous et pointes dans le style true black metal, pour entamer leur set de près d'une heure avec le titre 'Macabre Ceremony'.
Pas évident de démarrer un Fest surtout à l'heure du déjeuner et devant un public pas encore installé et en train de découvrir le site, cependant le quintet fait le job et se donne à fond enchainant les titres que l'on peut découvrir sur la démo "First Hexecution" datant de 2012 , l'ep "Hangmen of Roazhon" sorti deux ans plus tard et le split datant de cette année (2016) avec Manzer "Pictavian Hexecution".
Ca joue vite et fort, le jeu de scène est là avec une grande complicité entre les membres adoptant toutes les postures scéniques si chères au thrash old school. Un bon moment permettant de s'échauffer les cervicales pour ce week-end qui s'annonce marathonien!

Set list: Macabre ceremony - Soldiers of Darkness - Visitations of lascivious entity - La Sorcière du Marais - Hangmen of Roazhon - Horrible visions from the past - Metal Witchcraft - Hardrockers city.

Toutes les photos de Hexecutor ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-hexecutor-405

Hexecutor


Die Hard

Deuxième groupe de la journée et donc de ce week end qui s'annonce chargé et un premier concert sur la Sanctuary Stage installée sur le bitume à contrario de la plage de sable que nous venons de quitter après le set d'Hexecutor.
Après du thrash rennais, place à du thrash suédois moins old school, aux touches plus modernes. Harry - Basse/Chant, Simon - Guitare/Chant et Eric - Batterie, font le job tachant de bouger la foule pas encore au complet pour cette heure assez tôt dans la journée.
Harry derrière ses lunettes de soleil fait le show à lui tout seul, hurlant dans le micro et maltraitant sa basse. Il foule la scène énergiquement au côté de son camarade de jeu Simon, plus timoré.
De quoi se mettre en jambe pour la suite.

Toutes les photos de Die Hard ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-die-hard-404

Die Hard


ADX

Troisième groupe de la journée déjà fort excitante, nous les retrouvons sur Blackwaters Stage, juste derrière le lac et sur la plage s’il vous plait ! Un peu meuble comme revêtement pour pogoter mais idéal pour un slam râté. Les incontournables français de la scène Heavy Metal se préparent à jouer leur set de 50 minutes. C’est le dernier opus « Non Serviam » paru en juin dernier que le quintet, composé de Didier "Dog" Bouchard à la batterie, Pascal Betov à la guitare, Phil Grélaud au chant, Julien Rousseau à la basse et Nicklaus Bergen à la guitare, est venu défendre sur la scène du Fall Of Summer.

C’est avec ‘La Mort En Face ‘, le 1er titre suivant l’intro de « Non Serviam » que le set débute devant un public déjà nombreux malgré l’heure de la sieste (13h40). S’enchainera « La Complainte du Demeter » toujours tiré de la galette en date puis les titres suivants permettront un retour en arrière permettant ainsi de retracer brièvement la carrière des franciliens avec ‘Mémoire De L’Eternel’ tiré de « La Terreur », ‘Red Cap’ de « Ultimatum », ‘Déesse Du Crime’ de l’album « Execution » du quel sera joué également ‘Caligula’ en clôture de set; et ‘Division Blindée’ de l’album éponyme. Le public ravi a répondu présent à la fougue du combo et reste prêt à repartir sur Sanctuary Stage pour Merrimack.

Setlist: La Mort en Face - La Complainte du Demeter - Mémoire De L'Éternel - Red Cap - Déesse du Crime - Notre Dame De Paris - Division Blindée - Caligula

Toutes les photos d' ADX ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-adx-393

ADX


Merrimack

Le soleil est au zénith lorsque les franciliens de Merrimack foulent la scène principale du FoS ; ambiance particulière que de voir ce groupe de black metal torturé et brutal déverser sa violence musicale sous un soleil de plomb. En tout cas cela n’enlèvera rien à leur musique dévastatrice que le public prendra en pleine face près d’une heure durant.

Vestal vêtu d’un perfecto hurlera sa torture pour ensuite se dévêtir laissant apparaître un corps dévasté par les scarifications. Le reste du combo, Perversifier (Guitare), Daethorn (Basse), Blastum (Batterie), A.K. (guitare), face paint accompagnera le frontman par le titre ‘Seraphic Conspiracy’ tiré de l’album « Of Entropy And Life Denial’ puis tiré du même album ‘Redeem Restless Soul’.

Cinquante minutes de set passant la carrière du combo dont le dernier album date de 2012 « The Acausal Mass ». Clôture du set avec une reprise de feu Massacra fortement représenté au cours de ce festival avec le Tribute que nous évoquerons plus tard.

Setlist : Intro – Seraphic Coonspiracy – Redeem Restless Souls – Sights In The Abysmal Lure – Melancholia Balneam Diaboli – Horns Defeat Thorns – Vanguard – Ultimate Antichrist (Massacra)

Toutes les photos de Merrimack ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-merrimack-394

Merrimack


Abigail

Après le black metal suicidaire de Merrimack, changement de registre avec les thrasheux japonais d’ Abigail. Une bouffée d’air frais avec Youhei à la batterie, Yasuyuki Suzuki au chant et à la basse et Jero à la guitare, faisant l’unanimité du public et de leurs concitoyens présents pour l’occasion. Venu défendre leur dernier album « The Final Damnation » paru en août dernier, ce groupe, datant de 1992, totalise six albums et de nombreux ep, démo, compilation et live à son actif. C’est avec un plaisir immense que le combo démarre le set avec le titre éponyme de l’album en date. Comme chacun des groupes, un set de 50 minutes pour passer sur l’ensemble de leur carrière avec une énergie dévorante et communicative.

Toutes les photos d' Abigail ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-abigail-395

Abigail


Massacra Tribute

C'est avec impatience que le public et moi-même attendons la prestation du Massacra Tribute au Fall Of Summer #3. Ce groupe français mythique des années 80/90, pionnier du genre avec Loudblast et Agressor, a radicalment fait évoluer la scène du Metal extrême avec un Death brutal et agressif. Malheureusement, coupé en plein envol avec le décès du guitariste/chanteur Fred "Death" Duval en 1997.
C'est donc avec beaucoup d'honneur que Stephane Buriez, frontman de Loudblast accompagné d'Alex Alex Colin-Tocquaine et Kevin Paradis, respectivement chanteur/guitariste et batteur d'Agressor et de Frédéric Leclercq, bassiste de DRAGONFORCE que le quartet va faire revivre le temps d'un set de près d'une heure la mémoire de Massacra.
Le set démarre avec l'incontournable 'Enjoy Of Violence' de l'album éponyme. Deux autres titres de la galette seront joués et le reste de la carrière du combo originel sera passé au grès des changements de chanteurs.
Se succèderont ainsi au rôle de frontman Stéphane Buriez, Pierrick de Phazm, Alex d'Agressor, SAS de Misanthrope, Mick de No Return.
Une complicité sans égal entre les musiciens qui sauront faire revivre la légende devant un public enjoué et charmé et qui commencera à pogoter sous la chaleur de plomb qui s'abat sur l'île de loisir de Torcy.

Setlist: Enjoy The Violence - Ultimate Antichrist - Gods Of Hate - Nearer From Death - Mortify Their Flesh - Revealing Cruelty - Twisted Minds - Evidence Of Abomination - Apocalyptic Warrior

Toutes les photos de Massacra Tribute ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-massacra-406

Massacra Tribute


Oranssi Pazuzu

Les Finlandais d’Oranssi Pazuzu prennent place sur Blackwaters. Synthé, guitare, batterie, Jun-His au chant et à la guitare, Moit à la guitare, Korjak à la batterie, Evill aux claviers et Ontto à la basse sont prêts devant le public les pieds dans le sable vu sur le lac de Torcy.
Débutant leur set avec ‘Saturaatio’, le premier titre du dernier album « Värähtelijä » du combo paru en février dernier , seuls cinq titres seront joués vu la longueur des morceaux.
Le groupe officie dans un black metal psychédélique et joueront quatre titres du dernier album dont ‘Vasemman Käden Hierarkia » et ses 17’39’’ pour clôturer le set.

Setlist : Saturaatio – Lahja – Hypnotisoitu Viharukous – Jam – Vasemman Käden Hierarkia

Toutes les photos d' Oranssi Pazuzu ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-oranssi-pazuzu-396

Oranssi Pazuzu


Manilla Road

Retour sur la scène principale pour se délecter devant des vétérans du Heavy Metal. Crée en 1977, la carrière des américains est riche d’albums et de live. Des millions de kilomètres parcourus pour délivrer leur Metal aux touches épique et power. Le colossal Bryan « Hellroadie » Patrick foule la scène avec sa chemise aux couleurs rouge et bleues accompagné de ses acolytes, Mark "The Shark" Shelton (guitare), Joshua Castillo (basse), Neudi (batterie). Le set démarre avec ‘Flaming Metal Systems’ issu de « Crystal Logic » datant de 1983.
17 albums à l’actif du combo, autant dire que la setlist est éclectique et que l’énergie déversée sur scène est au rendez-vous. Basse et soli, punch communicatif de Bryan, et la bière coulant à flot derrière les fûts du batteur, tout y est pour headbanguer avec leur dernier live en date.

Setlist : Flaming Metal Systems – The Riddel Master – Masque Of The Red Death – Death By The Hammer – Hammer Of The Witches – Witches Brew – Truth In The Ash – The Ram –Necropolis – Crystal Logic – Heavy Metal To The World

Toutes les photos de Manilla Road ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-manilla-road-397

Manilla Road


Vader

La tête d' affiche de cette première journée! Vader et un Piotr toujours aussi charismatique tout comme le reste de sa troupe Spider à la guitare, Tomaszà la basse et James Stewart derrière les fûts. Troisième fois que je les vois cette année et cinquième pour Fanny; quand on aime on compte pas!

Une prestation toujours aussi impeccable et carrée, les polonais sont des perfectionnistes et font le job! Piotr (oui,j'aime l'appeler comme ça et non Peter...) qui n'est pas d'humeur souriante en temps normal nous gratifiera d'une bonne humeur communicative.

Tenue de circonstance, le combo polonais arrive sur scène avec l'incontournable 'Go To Hell' premier titre de "Tibi et Igni" sorti en 2014 et son intro épique et majestueuse annonçant les prémisses d'une guerre d'une heure sur Blackwaters.

Un set incroyable tout en puissance, Spider jouant ses riffs en communion avec le public en prenant des postures agressives tout en restant dans la sympathie. Tomasz plus réservé en fera autant sillonnant la scène dans sa largeur son énorme basse toujours mise en valeur, la balançant comme si elle faisait partie de lui.
Les polonais passeront sur l'ensemble de leur carrière de plus de 30 ans tout en anticipant la promotion de leur prochain album (le douzième) "The Empire" à paraître en novembre prochain via Nuclear Blast.

Setlist: Go to Hell - Wings - Come and See My Sacrifice - Reborn in Flames - Triumph of Death - Prayer to the God of War - Silent Empire - Sothis - Carnal - Dark Age - Parabellum - Cold Demons - Helleluyah!!! (God Is Dead)

Toutes les photos de Vader ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-vader-419

Vader


Riot

Il est presque 20h00 lorsque les vétérans du Heavy Metal foule la scène principale du FoS. Le quintet n'a pas pris une ride et va déverser un set bourré d'énergie. Même si je suis fan de Metal extrême, je dois bien avouer que la prestation est de qualité et que les titres s'enchainent pour le plaisir du public.

Même si le line-up a changé en 40 ans, c'est avec fougue que Todd Michael Hall au chant, Mike Flyntz à la guitare, Don Van Stavern à la basse, Frank Gilchriest à la batterie et Nick Lee à la guitare attaque le set avec le titre 'Narita' de l'album éponyme paru en 1979. Le combo américain va ainsi passer en revue une carrière riche et variée au gré de riffs heavy et speed, du chant tirant vers les aigus et de soli tonitruants.

Le set enchainera avec le premier titre de la galette actuelle, "Unleash the Fire" paru en 2014 puis ce sera "Thundersteel" qui sera passé en revue avec cinq titres dont trois titres d'affilée (à retrouver dans la setlist plus bas).

Il faudrait un festival à eux tout seul pour tout passer, le combo se concentrera donc sur les titres les plus connus et ainsi faire plaisir à son public sur près d'une heure.

Setlist: Narita - Ride Hard Live Free - Fight or Fall - Johnny's Back - Bloodstreets - Angel Eyes - Flight of the Warrior - Metal Warrior - Road Racin' - Warrior - Swords and Tequila - Thundersteel

Toutes les photos de Riot ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-riot-407

Riot


Samael

Quelle bonne surprise que de revoir le combo Suisse que j’avais vu pour la première il y a près de 20 ans! Le style a changé entre temps passant d’un post black metal à un black metal aux influences indus aujourd’hui. Pas d’actualités musicales pour le groupe pour ce show puisque rien n’a été produit depuis 2011 avec « Lux Mundi ». Cependant le groupe a sorti une setbox regroupant les albums « Worship Him », « Blood Rituam » et « Ceremony Of Opposite », les 3 premiers albums du quartet emmené par Vorph.

Fasciné par l’imagerie du groupe foulant la scène Blackwaters avec le nom du groupe marqué de rouge sur fond noir, c’est face à un public venu en masse, que
Marko à la guitare, au visage intriguant, maquillé noir et blanc, Drop à la Basse, Xy aux claviers, débutent leur set avec ‘Black Trip’ de l’album « Ceremony Of Opposites » qui sera joué intégralement.

Afin de boucler le set d’une heure, les suisses traverseront les époques de leur carrière en transitant par ‘Rebellion’ de l’EP éponyme et enchainant avec les titres des albums « Blood Ritual », « Worship Him » et « Lux Mundi » pour clôturer le set.

Setlist : Black Trip – Celebration Of The Fourth – Son Of Earth – Till We Meet Again – Mask Of The Red Death – Baphomet’s Throne – Flagellation – Crown – To Our Martyrs – Ceremony of Opposites – Rebellion – Afetr The Sepulture – Into The Pentagram – The Truth Is Marching On

Toutes les photos de Samael ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-samael-400

Samael


Revenge

Il est 22h00 lorsque l’un des groupes les plus dévastateurs de la planète foule la scène SANCTUARY, j’ai nommé Revenge et leur war metal hyper brutal que très franchement, il est très difficile de reconnaître les titres voire de les distinguer donc il n’y aura pas de setlist. Les conditions de shooting sont catastrophiques vu que mes trois monstres jouent dans le noir. Et malgré tout ça, un super show bien brutal ; pas de concession, les gars ont des gueules de tueurs avec leur barbe épaisse et leur crête courte sur la tête. Les riffs envoient sévère...c'est la guerre pendant 1 heure faisant passer les groupes de brutal death pour des enfants de chœur ! 5 albums à l’actif des canadiens dont le dernier en date « Behold.Total.Rejection » paru en 2015.

Toutes les photos de Revenge ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-revenge-398

Revenge


Paradise Lost

Avant dernier groupe de cette première journée, les britanniques continuent leur tournée sur le dernier album en date « The Plague Within » paru l’an passé. Vu au Hellfest deux mois plus tôt, j’avais été enchanté par la prestation emmenée par le leader charismatique Nick Holmes.

Le set démarre par l’incontournable ‘Gothic’ de l’album éponyme fêtant ses 25 ans cette année qui sera largement joué ce soir puisque la moitié de la setlist du quintet y est consacrée. Malgré une présence sur scène forte et la sympathie du frontman très respectueux de son public, la prestation du combo fût moins convaincante que celle vue plus tôt cet été.

SETLIST : Gothic – dead Emotion – no Hope In Sight – As I Die – Rapture – Embers Fire – Shattered – Beneath Broken Earth – Pity The Sadness –Eternal - The Painless

Toutes les photos de Paradise Lost ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-paradise-lost-399

Paradise Lost


Whiplash

Minuit et c'est maintenant au tour du dernier groupe de cette journée harassante et combien grandiose ! 12 heures que nous arpentons le site du FoS avec très peu de sommeil et beaucoup de route la veille pour se retrouver face à Whiplash qui tourne très peu. Plus de 30 ans de carrière, 7 albums; peu vous me direz, mais une carrière en dents de scie... cependant les vétérans du thrash sont là et vont nous proposer un set de qualité, plein d'énergie!

Malgré sa barbe tressée grise, Tony Portaro emmène le combo avec envie et audace attaquant le set avec l'efficace 'Last Man Alive' de "Power No Pain", premier album du combo paru en 1986. D'autres titres de cet album seront joués au cours du set d'une heure des américains, les autres morceaux étant empruntés principalement à "Ticket to Mayhem" et "Insult to Injury".

Rien ne manque, les riffs agressifs, les solis dévastateurs, les blats tabassants, le trio nous en met plein la face nous permettant de reprendre un regain d'énergie et nous préparer à la journée de demain qui s'annonce tout aussi trépidante.

Setlist: Last Man Alive - War Monger - Power Thrashing Death - Insult to Injury - Spit on Your Grave - Nailed to the Cross - Killing On Monroe Street - Walk the Plank - Spiral of Violence - The Burning of Atlanta - Sword Meet Skull, Skull Meet Sword - Stage Dive

Toutes les photos de Whiplash ici: https://www.unitedrocknations.com/live-report-whiplash-415

Whiplash

Un peu plus d' 1h du mat' lorsque les scènes de FoS se désertifient; encore un peu de musique ici et là à côté des points bouffe et la fête bat son plein au VIP dont nous ferons abstraction compte tenu de la fatigue cumulée et qu'une grosse journée nous attend demain pour une programmation un peu plus brutale et partagée équitablement entre du Death et du Black.

Anibal Berith et Fanny Dudognon