Report Pogo Car Crash Control à la Maroquinerie le 03/02/2024
Ophélie Griffin
Journaliste

«Fin de la tournée marathon de P3C à La Maroquinerie »

Créé 03/02/2024
446 vues

Live Report et Photos : Ophélie Griffin

C’est la fin de la tournée marathon engagée par Pogo Car Crash Control à la suite de la sortie de leur dernier album Fréquence Violence (2022). Enfin, quand on dit tournée, en vrai, on parle de “3 albums et 500 concerts en 7 ans” (comme ils l’écrivent eux-mêmes).
Avant de faire une pause bien méritée, le groupe a voulu terminer sa tournée à Paris, à l’occasion de trois concerts : le 30 janvier à La Mécanique Ondulatoire, le 31 janvier au Supersonic et enfin le 03 février à La Maroquinerie – l'ensemble des dates étant complètes. Les deux soirs à La Méca et au Supersonic semblaient totalement fous (personnellement, je n’y étais pas pour cause de conflits d’agenda), à voir ce que donnera la dernière date à La Maro.

STINKY
C’est le groupe nantais de punk - hardcore Stinky qui ouvrira ce soir. La salle n’est pas encore tout à fait pleine quand commence le concert – et pour celles et ceux qui ont raté la prestation de Stinky, c’est bien dommage !
Il y a beaucoup de micros sur scène, effectivement les cinq membres composant le groupe donneront plus ou moins de la voix ce soir.
Les morceaux s’enchainent rapidement, c’est brut d’énergie, un petit rouleau compresseur sur la gueule en ce samedi soir. Je m’étonne cependant de ne pas voir d’embrasement total du public présent, vous étiez fatigué.e.s ?
Clair, au chant, prend la parole pour présenter le morceau suivant “Sliders” : “j’ai écrit ce morceau à une période de ma vie où je me posais beaucoup de questions”. Il parle de sa transition avec émotion, rappelant de l’importance d’évoquer son parcours à chaque concert, ne serait-ce que si cela peut aider des personnes présentes. “Ca peut aider et ça m’a fait du bien”. “Trans Joy is Resistance”
Enzo à la guitare finira dans le pit, incitant le public à faire un circle pit autour de lui.
Une très belle performance du groupe, une belle découverte pour moi. A noter que Stinky sera présent au Hellfest le 24 juin prochain, clairement, à ne pas rater !

SETLIST :
Revival Fire
Lame Heart
Overload
Moonbow
Storm Surge
Unstoppable
Sliders
Struggle
Distance


POGO CAR CRASH CONTROL
Celles et ceux qui me lisent savent surement que Pogo fait partie de mes groupes chouchous. C’est marrant, parce que je les ai découverts quasiment 5 ans jour pour jour, après leur passage à Petit Bain, où j’avais pris une claque monumentale. L’an passé, j’ai eu le plaisir de les voir à trois reprises, notamment avec leur magistral concert à Rock en Seine.
J’étais également au Trabendo en 2022 pour la Release de leur dernier album, du coup ce soir, pour moi aussi, je boucle la boucle.
La salle est désormais totalement remplie et attend de pied ferme le groupe, qui commence comme souvent, par l’un de mes titres préférés “Aluminium” enchainé en double combo triple piquet avec “Déprime Hostile”. De quoi mettre en jambe le public.
La setlist proposée reste assez classique au final et je ressens quand même de la part du groupe une certaine fatigue. Il faut dire après avoir enchainé Méca + Supersonic + Maro en l’espace de quelques jours, ça se comprend. Evidemment, Lola, Simon, Olivier et Louis se donnent à fond, mais il me manquera la petite étincelle de folie. Et au final, ça se ressent dans le public : il y a une bonne ambiance dans le pit, ça tombera à de très nombreuses reprises devant nous (– et moi avec par la même occasion, c’est pour mon quota de blessures pour URN), mais ça restera globalement assez sage (t’as compris la réf ?!), quand je compare par exemple avec le Trabendo ou même le furieux WarmUp Hellfest à La Machine l’an passé. Il m’empêche que le public est rempli de ferveur, chantant chaque titre à gorge déployée.
Olivier prendra la parole plusieurs fois pendant le concert. La première, pour préciser que non, le groupe ne se sépare pas. Puis pour remercier le public pour leur fidélité. “C’est un moment heureux et triste à la fois. Ce soir, il y a 10 personnes au chômage”. Il félicite Lola d’être debout sur scène alors qu’elle a 39°C de fièvre... Sauf qu’à la fin du concert, j’ai échangé quelques mots avec elle et en fait, c’est un running gag d’un concert où effectivement elle était très malade. Olivier l’humouriste !
Arrive le moment où Simon sort son surf pour jouer au-dessus du public, sur le titre “Criminel potentiel’. Il remerciera La Maro de l’avoir soutenu et d’avoir été une bonne vague, parce qu’il lui est arrivé de se casser la gueule plusieurs fois pendant l’exercice. Lui aussi doit avoir un quota blessures avec Pogo.
C’est déjà quasiment la fin du set et donc de la tournée. Olivier précise de nouveau que le groupe reviendra bientôt avant de remercier l’ensemble de l’équipe technique travaillant avec Pogo. C’est sur le titre “Crève” que le concert se termine, voyant l’ensemble des membres se jeter dans le public. Le groupe aura du mal à quitter la salle et nous avec...

SETLIST :
Aluminium
Déprime Hostile
Seul à tomber
Pourquoi tu pleures
Le ciel est couvert
Traitement mémoire
Reste sage
Miroir
Conseil
L’histoire se répète
Fréquence violence
Cristaux liquides
Paroles m’assomment
Ville prison
Criminel Potentiel
Comment lui en vouloir
Tourne pas rond
Tu peux pas gagner
Recommence à zéro
Qu’est-ce qui va pas
Tête blême
Crève


On souhaite donc à chaque membre de Pogo Car Crash Control du repos afin de nous revenir en pleine forme et avec de nouveaux projets !
Un grand merci aux équipes de La Maroquinerie pour l’accueil et W Live pour l’organisation de cette soirée.