Report Ayron Jones à l'Elysée Montmartre le 19/11/2023
Stephane Masson
Journaliste

«Ayron Jones hypnotise l'Elysée Montmartre»

Créé 19/10/2023
498 vues

AYRON JONES + THOSE DAMN CROWS @L’Elysée Montmartre - Paris le 19.10.23 by Carole Pandora

Suite à la sortie de son dernier album « Chronicles of a Kid », et après une tournée des festivals, AYRON JONES revenait cet automne en France pour défendre son album en salle. L’occasion pour moi qui ne l’avait vu qu’en condition de festival (et notamment au HELLFEST 2022) de pouvoir enfin voir le voir en tête d’affiche.

C’est avec le groupe gallois THOSE DAMN CROWS que la soirée commençait. D’ailleurs … je ne dis pas que certains de mes voisins dans la salle avaient un coup dans le nez, mais le cri du cœur « Pays de Galles indépendant » aurait été plus adapté pendant la première partie que pendant AYRON JONES …qui nous vient tout droit de Seattle. M’enfin bièreS et géographie ça ne fait pas toujours bon ménage.

Les gallois nous délivrent un rock / post grunge très sympa … qui ne nous mentons pas, n’est pas sans nous rappeler NICKELBACK tant au niveau musical qu’au niveau du look de certains musiciens, le tout avec un petit côté ALTER BRIDGE. En dehors de ces considérations, le combo nous délivre une très belle prestation, énergique, avec une belle présence du chanteur (sur scène, sur les retours, dans la fosse … comme accroché à la balustrade à l’arrière de la salle pour pouvoir profiter un peu de la vue).
Si j’ai tendance à préférer des choses plus énervées, et que je m’attendais parfois - l’habitude que voulez-vous - à ce que ça parte en growl, la belle voix claire du chanteur réussit à convaincre le public parisien, dont une bonne partie semblait déjà connaître le groupe. La communication avec le public qui arrive au fur et à mesure du set est excellente et THOSE DAMN CROWS remplit haut la main le rôle qui lui est confié et laisse derrière lui un public plus que ultra motivé pour la suite.


Le temps de reprendre un petit verre et nous voici donc prêts à l’arrivée du plat de résistance. Malheureusement pour AYRON JONES, l’arrivée est un peu chaotique : il lui manque notamment sa sangle de guitare et cette dernière semble ne pas avoir été accordée (la guitare pas la sangle je précise) ! Mais qu’à cela ne tienne, si celui-ci semble un peu décontenancé, les réglages sont vite faits et ce léger contretemps n’a pour conséquence que de décaler de quelques minutes le début réel du set.

Globalement on est sur un show « plus calme » que d’habitude, enfin quand je dis plus calme, tout reste relatif cependant : on est quand même sur un concert de rock, mais avec un choix de chansons plus orienté ballades et soul. La popularité de l’artiste en France ne se dément pas dans le public, et si aux dernières nouvelles le concert n’est pas complet, à voir la salle on ne doit pas en être loin. Par ailleurs ceux qui connaissent les paroles sont assez nombreux et ça fait toujours plaisir de le constater sur des titres comme ‘Filthy’ ou ‘Supercharged’.

Si on pouvait s’attendre à un set plus énergique dans le choix de la setlist, sur scène les américains ont en revanche de l’énergie à revendre et particulièrement Tyrone Lovelace l’infatigable bassiste.
Celui-ci saute partout et harangue sans relâche le public. Un peu plus en retrait Malachi Zachariah derrière les fûts (dans un poncho blanc qui avait l’air beaucoup trop confortable) et Patrick Rieflin à la guitare ne déméritent pas non plus. AYRON JONES reste quant à lui fidèle à lui-même, se chargeant de la communication entre les chansons et nous offre quelques très beaux solos.

Si c’est sans surprise que ‘Blood in the Water’ et ‘Take me away’ sont gardées pour la fin, il est plus étonnant de jouer une reprise dans le cadre du rappel et c’est ‘Purple Rain’ de PRINCE qui clôture la soirée.

J’étais bien contente de revoir AYRON JONES en live, en salle ce coup ci et avec un set très différent que celui que j’avais pu avoir la fois précédente, peut-être plus dans l’esprit de ce qui a pu être joué cet été sur des festivals plus rock que metal. Le choix de setlist nous montre aussi qu’il s’agit d’un artiste qui est capable d’une belle diversité. Après nous avoir prouvé qu’il était capable de très belles choses avec ses deux derniers albums, AYRON JONES nous prouve une nouvelle fois qu’il est taillé pour le live.
N’hésitez pas à aller le voir la prochaine fois que vous en avez l’opportunité !

Setlist :

1- Boys from the Puget Sound
2- Emily
3- On Two Feet I Stand
4- “Filthy”
5- Killing Season
6- Otherside
7- Supercharged
8- Take Your Time
9- Hot Friends
10- My America
11- The Title
12- Strawman
13- My Love Remains
14- Baptized in Muddy Waters
15- Free
16- Blood in the Water
17- Take me Away
18- Purple Rain (Prince cover)