Report Amaranthe à l'Elysée Montmartre le 19/10/2022
Stephane Masson
Journaliste

«Amaranthe cloture cette magnifique soirée en créant une osmose hors norme...»

Créé 19/10/2022
672 vues

En ce mercredi 19 octobre 2022 je me rends à l’Elysée Montmartre où aura lieu le concert d’Amaranthe en co-headline avec Beyond The Black sans oublier en premières parties Butcher Babies et Ad Infinitum.
Un concert que nous devons à Veryshow.

Quatre groupes le même soir à l’Elysée Montmartre autant vous dire qu'il ne faut pas être en retard car c’est à 17H30 que le bal est lancé…

C’est donc hélas, une fois de plus quand un concert commence si tôt, devant une salle bien pauvre en public que Ad Finitum monte sur scène pour lancer les hostilités. Ad Infinitum est un quatuor suisse/allemand de metal symphonique sur les routes pour défendre les couleurs de leur dernier album “Chapter II - Legacy” tout en sachant que le prochain album “Chapter III - Downfall” est annoncé pour 2023.
Un peu de fumée et hop le groupe se présente devant et nous envoie de suite un metal symphonique percutant et puissant saupoudré du chant tantôt clair tantôt growl de la magnifique Melissa Bonny. Le public bien que clairsemé est parfaitement réceptif aux mélodies d’Ad Infinitum et se verra même proposé d’allumer les lampes des téléphones ou les briquets pour les Has Been dixit Melissa ce, dans le but d’un captation vidéo afin de préparer un clip pour leur nouveau morceau dont mon petit cerveau ne m’a pas permis de retenir le titre, désolé.
Trente minutes de set et il est déjà arrivé le moment de saluer le groupe en espérant les revoir devant un public mieux garni…

Après une courte pause il est temps de voir monter sur scène Butcher Babies groupe de groove metal américain emmené par ses chanteuses très charismatiques Heidi Shepherd et Carla Harvey.
Pour ne pas changer leurs habitudes c’est pied au plancher que butcher babies entame son set, ça virevolte et ça saute dans tous les sens. Une vague d’énergie envahit la salle telle une onde de choc sur un public qui s’est un peu étoffé il faut bien le dire. Résultat dans le public ça devient rapidement le bordel totalement désorganisé et s'enchaînent quelques circles pit des familles . Carla et Heidi toujours aussi communicatives blablatent avec l’assistance nous permettant de reprendre un peu notre souffle.
Notons que Heidi ne résistera pas à l’envie de venir au contact direct du public en montant sur la crash barrière pour le plus grand bonheur des fans et surtout du premier rang…
Le set de Butcher babies passe comme une flèche et c’est bien dommage…

Maintenant que la salle est remplie c’est le moment d’accueillir la première tête d’affiche de la soirée en l’espèce Beyond The Black. Rappelons que Beyond The Black est un groupe de metal symphonique allemand mené lui aussi par une chanteuse magnifique à savoir Jennifer Haben.
Dès les premières, nous sommes transportés dans un univers rougeoyant ou Jennifer Haben (chant) jouant avec des néons blancs ce qui est du plus bel effet côté contraste avec les lights rouges.
Plus que de nous emmener dans un univers visuel, c'est dans son univers musical que Beyond The Black nous transporte et qu’est ce que nous y sommes bien.
Beyond The Black est plus statique scéniquement que Butcher babies mais malgré cela l’énergie dégagée par le groupe n’en reste pas moins présente, impressionnante et hypnotique.
C’est pour moi la première fois que j’assiste à un concert de Beyond The Black et je sais déjà que ce ne sera pas la dernière….

Setlist :
1- Is There Anybody Out There?
2- Lost in Forever
3- Songs of Love and Death
4- Reincarnation
5- Human
6- Dancing in the Dark
7- Heat of the Hurricane
8- Winter is Coming
9- Heaven in Hell
10- When Angels Fall
11- In the Shadows
12- Shine and Shade
13- Hallelujah

Le temps file et c’est au tour d’Amaranthe de fouler les planches de l’Elysée Montmartre. Précisons pour les petits jeunes qu’Amaranthe est un groupe suédois de power metal emmené par Elize Ryd, elle aussi de toute beauté.
Pour le coup on change un peu de style musical et on accélère le right par rapport Beyond The Black et c’est donc à nouveau sur les chapeaux de roues que le set d’Amaranthe va se dérouler.
Le trio de chanteurs composé d’Elise Ryd, Henrik Englund et Nils Molin nous fait basculer d’un côté à l’autre de la scène en permanence, ce qui augmente l’impression de vitesse.
Amaranthe c’est et cela restera hyper tonique et propre musicalement car côté lights, je dois dire que ce soir je suis un peu déçu, en effet par rapport à d’autres concerts de leur tournée actuelle on est clairement en dessous de la moyenne…
Mais ceci n’empêche en rien au public de prendre une bonne gifle et de reprendre en choeur tous les morceaux du set, je n’ai pas dû être le seul à consulter certaines plateformes de streaming…
La communion entre Amaranthe et son public est flagrante, c’est donc sans aucune surprise que ce sera la mort dans l’âme que les fans du groupe ne voudront pas l’assez partir le groupe mais hélas toute bonne chose ayant une fin il est tant de saluer Amaranthe et de les remercier pour ce moment passé ensemble.

Setlist :
1- Fearless
2- Viral
3- Digital World
4- Hunger
5- Find Life
6- Make it Better
7- Strong
8- Helix
9- Maximize
10- Crystalline
11- Dynamite
12- The Nexus
13- Amaranthine
14- Call Out My Name
15- Archangel
16- That Song
17- Drop Dead Cynical