Report Amon Amarth au Zénith de Paris le 12/10:2022
Stephane Masson
Journaliste

«Amon Amarth nous emmène aux portes du Valhalla...»

Créé 12/10/2022
298 vues

Ce soir nous voici tous réunis afin d’assister à un concert en co-headline au Zénith de Paris à savoir, Machine Head et Amon Amarth sans oublier The Halo Effect pour ouvrir le bal.
Concert organisé par Alias Production & Olympia Production sans oublier la participation de Réplication Promotion

Ce soir nous aurons donc deux salles deux ambiances avec du Death Metal Mélodique d’un côté et Métal US de l’autre.

Bien que prévu à 19h30 c’est devant un Zénith pauvre en public que se présente The Halo Effect qui est un savant mélange de membres ou ex membres de In Flames et de Mikael Stanne chanteur de Dark Tranquillity. Cette joyeuse bande de potes est venue nous abreuver de Death Metal Mélodique.
Et bien je dois avouer que je reste un peu sur ma faim.. en effet bien qu’ayant passé un très bon moment, je trouve que ça ressemble à si méprendre à Dark Tranquility mais sur un fond vert, il faut dire qu’ayant usé les vinyls de Dark Tranquillity et d’In Flames je m’attendais à quelque chose de plus tranché par rapport à ces deux formations.
Quoiqu’il en soit cela reste ultra efficace, incisif et le public est plus que réceptif vous pouvez en être certain...
Une trentaine de minutes et puis s’en va…il est déjà le temps de saluer The Halo Effect et de leur dire à bientôt!!

Setlist :
1- Days of the Lost
2- The Needless End
3- Gateways
4- Feel What I Believe
5- Conditional
6- Shadowminds

Le moment est arrivé de voir monter sur scène Amon Amarth, groupe suédois à nouveau de Death Metal Mélodique pour ne pas dire Viking Metal.
Le rideau qui couvre la scène tombe et nous nous trouvons face à l’habituel casque viking sur lequel est plantée la batterie, de chaque côté se trouve une statue monumentale, très certainement des Dieux nordiques.
Voilà pour la déco.
Maintenant place aux choses sérieuses : le set d’Amon Amarth et la grosse giflasse qu’on va se prendre.
Et bien c’est tout bonnement la guerre, entre la musique et les riffs percutants de leurs morceaux et les explosions ou autres gerbes de flammes ou être démoniaque (cf “Deceiver of the God”) venant faire un tour sur scène autant vous dire que l’on se croit en plein champs de bataille près à rejoindre le Valhalla…
C’est donc sans surprise que les circles pits s’enchaînent dans la fosse et que les fans sont aux anges et n’hésitent pas à le montrer.
Franchement Amon Amarth, comme toujours, ne nous laisse aucun répit et c’est juste énorme.
Après une heure vingt de combat, il est temps de penser à respirer quelques minutes avant la dernière bataille de cette soirée…

Setlist :
1- Guardians of Asgaard
2- Raven’s Flight
3- Deceiver of the Gods
4- The Pursuit of Vikings
5- The Great Heathen Army
6- Heidrun
7- Put Your Back Into the Oar
8- Cry of the Black Birds
9- The Way of Vikings
10- First Kill
11- Shield Wall
12- Raise Your Honor
13- Twilight of the Thunder God

C’est donc après quelques rasades du doux breuvage à base de houblon qu’arrive l’heure de mener le dernier assaut avec Machine Head qu’on ne présente plus!!
Là aussi nous avons le droit à un énorme rideau qui en tombant au sol sous les explosions nous dévoile une scène qui pour le coup est minimaliste après celle d’Amon Amarth.
Trois micros, la batterie un peu surélevée au centre et rien de plus mais autant vous dire que cela est bien suffisant pour que Machine Head nous coller une putain de claque en pleine tronche.
Robb Flynn et sa bande sont au meilleur de leur forme, c’est puissant, violent, énergique et tous les superlatifs que vous voulez car franchement on se fait rouler dessus par le rouleau compresseur Machine Head et si pour le coup la scène est pauvrement garnie autant vous dire que les flammes et autres explosions nous le font oublier rapidement car il n’y a plus qu’une chose qui compte, s’éclater dans la fosse au son de MACHINE HEAD….
Dans la fosse justement ça devient rapidement le merdier des grands soirs et tout le monde s’en donne à coeur joie, des vagues de slameurs s’écrasent sur la crash barrière et c’est tout ce qui compte.
Pour ma part je les ai vus de nombreuses fois depuis leur toute première tournée en France et force est de constater que c’est toujours avec la même énergie que Machine Head nous fait vibrer et nous galvanise!!

Setlist :
1- Become The Firestorm
2- Imperium
3- Ten Ton Hammer
4- I Am Hell
5- Aesthetics of Hate
6- Darkness Within
7- Now We Die
8- From This Day
9- Davidian
10- South of Heaven (Slayer cover)
11- Halo