DOWNLOAD, le reporting de la 1ère journée
Carmziofa
Rédacteur en Chef

Créé 10/06/2016
5524 vues

La première édition du DOWNLOAD France s'est tenue du 10 au 12 juin 2016, à Paris, dans l'enceinte de l'hippodrome de Longchamp et comme vous le savez, la programmation était particulièrement alléchante: Rammstein, Iron Maiden et Korn pour les têtes d'affiche et des noms prestigieux tels qu'Anthrax, Megadeth, Ghost, Gojira, Deftones, Trivium et Saxon entre autres.

Pour célébrer la venue de DOWNLOAD en France, toute la rédaction de UNITED ROCK NATIONS s'était mobilisée pour vous faire vivre le festival comme si vous y étiez: heure après heure, nous avons partagé sur notre page Facebook une photo de chaque concert ainsi que nos premiers commentaires.

Le jour J arrive et dès notre arrivée dans l'enceinte de l'hippodrome de Longchamp, nous constatons que tous les ingrédients d'un fest sont présents: deux grosses scènes (Main Stage et la Scène 2) , une autre plus petite (la Scène 3) , une zone de merchandising, les stands alimentaires très variés et une zone de presse proche de la Mainstage, ce qui pour nous journalistes est de tout confort.

Pour cette première journée le temps est clément et la température est idéale pour couvrir les 12 concerts de la journée: aux cotés d'IRON MAIDEN, on retrouvera Deftones, Gojira et We Came As Romans (sur la Main Stage), Ghost, Anthrax, Avatar et Beartooth (sur la Scène 2) et Tremonti, Blackrain, The Raven Age et The Wild Lies (sur la Scène 3).

Dans le top 3 des meilleures prestations de la journée, il y a en troisième position, le combo suédois AVATAR mené par son chanteur emblématique JOHANNES ECKERSTROM. Au-delà de l'aspect visuel du groupe de Death Métal mélodique (des déguisements en capitaine de bateau et visages peints), AVATAR nous prouve que le bien que nous pensions du dernier album "Feathers & Flesh" est fondé: une très bonne prestation avec les titres incontournables comme "Hail The Apocalypse" et "Bloody Angel" du précédent album "Hail The Apocalypse" et "The Eagle Has Landed" du dernier opus.

Notre deuxième coup de cœur va à GOJIRA que nous attendions depuis maintenant plus de deux ans et qui a mis à profit cet espace temps pour enregistrer "Magma" son 6ième album. Le set est explosif et le public répond présent en se regroupant massivement devant la Mainstage. Joe Duplantier est en pleine forme: il communique avec son public, en les encourageant à bouger. On a bien sur droit aux classiques comme "L'enfant Sauvage" (un de mes titres préférés) ou "Flying Whales tout comme des extraits du nouvel album à paraitre le 17 juin ("Stranded" et "Silvera"). 10 titres et 1 rappel: un grand retour pour nos Bayonnais !

La prestation la plus époustouflante de la journée est à mettre à l'actif des vétérans thrash métal d'ANTHRAX qui fêtent cette année leur 35ième anniversaire de carrière. Nous avons vu une groupe heureux, souriant, enthousiaste et communicatif. Scott Ian est déchaîné et court dans tous les sens tandis que Joe Belladona explose tout par sa prestation vocale hors pair. Le bonhomme a 55 ans et semble en avoir 20 de moins. Au-delà des classiques "Caught In The Mosh" et "Indians" (qui conclut le set) nous avons aussi eu droit à notre "Antisocial" dans une version longue au cours de laquelle Joe Belladona a impliqué l'ensemble du public. 8 titres c'est court. On aurait voulu en avoir plus.

Alors bien sur, il y avait aussi MAIDEN. Seulement voilà: quand on commence par 4 titres de "The Book Of Souls" sur les 5 premiers titres de sa setlist (en sachant que le 3ième titre de la setlist n'est pas non plus un grand classique - "Children Of The Damned" de l'album "The Number Of The Beast") on s'expose à perdre son public. Les erreurs de Bruce Dickinson ("Scream for me Sonisphere"), ses longs discours en français et encore deux titres de "The Book Of Souls" (le titre éponyme et "Death Or Glory") ont montré les limites de Steve Harris et de ses compères.

A l'occasion de cette première journée, nous retiendrons aussi la majestueuse prestation de GHOST, toujours aussi magique et une belle découverte: celle du groupe THE WILD LIES, à cheval entre hard-rock et heavy metal, dans lequel officie le bassiste Dylan Smith (fils du guitariste d'Iron Maiden Adrian Smith, ce dernier étant venu assister au show de son fils). A ce sujet, retrouvez prochainement l'interview de THE WILD LIES que nous avons réalisée au DOWNLOAD.

La première journée s'achève. La fatigue commence à se faire sentir. Il est temps de rentrer à la maison, vider les cartes mémoire des appareils à photo et se poser pour planifier la 2ième journée du Download qui s'annonce passionnante avant d'entamer un sommeil bien mérité.

Setlist ANTHRAX:
You Gotta Believe
Caught in a Mosh
Got the Time
Fight 'Em 'Til You Can't
Evil Twin
Antisocial
Breathing Lightning
Indians

Setlist GOJIRA:
Toxic Garbage Island
L'Enfant Sauvage
The Heaviest Matter of the Universe
Silvera
Stranded
Flying Whales
Wisdom Comes
Backbone
Terra Inc.
Explosia
Vacuity

Setlist AVATAR:
For the Swarm
Hail The Apocalypse
One More Hill
Paint Me Red
Bloody Angel
The Eagle Has Landed
Tooth, Beak, and Claw
Torn Apart
Smells Like a Freakshow
Let It Burn
Night Never Ending

Setlist IRON MAIDEN:
If Eternity Should Fail
Speed of Light
Children of the Damned
Tears of a Clown
The Red and the Black
The Trooper
Powerslave
Death or Glory
The Book of Souls
Hallowed Be Thy Name
Fear of the Dark
Iron Maiden

Rappel
The Number of the Beast
Blood Brothers
Wasted Years