Monolord + Blackwater Holylight@Le Rex de Toulouse
Anibal BERITH
Journaliste

«Ce dimanche soir, c'est Noël avant l'heure avec une affiche qualitative et deux très bonnes prestations !»

Créé 28/11/2021
186 vues

Pour ce dernier week-end de novembre, à quelques semaines de Noël, Noiser offre aux toulousains un très joli plateau de doom/stoner en accueillant l'un des groupes les plus brillants de sa génération, Monolord, accompagné des américaines Blackwater Holylight.

Les deux groupes, étant supportés par l'un des labels underground les plus influents du monde, ont chacun, au cours de cette tournée, un nouvel album à défendre et 18 mois de show à rattraper ! Un troisième album, "Silent/Motion" paru le 22 octobre dernier, pour les américaines et un cinquième, "Your Time to Shine" disponible depuis le 28 octobre pour les suédois.

Malgré une période toujours aussi incertaine quant au maintien des prochains événements avec une succession d'annulation, et une cinquième vague pandémique en plein essor, il est à souligner que le public a répondu présent et que ce soir, le par-terre du Rex est bien rempli et ça fait rudement plaisir !

Le quintette, exclusivement féminin, Blackwater Holylight, entame cette soirée placée sous les riffs gras et épais des guitares avec tout naturellement le premier titre de la galette en date, 'Delusional'. Les américaines en imposent par leur jeu puissant et émouvant et par la communication qui se dégage facilement entre elles et donc avec le public. C'est toujours un plaisir d'assister à une prestation où la joie des artistes est perceptible dans ses moindres détails ! Ca joue bien, ça joue fort sans fausses notes. La setlist, quasi exclusivement composée par la tracklist de "Silent/Motion", n'offre pas de réelles surprises. On retrouve les quelques coups de mou présent sur le disque qui se veut plus mélancolique que les deux précédents opus. Le public participe allègrement aux passages plus pêchus et se laisse envoûter par les plans plus psychédéliques. Les américaines laissent la place au suédois après 45 minutes de show sans pause sur le titre outro de la galette 'Every Corner'.

C'est une demi-heure après que le trio suédois foule la scène du Rex avec "The Weary", premier titre de "Your Time to Shine" et morceau introductif des 90 minutes de spectacle qu'ils vont nous offrir. Les musiciens en imposent sévèrement avec un son dantesque ! C'est lourd, épais, ça vibre, ça perfore les cages thoraciques ! L'expérience est monstrueuse ! De plus, le jeu des artistes sur scène est loin d'être monotone ! Le bassiste, Mika, ne fait que bouger, d'une façon désarticulée tout en matraquant son instrument avec à la fois rudesse et douceur.
A seulement trois sur scène, les suédois dégagent une énergie phénoménale ! On sent que les tournées leur ont manqué et ils ne se privent pas tout donner tout comme le public qui headbangue sans discontinuer depuis le début de la soirée !
La setlist a été judicieusement préparée et permet de survoler l'ensemble de la discographie du groupe en mettant davantage en avant les trois derniers méfaits "Rust", "No Comfort" (dont la tournée promotionnelle a été avortée pour cause de pandémie) et "Your Time to Shine". Au total, ce sont 10 titres ayant permis aux suédois de régaler les aficionados sur près de 90 minutes sans aucune pause et avec un dynamisme allant crescendo !

Superbe plateau pour une soirée exceptionnelle avec deux groupes au top de leur forme ! Vivement le prochain !

Merci aux artistes, au public et à la chère association Noiser de nous régaler autant !