Report "The End Complete Live Stream" Obituary@Private Venue, Gibsonton, FL, USA
Anibal BERITH
Journaliste

«Avec une très bonne interprétation du troisième album de leur discographie, Obituary aurait pu renouveler l'expérience du studio pro ESI et donner plus d'envergure à ce disque mythique !»

Créé 03/04/2021
185 vues

Samedi 3 avril, Floride, 23h CET, « Metal Is Contagious », seconde partie de la série de deux live stream proposés par le groupe local Obituary ! Alors que la semaine précédente, le quintette nous avait régalés en interprétant quelques-uns de leurs morceaux favoris, cette semaine, le choix s’est porté sur l’exécution intégrale du troisième album de la discographie des américains « The End Complete ».
On retrouve donc la bande des frères Tardy dans la même posture que la semaine dernière à savoir dans leur propre studio et non au studio pro ESI où les deux premiers albums (« Slowly We Rot » et « Cause of death ») avaient été joués.

Beaucoup plus concentrés que la semaine précédente, Obituary entame son warm-up avec le traditionnel ‘Redneck Stomp » de « Frozen in Time » suivi de ‘Deadly Intention’ tiré du premier album. Tout le monde est chaud, bien en place et c’est parti pour près de 45 minutes de show où la setlist, connue d’avance, sera ponctuée de courtes pauses tous les deux à trois titres.

Contrairement à l’interprétation des deux premiers albums, pour lesquels le quintette avait loué un studio professionnel avec cadreurs, backdrop et une mise en scène adaptée, Obituary a fait le choix, ici, de rester « at home ». Personnellement, je trouve que c'est dommage car çà retire de la prestance à l’exécution des morceaux. Autant, j’ai été enchanté par l’ambiance intimiste et bonne enfant déployée pour leurs setlists personnelles, autant je m’attendais à quelque chose de mieux réalisé pour l’adaptation de « The End Complete », cet album phare de la discographie des américains qui a vu naître le son si particulier du groupe.

Pas vraiment de surprise donc, chaque morceau est joué brillamment et toujours avec cette bonne humeur communicative et cette complicité inaltérable entre chaque membre. Le son est parfait et c’est clairement la marque de fabrique d’Obituary. Ils sont capables de maintenir leur niveau de jeu où que ce soit et quelles que soient les conditions acoustiques. Impressionnant !

En version studio, cet album dure 36 minutes, en version live, les téléspectateurs auront droit à une dizaine de minutes de plus compte tenu des pauses et de l’échange permanent entre Donald et le public via sa GoPro. En rajoutant les deux titres introductifs, c’est sur près d’une heure que les floridiens occupent cet espace temps en donnant le meilleur d’eux-mêmes pour les fans tout en se faisant plaisir.

Hormis le lieu et la mise en scène qui, je pense, auraient pu être calqués sur le même format que les deux premiers live stream, afin d’avoir quelque chose qui rapproche davantage du live, il n’y a rien à redire quant à la date à laquelle je viens d’assister. On retrouve le même professionnalisme auquel le groupe nous a habitué depuis toujours avec une interprétation parfaite de l’album tout en conservant cette bonne humeur si caractéristique !

Merci messieurs et à très vite « on stage » !