Live Stream Report DANKO JONES - European Show - 13 mars 2021
Hell Haine
Journaliste

«Un set plein d'énergie à l'image du groupe que l'on connait !»

Créé 18/03/2021
259 vues

Un autre live stream, un autre palliatif à notre manque de concerts. Et ce soir c’est Danko Jones qui s’y colle pour fêter leur 25 ans d’existence. Le groupe canadien est connu pour ses concerts énergiques et Danko est un habitué des échanges avec son public : forcément, on est curieux de savoir comment ils vont gérer cela.
Après avoir donné un live la veille pour le public américain et canadien, c’est au tour des européens d’avoir droit à leur show. Quand on regarde les fans qui attendant, il semble que l’Allemagne et la Suède sont fortement représentés.

Le groupe fait son apparition sur une scène sobre noire, eux-mêmes tout de noir vêtu avec leurs instruments blancs.
On monte dans la voiture et c’est parti pour un road trip à travers le continent américain avec ‘I want out’, 1er extrait du nouvel album qui arrivera cet été. Le groupe n’est pas là pour lambiner et balance leurs morceaux sans temps mort. On se demande s’ils ont prévu 42 morceaux qu’ils vont mitrailler en une heure ou s’ils vont respirer à un moment.


(Et) en effet, Danko fait une pause pour nous souhaiter la bienvenue sur ce live stream et gueule comme si nous étions devant lui. Cela doit faire bizarre d’haranguer la foule sans avoir de répondant ! Mais le monsieur ne se démonte pas et nous explique qu’ils se sont éclatés la veille, qu’ils ne sont pas là pour enfiler des perles et qu’il compte ne plus avoir de voix à la fin du live ! Le groupe reprend de plus belle avec le fédérateur ‘First Date’.
Techniquement c’est impeccable, tant au niveau du son que de l’image. La réalisation reste simple car on se retrouve devant une scène comme lors d’un concert classique; on apprécie le travail des équipes techniques.
Le groupe est à fond, le bassiste, John Calabrese grand sourire aux lèvres, saute de partout et sa rythmique implacable soutenue par un Rich Knox infatigable.

‘Do you wanna rock’, ‘I’m in a band’, ‘Gonna be a fight tonight’, c’est une déferlante de riffs qui ne semble ne jamais vouloir s’arrêter pour le plus grand bonheur des fans qui s’exclament via le chat. A noter qu’à la différence des « Aperoooo » que l’on entend régulièrement sur les festivals, le cri de guerre du chat semble être « I need to go to toilets »… en espérant que le manque d’entrainement ne soit pas un problème pour certaines vessies lors de la reprise des vrais lives.
A chaque intervention de Danko, on peut voir son regard fixer la caméra en nous parlant comme s’il allait monter sur un ring. Il semble presque habité et comme il le dit « Je peux entendre les applaudissements dans ma tête ».

Arrive ‘Code of the road’ qui sera dédicacé à « l’homme, à la légende, à l’icône, le plus grand chanteur de death metal : LG Petrov » disparu quelques jours plus tôt et qui déclenche un déferlement d’hommages dans le chat.

L’énergie et la bonne humeur évidente du groupe est contagieuse que ce soit en live ou en live stream à travers un écran. On ne peut s’empêcher de dodeliner de la tête et de gigoter de l’arrière-train.
Le temps de balancer encore quelques titres qui nous transportent, la fin du set arrive avec ‘Rock Shit Hot’ pour se terminer par un « We did it ! » et l’image se coupe.

Un peu rude comme fin, mais le groupe prendra 5 min pour s’éponger et reviendra sur scène pour un Q&A d’une petite vingtaine de minutes. On apprend les secrets de leur forme pendant cette période de confinement, la passion de Danko pour les chips, que personne n’a jamais mesuré sa langue; les talents linguistiques de John qui semble pouvoir switcher en 5 langues différentes sans trop de difficulté, comment ils ont vécu ce live stream sans public (plutôt bien), la nouvelle acquisition de Danko, un disque de Marcel Marceau (NDLR : je vous invite à regarder la setlist de ce disque^^)… bref, le groupe se prête facilement au jeu pour le plus grand plaisir des fans.

Au fur et à mesure des live streams depuis ces derniers mois, la conclusion est souvent la même et Danko Jones n’y coupera pas. L’énergie est là, le groupe ne fait pas semblant et aura tout donné ce soir faisant la part belle à leur premier album. Ça fait du bien de les voir mais…qu’est-ce qu’on aimerait être devant eux, en vrai ! See you soon guys and thank you !

Credit photo : Mike Highfield
Setlist
1. I want out
2. Sugar Chocolate
3. I Think Bad Thoughs
4. First Date
5. Do You Wanna Rock
6. Watch You Slide
7. Lipstick City
8. I’m in a Band
9. Legs
10. Invisible
11. Gonna Be a Fight Tonight
12. Code of the Road
13. Full of Regrets
14. Had Enough
15. Burn In Hell
16. Cadillac
17. Lovercall
18. My Little RnR
19. The Mango Kid
20. Samuel Sin
21. Rock Shit Hot