THE NOFACE sur la scène Main Stage 1 du Download Festival 2018
United Rock Nations

«The Noface était l'excellente surprise du dimanche matin, à ne manquer sous aucun prétexte»

Créé 17/06/2018

The Noface, ex-Skip The Use, occupent la Main Stage en ce dimanche matin au Download Festival, et le moins qu'on puisse dire c'est que la petite part du public qui les attendait au début de leur set n'a cessé de voir ses rangs grossir au cours de la performance, menée par la charismatique Oma Jali au chant.

Autant être francs, le public n'est pas particulièrement chaud à l'arrivée du groupe sur scène, mais je ne saurais dire si c'est parce que nous sommes dimanche matin et que les deux premiers jours de festival ont épuisé le public du Download Festival ou si c'est parce que le groupe ne jouit pas d'une popularité assez importante. Tous les musiciens sont masqués, un voile noir marqué d'une croix blanche dissimule leur visage mais cette anonymat renforce l'esprit d'unité qui les lie. L'entrée en scène de la chanteuse provoque quelques applaudissements mais le public du Download s'est déjà montré bien plus expressif devant d'autres groupes, voyons si The Noface parvient à convaincre. Avec "Orion", le groupe se met le public dans la poche grâce à la rythmique groove impulsée par Max, derrière sa batterie et à la voix chaude de la frontwoman, très investie scéniquement et qui n'hésite pas à afficher un sourire brillant de joie. Les acclamations s'élèvent après ce premier morceau, et c'est bien parti pour continuer avec autant de succès, en témoigne "Over You" qui arrive juste derrière. Oma Jali occupe la scène, joue avec ses musiciens et sautille sur scène avec une énergie solaire qui se communique sans peine au public. A plusieurs reprises, elle invite le public à taper des mains en rythme, instaurant une très bonne ambiance.

L'énergie du groupe se propage au public, de plus en plus nombreux alors que la chanteuse décide de faire les présentations : "Nous sommes The Noface, Download. Enchantée d'être avec vous. On m'a dit que le public du Download était toujours on fire, c'est vrai ou pas ?". Le claviériste, Lio, se montre également dynamique, d'autant plus que son instrument apporte un vrai plus aux morceaux de The Noface. Oma Jali n'hésite pas à demander au public de se joindre à elle pour chanter, ce qui se fait d'abord timidement avec les amateurs du groupe, puis de plus en plus facilement. Elle continue cependant à nous motiver à force de "C'est tout ce que vous avez ?". Une petite pique ne fait jamais de mal et elle finit par admettre : "Voilà, là c'est mieux. Là c'est bien ! Il est quelle heure ? Vous êtes déjà fatigués ? Vous avez l'air chaud alors on va essayer quelque chose ensemble. A ma gauche, quand je dis "No", tu dis "No", et à ma droite, vous répondez "Face". Okay ? Je vais vous aider au début et ensuite, on réveille tout le camping qui ne s'est pas encore remis de sa soirée d'hier.". Le public n'hésite alors plus à scander "No-Face ! No-Face !", ce à quoi elle répond : "Hey, le Download =, tu déchires !".

The Noface était sans conteste LA bonne surprise de ce dimanche matin. Avec une énergie débordante, une pointe d'humour et une voix renversante, Oma Jali et ses camarades nous ont donné la force dont nous avions besoin pour affronter cette nouvelle journée au Download Festival.

Setlist de The Noface :

1- Orion
2- Over You
3- The Rumor
4- Fire
5- Transe
6- Missy
7- Never Ever
8- Mermaid
9- Talking