TURBONEGRO sur la scène Main Stage 1 du Download Festival 2018
United Rock Nations

«Turbonegro a convaincu le public avec son énergie solaire et débordante et des riffs bien pensés et efficaces»

Créé 16/06/2018

On vous avoue que chez United Rock Nations, on attendait avec impatience la prestation de Turbonegro, dont le dernier album « Rock'n'Roll Machine » avait été album du mois en février dernier, et le moins qu'on puisse dire c'est que nous n'étions pas les seuls puisqu'un public nombreux attendait le groupe, devant la Main Stage.

A peine arrivés sur scène, sous des applaudissements plutôt discrets, Thomas Seltzer, le bassiste du groupe, annonce la couleur : « Alors, où sommes nous ? Ah oui, à l'aube du XXIème siècle ! C'est le moment de « Rock'n'Roll Machine » ! ». Chaque membre du groupe est habillé différemment pour un effet surprenant et amusant. Musicalement, le groupe nous propose une sorte de musique Punk, bercée par des groupes comme ACDC avec des mélodies de clavier, pas toujours mises en valeur par le mixage mais qui ont l'avantage de faire sauter et danser la foule, suivant les pas du frontman, débordant d'énergie. Anthony Madsen-Sylveste, le chanteur, prend la parole brièvement : « Nous sommes venus depuis la Norvège ce matin juste pour vous amener du Rock'n'Roll ! ». Le public se laisse prendre au jeu sans résistance tant Turbonegro propose une musique vitaminée et entraînante.

Le volume sonore varie sans cesse, parfois dans des amplitudes rendant la musique insupportable, ce qui n'aide pas le groupe mais les musiciens ne s'en formalisent pas et continuent d'enchaîner les tubes, remportant un franc succès parmi le public où on compte bon nombre de personnes arborant la fameuse veste frappée du logo et du nom « Turbojugend ». Après avoir fait chanté une bonne partie de la fosse sur « All My Friends Are Dead », le groupe nous remercie chaleureusement et en français : « France, je t'aime ! Je vous aime, tout le monde ! Merci beaucoup ! ». Le chanteur tient son rôle de leader en motivant le public à taper des mains, à sauter, à chanter avec lui, à danser ! Un tel investissement scénique, d'ailleurs repris par tous les musiciens, fait extrêmement plaisir à voir. Le chanteur agite un immense drapeau à l'effigie de Turbonegro avant de continuer le show jusqu'à la chanson, peut être la plus attendue, qu'il introduit en toute simplicité : « C'est le moment d'une chanson qui parle d'érection ! ».

Bonne humeur et énergie étaient au rendez-vous pour le concert de Turbonegro qui a su fédérer le public du Download Festival grâce à un show dynamique marqué par des chansons inoubliables.


Setlist de Turbonegro :

1- Hot for Nietzsche
2- All My Friends Are Dead
3- Fist City
4- Hurry Up & Die
5- Special Education
6- I Got Erection




Chroniques
Festival
Hellfest 2018
Turbonegro
24/06/2018